3 subtilités à connaître avant d’investir avec les CFD

3 subtilités à connaître sur les CFD

Le trading à travers les contrats pour différence (CFD) implique de bien connaître le fonctionnement de ce type de produits dérivé. Au-delà des actions qui restent le véhicule d’investissement classique des investisseurs particuliers. Les CFD procurent à leurs utilisateurs une palette d’actions plus importante.

Parmi ces facultés supplémentaires : le levier. Celui-ci permet aux traders d’initier des positions sur les marchés boursiers avec une exposition plus importante. Exposition pouvant atteindre jusqu’à 5 fois le montant de leur capital sur les actions. 30 sur les paires de devises majeures. Une méthode qui permet de décupler les résultats. Sans avoir besoin d’une volatilité extrême sur les sous-jacents sur lesquels ils sont adossés. L’autre particularité des CFD, c’est d’offrir au trader la possibilité de spéculer sur la baisse d’un actif (comparable au SRD).

Toutefois, même si ces quelques spécificités sont largement connues des investisseurs particuliers, d’autres facteurs le sont beaucoup moins. Et ce manque de connaissances engendre des incompréhensions entre le client et son broker.

Dans cet article, je vais donc vous partager trois subtilités que vous devez absolument connaître à propos des CFD. L’objectif étant qu’à la fin de celui-ci vous soyez capable d’identifier vos lacunes.

Êtes-vous propriétaire de l’actif sous-jacent en achetant un CFD ?

Investir avec les CFD c’est utiliser un produit de substitution pour spéculer avec des règles plus souples (levier, vente à découvert, large choix de produits) sur un actif sous-jacent.

Pour simplifier, vous pariez sur l’évolution du cours d’un actif (actions, matières premières, devises, cryptos) en passant un contrat de gré à gré avec votre intermédiaire financier. Si le cours de l’actif va dans le sens que vous avez anticipé, il vous doit la différence. En revanche, si celui-ci va dans le sens inverse, c’est vous qui êtes redevable envers votre broker.

Dans ce processus, votre argent n’est à aucun moment investi sur l’actif en question. En réalité, votre courtier vous demande seulement une partie du montant pour lequel vous demandez à être exposé à l’actif. Et cette somme, qui fait office de garantie, est simplement immobilisé sur ses comptes. Le temps que vous déboucliez votre trade, en gains ou en pertes.

Vous n'êtes pas propriétaire de l'actif avec un CFD

Acheter un CFD ne vous accorde donc aucun droit sur l’actif sous-jacent. La transaction n’engage que vous et votre courtier. Vous n’êtes pas propriétaire de ce dernier. Par exemple, dans le cas d’un CFD action, vous ne pouvez pas toucher de dividendes ni assister aux assemblées générales ou encore voter.

Au fond, un CFD doit être utilisé uniquement pour spéculer à court ou moyen terme sur un actif afin de dégager une plus-value.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Pourquoi il peut arriver que le broker clôture votre trade ?

Depuis août 2018, le régulateur européen (ESMA) a instauré de nouvelles règles concernant la clôture automatique des positions d’un trader sur CFD.

En effet, alors qu’auparavant, les brokers avaient toutes latitude pour solder les positions d’un client lorsque la marge disponible devenait critique. Depuis, les intermédiaires ont l’obligation légale de déboucler les trades, partiellement ou totalement. Ceci à partir du moment où le compte de trading affiche une marge atteint un niveau inférieur à 50%.

Par exemple :

Si vous disposez de 1 000€ de capital sur votre compte et que vous achetez 100 CFD de l’action X dont le cours est de 30€. Votre exposition est de 3 000€. Le levier maximum sur CFD actions est de 5. Le broker vous demande donc d’immobiliser 1/5 de ce montant, soit 600€.

Votre marge utilisée est de 600€ et votre marge disponible de 400€. Si votre solde atteint 300€ (50% de la marge) votre position est clôturée automatiquement par ce dernier. Ici, il faudrait que votre perte latente sur la position atteigne 700€ pour que le mécanisme soit mis en œuvre par le courtier.

Vous devez donc toujours faire attention au niveau de votre marge et adapter vos actions en conséquence.

  • Soit en effectuant un dépôt sur le compte de trading afin d’augmenter le solde et par conséquent le niveau de votre marge.
  • Ou en débouclant une position (si vous en avez plusieurs) afin de reconstituer une partie de votre marge.

Découvrir aussi :

CFD : comment modifier le levier lorsque vous initiez un trade ?

Très souvent, lorsque je discute avec des investisseurs particuliers qui débutent sur les CFD, je me rends très vite compte que la notion de levier est très mal comprise.

En effet, sur la plupart des plateformes de trading françaises, il n’est pas possible de choisir la taille de levier voulu en cliquant sur un bouton. Dans les faits, c’est à vous de faire le calcul.

Par exemple :

Vous avez effectué un dépôt de 1 000€ sur votre compte de trading. Vous savez que sur les indices majeurs, le levier est de 20. Vous décidez d’acheter 1 lot à 1€ le point sur l’indice CAC 40 qui cote 6 550.35 points. L’exposition est donc de 6 550.35€ sur ce trade. Et le courtier immobilise 1/20ème de ce montant, soit 327.55€.

Étant donné que vous avez 1 000€ sur votre compte, votre levier est de 6.55 (6 550.35€/1 000€). Si, bien sûr, vous ne prenez pas d’autres positions.

Exemple pour calculer le levier sur CFD

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’au moment d’initier un trade, votre courtier va regarder si vous disposez bien de la marge requise. Cette marge est différente selon les actifs. Pour identifier le levier, il faut que vous fassiez la somme de toutes vos positions sur le marché (exposition) par rapport au capital de votre compte de trading.

Découvrir aussi :

Conclusion

Avant d’investir sur les CFD, il est absolument nécessaire de faire ce travail de compréhension en amont. Si le taux de perdants est si élevé sur ce type de produit dérivé, ce n’est pas qu’une question de levier. Il s’agit également d’un manque de travail de la part des traders novices. Et notamment ceux qui se lancent sans préparation.

Pour vous aider à y voir plus clair. Et débuter sereinement sur les CFD. J’ai créé une formation complète dans laquelle je vous accompagne dans cet apprentissage. Au menu, des vidéos, des infographies et des exercices pour vous préparer à toutes les éventualités.  

En savoir plus sur le COURTIER que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

Le Trader du Dimanche

Le Trader du Dimanche est investisseur pour compte propre. Spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse, il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 8 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 10 années passées sur les marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles

Masterclass XTB

TESTEZ GRATUITEMENT le COMPTE DÉMO : – CLIQUEZ ICI