BOOSTHEAT : le fabricant de chaudières écologiques entre en bourse

Introduction en bourse de la société BOOSTHEAT

Fondée en 2011 par deux ingénieurs, Jean-Marc Joffroy et Luc Jacquet, Boostheat révolutionne le marché des équipements de chauffage en proposant des chaudières écologiques. Bons pour l’environnements et réduisant la facture énergétique de leurs acquéreurs, les produits que propose l’industriel rhônalpin séduisent.

Les indicateurs de développement de la société permettent d’en évaluer la croissance. Boostheat est désormais présente sur tout le territoire français mais aussi en Suisse et en Allemagne. Sur ces deux pays, un effort commercial soutenu est déployé et a été réaffirmé par les orientations stratégiques de l’année 2019.

BOOSTHEAT : un concept innovant

L’objectif de Jean-Marc Joffroy et de Luc Jacquet est de développer un nouveau modèle énergétique visant in fine à diminuer l’impact du chauffage sur la planète. C’est dans cette mesure que les deux dirigeants ont axé leurs efforts sur l’optimisation des systèmes de chauffage à gaz. Ce, en investissant leur énergie pour développer une pompe à chaleur qui repose sur le principe de la compression thermique.

Il résulte de ce système innovant que la consommation d’intrants énergétiques est divisée par deux pour atteindre une performance égale à celle proposée par des solutions classiques. Cette estimation est d’ailleurs certifiée par les laboratoires CETIAT et par Gas.be : le résultat de 188% de captation aérothermique et de 229% de captation géothermique permis par les solutions thermiques du constructeur est certifié par les deux organismes indépendants précités.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Données sur le marché pertinent de la société

Si on considère les données disponibles pour évaluer le potentiel commercial de BoostHeat, des perspectives intéressantes peuvent être mises en évidence.
En Europe, le marché annuel des chaudières et des pompes à chaleur atteint en valeur 6,5 milliards d’euros dont 75% concernent des chantiers de rénovation, en France et en Allemagne.

Concernant plus spécifiquement le seul secteur de la rénovation énergétique, 50% des chaudières européennes sont en activité depuis plus de 25 ans. De manière plus granulaire, le marché cible en France, en Allemagne et en Suisse recouvre un total de 232 400 chaudières dont 79 000 concernant des maisons individuelles en France. La taille importante de ce marché n’en est pourtant pas le seul attrait.

Dans l’Hexagone, ce type de travaux est éligible aux « Primes Energies » et à d’autres aides financières publiques (crédits d’impôts dits « CITE », éco-prêts à taux zéro etc.) permettant d’inciter les foyers éligibles à enclencher les démarches nécessaires au remplacement de leurs équipement de chaudière. Ces dispositifs sont ainsi une garantie supplémentaire des perspectives intéressantes offertes par le marché pertinent de BoostHeat.

En plus d’être important, le marché sur lequel l’entreprise rhônalpine se positionne est en croissance. Si le secteur des chaudières traditionnelles, c’est-à-dire à combustion de fioul et gaz, dévisse de 11%par an en France et de 4% par an en Allemagne, le secteur des chaudières à gaz et à condensation croît annuellement de 9% dans l’Hexagone et de 2% outre-Rhin. Sur la même période, le marché des pompes à chaleur électriques se développe de respectivement 18% et 21%.

D’autre part, si la concurrence est sévère, les produits que commercialise Boostheat sont à classer parmi les plus performants sur le marché. Car en, plus d’être relativement plus économiques que ses principaux rivaux, c’est-à-dire à la pompe à chaleur hybride proposé par Atlantic et à la pompe à chaleur Air/Eau de Daikin, la solution de pompe à chaleur à gaz BootsHeat.20 génère moins de nuisances sonores extérieures (48dB contre 66dB pour les deux concurrents mentionnés). Elle est également énergétiquement plus performante dans la mesure où elle entre dans la casse A++ contrairement à la solution Atlantic (A+) et Daikin (A).

C’est en considérant tous ces paramètres à savoir la taille du marché pertinent de la société, la croissance de ce marché et la performance relative des produits BootsHeat que le potentiel commercial important de ce fabricant de chaudières écologiques peut être réellement apprécié.

Découvrir aussi :

Boostheat, une entreprise rhônalpine en pleine croissance

En 2019, 20 installations pilotes étaient ne cours e déploiement sur le territoire français et la société avait enregistré 381 commandes de BootsHeat.20 dont 40 chaudières installées en 2019 pour un chiffre d’affaire facturé de 0,5 millions d’euros.
Pour alimenter ce dynamisme, plusieurs axes commerciaux relevant d’une stratégie volontariste ont été adoptés sur les marchés cibles à savoir la France, l’Allemagne et la Suisse.

En France un réseau de distribution efficace est en développement. L’ambition est de mettre sur pied un réseau de distribution B2B et B2B2C qui est plus rapide et plus rentable pour la société qu’une approche B2C. C’est dans cette mesure que le réseau de partenaires commerciaux est en consolidation. Il compte d’ores et déjà plusieurs noms importants du secteur comme le Groupe Iserba, Unergies, Sweetair, Gaz de Bordeaux, Rhin climatisation, Logista Hometech. Sur le marché français, 15 personne sont mobilisées pour faire fructifier ce réseau en nouant des partenariats pertinents.

Une approche B2B2C est également développée en Suisse où ce type de distribution est la norme. Le partenaire helvète de BootsHeat, HoldiGaz a souscrit un apport financier majeur au développement de la société en débloquant 2 millions d’euros en 2017, 5 millions en 2018 et 15 millions en 2019. Ce partenariat est fructueux également par les opportunités commerciales générées dans la mesure où 50 commandes sur le total de 381 enregistré en 2019 provenaient de ce partenaire.

Enfin, le réseau de distribution sur le marché allemand était en structuration en 2019. Avec la création d’une filiale de commercialisation employant 4 personnes, l’objectif stratégique est le déploiement d’un réseau d’installation par Länder permettant d’adresser les 52 000 rénovations thermiques annuelles réalisées par des particuliers en Allemagne. Pour cela, une stratégie de distribution en B2B2C a également été adoptée et un partenariat scellé avec la société Innogy, filiale du géant de l’énergie E.ON.

Découvrir aussi :

Des produits de haute technologie pour une énergie plus propre et plus efficace

La valeur ajoutée des produit proposés par BoostHeat repose sur leur potentiel énergétique et sur leur faible impact environnemental.

Ces performances ont pour cause un investissement important dans la recherche. Les travaux de développement des produits de la société ont ainsi permis depuis 2011 de déposer 7 familles de brevet et marquages CE, c’est-à-dire 7 collections de publications et demandes de brevets sur des technologies recouvrant le même contenu technique. Les domaines de recherche de prédilection des équipes de la société sont la compression thermique régénérative, les solutions d’architectures multi étagées et la micro-cogénération.

De ce dynamisme découlent des évolutions technologiques et des évolutions produit constantes. Ainsi en 2020 sera proposée sur le marché la solution BoostHeat Connect qui permettra une remontée des données à l’utilisateur afin de piloter plus finement sa consommation et instancier une maintenance prédictive de l’équipement. L’année 2020 permettra aussi de lancer sur le marché une technologie de couplage solaire et de coupage géothermique dont l’objectif est d’offrir aux clients une source énergétique additionnelle. La dernière évolution produit majeure annoncée sera disponible sur le marché en 2022. Il s’agit du modèle de chaudière au gaz nouvelle génération BootsHeat.50 dont le développement est assuré par un contrat cadre avec Dalkia.

Les innovations technologiques sont également au cœur de la stratégie de l’entreprise. Ce, non seulement en développant une solution de de micro-cogénération pour satisfaire les besoins en chaleur et en production d’électricité des clients ou une solution réversible pour alterner de production de chaleur et climatisation.

Les performances économiques d’une entreprise en croissance

C’est pour capitaliser pleinement sur cette croissance que BoostHeat a déployé une stratégie d’augmentation de capital. La capitalisation sociale de la société atteint désormais 38.7 millions d’euros et ces renforts financiers offrent des marges d’actions intéressantes ainsi que la possibilité de développer une stratégie de croissance à la fois ambitieuse et protéiforme.

Qui détient le capital de BOOSTHEAT

C’est ainsi que 60% des fonds levés en 2019 a alimenté le plan de développement commercial en 2019. Plusieurs axes stratégiques ont été investis : accroissement de la force de vente pour augmenter le potentiel commercial des équipes sur le terrain, augmentation des investissements dans le marketing digital, l’internationalisation par la mise en place de filiales en Allemagne et en Suisse ou encore des actions pour stabiliser le BFR (Besoin en Fonds de Roulement).

La répartition de ces fonds a également conduit à ce que 30% des montants soient dirigés vers la recherche et le développement. C’est ainsi que les investissements en recherche ont permis en particulier de mener des travaux sur les gammes de puissance. Le volet « développement » a permis d’accentuer les efforts menés sur l’optimisation des couts de fabrication et sur la solution de micro-cogénération.
Enfin, un effort non négligeable a porté sur l’accroissement de la capacité industrielle pour porter le potentiel de production de 20 000 à 50 000 unités de chaudières par an, ce qui représente près d’un cinquième du marché de la rénovation énergétique sur les marchés d’implantation de BootsHeat.

La stratégie de croissance déployée porte ses fruits. En effet, un contrat cadre a été signé avec Dalkia, la filiale spécialisée en énergies alternatives et renouvelables du groupe EDF. Cet accord porte sur le lancement commercial d’équipements Boostheat.50 à l’horizon 2022. Ce déploiement fera suite à une phase de développement de projets pilote en 2021 et porte sur un montant de 30 millions d’euros.

Une entreprise responsable

Plusieurs aspects de la stratégie des dirigeants de Boostheat mettent en évidence leur volonté d’impacter positivement la société et l’environnement. Tout d’abord l’ambition initiale qu’affichent ses deux fondateurs à savoir la volonté de changer le monde de l’énergie et de le rendre lus écologique et ce, par l’entrepreneuriat.

Ensuite, les produits et solutions développés ont été conçus de manière à optimiser leur rendement énergétique et à le réduire à sa portion la plus congrue. Les chaudières ancienne génération n’affichaient que 70% d’efficacité énergétique – et donc 30 % de gaspillage d’énergie – et les chaudières à condensation classiques proposent une efficacité énergétique correspondant à 100% du gaz utilisé pour leur alimentation. En revanche, la solution Boostheat.20 développe un rendement énergétique équivalent à 200% des intrants de gaz nécessaires à son fonctionnement.

Enfin, les critères ESG (pour Environnement Social Gouvernance) sont adossés à la stratégie de développement de la société. C’est ainsi que la société se voit recevoir la note de 75/100 pour ses efforts en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durable fixés par l’Organisation des Nations Unies. L’indice Gaïa Rating décerne la notation de 58/100 et considère la maturité de la stratégie ESG comme avancée comparativement à la moyenne sectorielle, que Boostheat dépasse de 15 points sur 100.

Présentation des premiers résultats de l’introduction en bourse

Cette stratégie de croissance porte ses fruits comme l’indiquent les indicateurs commerciaux ainsi que la stratégie de recherche et développement. La cotation en revanche reste à un niveau relativement bas, atteignant début novembre son plus bas historique de 1,25€ par action (le 6 novembre). Introduite le 10 octobre 2019 sur Euronext Paris, la valeur a dévissé, passant d’une cotation par action de 15€ le jour de son introduction à 1,28€ mi-novembre 2020.

Évolution du cours de l'action BOOSTHEAT

Malgré ce constat, la présentation d’une stratégie ambitieuse mais aussi la détention par Luc Jacquet et Jean-Marc Joffroy de respectivement 23,7% et 22,2% du capital de la société gage de la volonté des dirigeants de BoostHeat de stabiliser le cours d’action par une développement volontaire.

S’il est difficile d’évaluer avec précision ce type de décrochage des cours en raison du nombre de variable et de la dimension psychologique dominant les décisions sur les marchés financiers, l’impact de la crise sanitaire due au COVID-19 n’est pas à sous-estimer. C’est d’ailleurs cette crainte que la société partageait le 30 avril par un communiqué de presse. Ses représentant y évoquaient les impacts importants sur le chiffre d’affaire de Boostheat en raison de la baisse généralisée du pouvoir d’achat et des capacités d’investissements de leurs clients.

25/11/2020 : le cours de bourse a connu une hausse de +66.12% lors dans un fort volume ( 10.93% du capital échangé ). Une hausse qui pourrait s’expliquer par la décision du gouvernement d’interdire le chauffage au gaz dans les logments neufs à partir de l’année 2025.

En savoir plus sur le COURTIER que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

Les autres articles

Masterclass XTB

TESTEZ GRATUITEMENT le COMPTE DÉMO : – CLIQUEZ ICI