CFD : cas pratique

Qu’arrive-t-il à un turbo en cas d’OPA sur le sous-jacent ?

Quand tu débutes sur les CFD et en bourse de manière générale, tu dois assimiler une grande quantité d’informations. Tu dois également avoir des difficultés pour trouver des exemples synthétique de trades effectués sur CFD à risque limité. Si c’est le cas, lis la suite car je te présente un cas concret et chiffré qui peut t’aider à mieux saisir leur fonctionnement et les conséquences sur ton portefeuille si tu es amené à les trader dans un avenir plus ou moins proche.

L’histoire de Charles qui investi sur les CFD

Le contexte de son premier achat

Charles investit en bourse depuis maintenant un an. Il aimerait placer une partie de son capital sur l’indice CAC40 mais constate que son courtier ne lui en donne pas la possibilité avec les produits que ce dernier propose dans sa gamme.
Après avoir effectué des recherches, celui-ci décide finalement d’investir sur l’indice CAC40 à travers les CFD.
Il crée un compte chez un broker et dépose 2 000 euros sur celui-ci.

Pour information, les conditions tarifaires sont les suivantes :

La liste des prix pratiqués par le broker

Charles décide d’acheter trois lots CFD CAC40 le 17 février N. Ce jour là, l’indice est coté à 5 999 points. Son broker lui propose donc d’acheter le CFD CAC40 à 6 000 points ou le vendre à 5 998 points ( spread de 2 points ).
Notre ami va donc investir pour 18 000 euros. Il ne va pas payer de commission. L’opération se fera à un cours de 6 000 points et le broker va également immobilisé 1 % du capital investi, soit 180 euros.

La situation de Charles après cette opération sera la suivante :

Détail de la position ouverte par Charles

Pour faire simple, Charles dispose de 2 000 euros sur son compte de trading. Il a acheté trois lots CFD CAC40 pour un montant de 18 000€ mais son broker ne lui demande d’immobiliser que 1% du capital investi, soit 180 euros.

Charles peut donc toujours investir sur d’autres produits avec l’argent de son compte qui n’est pas immobilisé ( 1 820€ ) ou il peut décider de ne rien faire et dans ce cas, cet argent sert de complément à sa couverture.

 

Le risque de ne pas couper ses pertes…

Le 19 février N, Charles ouvre son application de trading et constate que le cours de l’indice CAC40 est passé à 5 500 points. Le cours d’achat du broker est fixé à 5 501 points et le cours de vente est quant à lui à 5 449 points.

La situation de Charles est la suivante :

Détail de la position ouverte par Charles et qui montre une perte de 1503 euros

Sa situation s’est dégradé en l’espace de quelques jours. Pendant le CAC40 perdait un peu plus de 8%, son compte de trading a chuté de près de 75% de sa valeur. En investissant un montant supérieur à celui qu’il possédait sur son compte de trading, Charles subit le contre-coup du levier. Son compte est toujours en positif mais si la chute du CAC40 continue, sa couverture sera bientôt entamé

 

Le matin du 25 février N, Charles se réveille et découvre que le cours de l’indice CAC40 est passé à 5 350 points. Le cours d’achat du broker est fixé à 5 351 points et le cours de vente est quant à lui à 5 349 points.

La situation de Charles est la suivante :

Détail du calcul de la position de Charles sur le CFD CAC40

Tous les warning sont au rouge ! Sur les 2 000€ que Charles disposait sur son compte de trading, sa perte latente atteint 1 953€. Sa couverture n’est plus suffisante car elle n’est plus que de 47€ ( 2 000€ – 1 953€ ).

Le broker de Charles va lui envoyer une alerte par mail ou par SMS afin de lui indiquer que ses pertes dépassent le montant de son capital disponible et que le montant de sa couverture n’est plus suffisante pour maintenir sa position. Le broker va donc lui laisser deux possibilités ( à conditions qu’il prenne une décision rapidement ) : Clôturer sa position et encaisser sa perte ou rajouter des fonds sur son compte de trading afin de reconstituer le montant de sa couverture au minimum et ainsi garder sa position ouverte sur l’indice CAC40.

Par chance, le cours du CAC40 est remonté quelques secondes plus tard et a su se maintenir. La couverture est donc suffisante et Charles n’a finalement pas eu besoin de rajouter des fonds sur son compte. Toutefois, il sait que sa position est difficilement tenable mais ne peut s’empêcher de garder espoir quant à une remontée du cours de l’indice phare de la place parisienne.

 

Des pertes supérieures à son capital initial…

Le 25 février N toujours, Charles est partie boire un café avec sa compagne dans le café en face de chez lui. Au même moment, une information importante fait son apparition et fait chuter le cours du CAC40 à un cours de 5 000 points en quelques minutes. Le cours d’achat du broker est fixé à 5 001 points et le cours de vente est quant à lui à 4 999 points. Charles reçoit un texto de son broker et se connecte en urgence sur son application mobile de trading.

La situation de Charles est la suivante :

Calculs montrant l'évolution négative du compte de trading

La chute a été tellement rapide que le broker a clôturé la position de Charles à l’instant seulement.
Il se retrouve dans le situation suivante :

Explication à travers un calcul d'une perte supérieure au capital initiale sur les CFD

Charles a perdu plus que le capital qu’il avait déposé sur son compte de trading. Il est donc redevable d’un montant de 1 003€ auprès de son broker. S’il ne rembourse pas son broker, ce dernier engagera des mesures de recouvrement pour récupérer la somme.

Ce qu’il faut retenir

 

Cet exemple détaillé d’un trade sur les CFD est surtout là pour te montrer les dangers d’investir sur un produit sans comprendre son fonctionnement mais également le risque de ne pas couper ses pertes.

 

Entretenir l’espoir de voir le cours monter si tu es à l’achat sur une position n’est pas une mauvaise chose en soi car l’objectif du trading, c’est justement de spéculer sur l’évolution d’un actif. Mais pour pouvoir trader, il faut de l’argent… Donc si tu utilises trop de levier et que l’évolution n’est pas en ta faveur, tu risque de tout perdre voir plus comme dans le cas que je viens de te présenter.

 

You May Also Like

About the Author: Trader du DImanche

Laisser un commentaire