CORONAVIRUS et CRISE FINANCIÈRE une OPPORTUNITÉ pour les INVESTISSEURS en BOURSE

Covid-19 et crise financière : une opportunité ?

Durant cette crise sanitaire, nous avons vu de nombreuses personnes perdre leur entreprise, leur travail ou même leur épargne… Au moment où je réalise cette vidéo, le PIB de la France s’est contracté de 5.8% au 1er trimestre 2020 et de 13.8% au cours du second trimestre…

Oui vous avez bien entendu !

L’Etat et les entreprises à la peine…

Et ce n’est pas tout car en juin, 4.5 millions de salariés sont toujours placé en activité partielle par leur employeur après un pic de plus de 8 millions en avril pendant le confinement…

Stats sur le nombre de salariés en activité partielle

Juste pour remettre les choses en perspective… le nombre de salariés du secteur privé en France est composé de 19 millions de travailleurs. Ça signifie que même après le déconfinement, 1 salarié sur 4 n’a toujours pas retrouvé une activité à temps plein dans son entreprise…

Et ce coût partagé entre l’Etat et l’UNEDIC, la structure qui gère l’assurance chômage en France, ne cesse de grandir. Dans un article publié le 25/06/2020 sur le site PublicSénat, l’UNEDIC estime que son déficit devrait atteindre 25 milliards d’euros cette année contre une prévision avant la crise d’1 milliard. Ce qui portera sa dette à 63 milliards d’euros. Tout cela, sans que son financement soit à l’ordre du jour pour le moment…

Et pourtant, alors que la situation financière de l’Etat et d’une majorité d’entreprises se détériore depuis plusieurs mois, on constate qu’en parallèle, certaines sociétés ont été capable de profiter de la situation.

Des entreprises tirent leur épingle du jeu

C’est le cas d’Ubisoft par exemple, une entreprise française créé en 1986 qui développe et distribue des jeux-vidéos partout dans le Monde et dont les titres sont cotés à la bourse de Paris. Dans un communiqué publié le 22 juillet, le groupe indique qu’au cours de la période allant d’avril à juin 2020, la société a augmenté son chiffre d’affaire de 17.6% par rapport à l’année précédente. Son directeur financier indiquant à l’occasion que cette progression dépasse leurs attentes.

Cours de bourse - UBISOFT

Une hausse inédite qui bien entendu est lié au confinement. Et c’est ce qui lui a permis, contrairement à la plupart des sociétés cotées qui ont vu leur cours de bourse plonger à partir du mois de février tel que RENAULT, AIR France KLM ou encore la SOCIETE GENERALE, de traverser cette épreuve sereinement avec un cours de bourse qui a même dépassé ses anciens sommets de 2019…

Autrement dit, UBISOFT était au bon endroit et au bon moment…

Mais cette entreprise n’est pas la seule…

Pendant le confinement, les gens ont cherché à se divertir… Et naturellement, beaucoup se sont tournés vers… Facebook pour prendre des nouvelles de leurs proches, Netflix pour regarder un bon film pendant la journée ou encore Amazon pour se faire livrer des produits dont ils avaient besoin pendant que la majorité des boutiques physiques étaient fermées…

Toutes ces firmes ont connu un bond substantiel de leurs revenus et qui s’est traduit par une hausse fulgurante de leur cours de bourse.

Et qu’est-ce que toutes ces sociétés ont en commun ?

INTERNET !

Et je l’ai d’ailleurs constaté moi-même. Pendant le mois d’avril, le nombre de visites sur ma chaîne Youtube a été multiplié par trois…

L’économie s’adapte aux changements

Le point sur lequel je veux insister, c’est qu’il ne faut pas croire que les choses reviendront complètement comme avant…

Non… Ce confinement de deux mois a eu un impact considérable dans la vie des gens… Il a permis à une partie de la population de se rendre compte qu’elle n’avait pas vraiment l’utilité de se rendre dans un centre commercial pour faire les magasins et qu’elle pouvait se faire livrer en quelques clics… Ou bien de trouver plus de plaisir à regarder un film en streaming plutôt que de se déplacer au cinéma… Ou encore de se rendre compte qu’une partie de l’argent qu’ils dépensaient jusqu’à présent dans leurs loisirs n’était pas vraiment indispensable et qu’il était préférable d’épargner en prévision du futur…

Ce changement de comportement va devenir une nouvelle norme pour ces individus…

Et cette évolution, je pense que vous l’avez compris, elle va bouleverser l’économie et créer de nouvelles opportunités pour des entrepreneurs avec des idées…

Mais ce n’est pas le seul moyen…

Investir en bourse pour profiter de la baisse des marchés ?

En effet, il existe une autre méthode, moins connue des particuliers, pour réussir à tirer avantage de cette situation… Et elle est réservée à ceux qui possèdent du cash sur leur compte en banque… et je suis persuadé que certains d’entre vous l’ont peut-être déjà expérimenté lors de la dernière crise financière en 2007…

Cette démarche, il s’agit de l’investissement en bourse

Il suffit de jeter un œil à l’évolution du cours des actions pour s’apercevoir que si vous aviez investi 10 000€ sur l’action AMAZON il y a 10 ans, votre capital serait de 220 000€ environ aujourd’hui.

Cours de bourse - AMAZON 20 ans

Pareil, si vous aviez placé la même somme sur l’action NETFLIX dans les mêmes conditions, votre capital serait de 210 000€ actuellement…

Cours de bourse - NETFLIX 20 ans

Bien entendu, personne n’est capable de dire s’il est encore temps d’investir sur ces actions ou si le l’occasion est déjà passé… C’est à vous de faire votre propre avis…

Tout ce que je dis, c’est que ceux qui ont de l’argent en ce moment ont peut-être une opportunité en Or de profiter des soldes sur les marchés financiers actuellement.

Et coïncidence ou non, l’épargne a atteint des sommets pendant la crise et elle représenterait plus de 100 milliards d’euros sur les comptes des français

Donc la question qu’on devrait tous se poser à présent : c’est est-ce que nous allons en profiter ? Ou rester tranquillement assis au bord du quai au risque de laisser le train filer ?

Accéder
aux comptes de trading
avec de l'argent virtuel

Laisser un commentaire

Masterclass XTB

Tester la PLATEFORME de TRADING avec de l’argent virtuel :  ACCÉDER AU COMPTE DÉMO