ftseifc.com : un site de trading interdit en France

Article mis à jour le : 29 octobre 2021

Alors que l’Autorité des marchés financiers (AMF) continuent d’enrichir, chaque semaine, sa liste noire des sites de trading non autorisés à proposer leurs services en France, ftseifc.com, un nouvel acteur qui vous propose d’investir sur de nombreux instruments financiers, est venue gonfler ses rangs en date du 13 octobre 2021.

Dans cet article, nous allons identifier les éléments qui devraient alerter d’éventuels clients avant de transférer de l’argent vers un courtier qui œuvre en toute illégalité en France.

Page d'accueil du site ftseifc

Page d’accueil du site ftseifc

ftseifc.com : Un site très jeune qui pose des questions

Un des premiers éléments à vérifier lorsque vous cherchez un courtier en bourse, c’est son ancienneté dans le secteur. En effet, à défaut d’avoir les meilleurs tarifs ou la meilleure plateforme, la sécurité de vos fonds est primordiale.

Avec ftseifc.com, on se retrouve face à un nom de domaine enregistré le 16 septembre 2021 pour une durée d’un an via une IP Hongkongaise, soit 27 jours à peine avant son introduction sur la liste noire. Preuve que l’AMF a été particulièrement active sur ce dossier.

À noter que la page d’ouverture de compte renvoie vers un sous-domaine, trader.ftseifc.com, enregistré le même jour.

D’autre part, une analyse du profil de liens montre qu’un seul site pointe vers ftseifc.com. Il s’agit du site ftsefx.net, un autre site épinglé par l’AMF et qui apparaît lui aussi dans la liste noire (pour usurpation) depuis le 27 septembre 2021.

Whois du nom de domaine FtSeifc en détail

Whois du nom de domaine FtSeifc

Une sélection de courtiers réglementés
5/5
Réglementé KNF - régulé AMF
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin

Un site dont la qualité laisse à désirer

Lorsqu’on se penche sur le contenu du site en lui-même, on se rend très vite compte de la supercherie.

Les textes ont été rédigés dans un français approximatif qui comporte de nombreux non-sens. Un problème qui vient probablement d’une mauvaise traduction. À l’image de ces quelques extraits tirés de la page d’accueil : « Nous fournissons un environnement de négociation absolument sûr mais transparent pour nos clients. » ou encore « FTSE a mis l’accent sur la mise en page et le développement des clients en Asie – Pacifique ».

D’autre part, une multitude de données sont absentes. À commencer par la foire aux questions qui n’affiche aucune réponse.

Le rendu visuel présente également des anomalies. Par exemple, le texte et l’image sur la page principale (donc la plus importante car c’est la porte d’entrée du site) se chevauche ce qui montre un manque de professionnalisme.

Un courtier impossible à identifier

Le site ne présente pas de mentions légales. En dehors de nombreuses références à la sécurité des fonds qui visent à rassurer les potentiels clients, aucun renseignement ne permet de connaître l’identité de l’entreprise qui agit derrière la marque « FTSE ».

Même une recherche approfondie dans le code source de la page ne permet d’obtenir que la dénomination suivante : « FTSE Financial Ltd ».

Pas plus que la présence du numéro d’enregistrement au registre des agents financiers (REGAFI) en tant que Prestataire de services d’investissement (PSI). À ce sujet, une simple recherche par nom (ftsefx) ne donne aucun résultat.

Le site REGAFI ne montre aucun résultat pour ce courtier

Le site REGAFI ne montre aucun résultat pour ce courtier

Une absence de coordonnées

Que ce soit dans le pied de page ou dans la rubrique « contactez-nous », aucun formulaire de contact n’est pas présent. De la même manière, le bouton qui est censé fournir le courriel de la société nous renvoie vers une page vide.

Après un passage en revue de toutes les pages du menu, aucune coordonnées téléphoniques ni adresse postale ne sont présentent sur le site web.

Quel que soit le support, un client n’a donc aucune possibilité de joindre la société.

Conclusion

Avec un nom de domaine dont l’historique est d’à peine un mois, un contenu très léger et imprécis, l’absence d’informations légales sur l’entreprise et l’impossibilité de la contacter, le site ftseifc.com présente un faisceau d’indices qui permet de douter du sérieux de l’entité qui œuvre dans l’ombre.

À cela s’ajoute le fait que l’AMF a répertorié celui-ci sur sa liste noire.

Autant d’éléments qui vous invitent à rester éloigné de ce courtier si ce n’est pas déjà fait.

Une sélection de courtiers réglementés
5/5
Réglementé KNF - régulé AMF
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin