Igmholdings.com : un courtier CFD à fuir ?

Article mis à jour le : 30 octobre 2021

Tous les ans, des dizaines de brokers en ligne apparaissent dans le paysage francophone du trading.

Cette profusion de plateformes sème parfois le doute chez les investisseurs qui ne connaissent pas le milieu et qui n’ont pas les codes pour distinguer un courtier sérieux et réglementé, d’une coquille vide qui ne dispose d’aucune autorisation pour exercer son activité en France.

C’est le cas du site igmholdings.com, qui a été placé sur la liste noire de l’AMF le 4 octobre 2021.

La page d'accueil du site IGM holdings

La page d’accueil du site IGM holdings

Dans cet article, nous allons passer en revue l’ensemble du site afin de dénicher des détails qui auraient pu vous mettre la puce à l’oreille si vous avez été client de courtier.

Dans le cas contraire, cet exercice vous sera utile afin d’obtenir des réflexes et rester loin de ce type d’acteurs.

Quel historique pour le courtier igmholdings.com ?

Comme de nombreux sites que l’on retrouve dans la liste noire de l’AMF, l’historique de igmholdings.com est récent.

En effet, après recherche via une requête Whois sur le nom de domaine, on peut constater que celui-ci a été enregistré le 1er février 2021, soit 8 mois avant l’action du gendarme boursier français. Le nom de domaine ayant été réservé pour une durée de deux ans.

Les seuls liens qui pointent vers igmholdings.com proviennent de sites spécialisés dans la recherche d’informations concernant la légalité et la conformité des brokers comme cette page ou cette page. Par ailleurs, les deux notent que le courtier ne dispose d’aucune régulation ce qui n’est déjà pas bon signe.

Une vérification sur le site de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de résolution (ACPR) via le registre REGAFI montre, qu’effectivement, le courtier n’est pas autorisé à proposer des services d’investissement en France.

Un Whois montre que la société souhaite rester anonyme

Un Whois montre que la société souhaite rester anonyme

Une sélection de courtiers réglementés
5/5
Réglementé KNF - régulé AMF
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin

Les points de vigilance sur le site

En ce qui concerne la forme du site, la page d’accueil, en anglais, comporte très peu de texte. Le visuel donne également l’impression que le webmaster a mis en place un thème préconstruit. D’autre part, l’url de la page termine par « /index.html », ce qui montre un manque de professionnalisme dans la construction du site.

igmholdings.com se définit comme un courtier de trading CFD, spécialisé dans la cryptomonnaie. Pour autant, il précise que les indices, les matières premières et les actions font aussi partie de son offre. Le tout sur une plateforme de trading social composée d’une équipe de 100 professionnels du secteur.

Le courtier indique que le levier proposé aux clients peut aller jusqu’à 500 :1. Rappelons qu’au sein de l’Union européenne, l’ESMA a limité ce levier à 30 :1.

Enfin, le cours des différentes cryptomonnaies affichés en haut de la page est affiché via un Widget disponible sur le site Coinlib.

Une recherche sur le site REGAFI n'affiche aucun résultat

Une recherche sur le site REGAFI n’affiche aucun résultat

Une société de courtage qui existe réellement ?

igmholdings.com fait savoir sur sa page « contact » que son siège est situé à Zurich en Suisse. Pourtant les différents numéros de téléphone liés au service client sont basés au Royaume-Uni (+44), en Autriche (+43) et en Espagne (+34).

Une recherche de l’adresse sur le moteur de recherche google nous amène sur le site de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) sur lequel nous apprenons que la société IGM Holdings situé Richtistrasse 7, Wallisellen Business Park, 8304 Zürich, Switzerland, n’est même pas enregistré au registre du Commerce Suisse.

IGM Holdings n'est pas inscrit au registre du commerce Suisse

IGM Holdings n’est pas inscrit au registre du commerce Suisse

Des avis clients qui laisse planer le doute ?

Toujours en quête d’éléments qui pourraient laisser planer le doute quant à la légitimité de ce courtier, une recherche d’avis clients sur internet nous dirige vers deux sites.

Bien entendu, les avis laissés sur ce type de plateforme sont sujets à controverse. Il faut donc garder un esprit critique et ne pas prendre pour argent comptant tous les commentaires :

  • Le site Truspilot sur lequel le site internet jouit d’une note de 4.3/5. Sur les 141 avis laissés par les internautes, 113 sont en anglais. De nombreux commentaires, dont certains très récents, affirment avoir rencontré des obstacles pour effectuer des retraits d’argent sur la plateforme.
  • Le site sitejabber, où la note du courtier en ligne est de 3.98/5. Là encore, la majorité des avis récents sont négatifs et évoquent des problèmes de retraits. Certains expliquant même regretter d’avoir ouvert un compte de trading chez ce courtier.

IGM holdings apparaît dans la liste noire de l'AMF

IGM holdings apparaît dans la liste noire de l’AMF

Conclusion

Comme nous venons de le voir, le site igmholdings.com comporte une multitude d’éléments permettant de s’interroger sur le sérieux et la transparence de ce dernier.

Bien sûr, un courtier qui n’est pas autorisé à proposer ses services en France n’est pas pour autant un broker frauduleux.

Toutefois, dans le cas présent, l’absence d’inscription au registre du Commerce Suisse, son ajout sur la liste Noire de l’AMF et les commentaires publiés sur des sites d’avis sont autant d’éléments troublants qui doivent rendre un investisseur suspicieux.

Retenez que si vous êtes résident français, ce courtier n’a pas le droit de vous proposer l’ouverture d’un compte de trading.

Une sélection de courtiers réglementés
5/5
Réglementé KNF - régulé AMF
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin
4.5/5
Réglementé et régulé BaFin