Le SRD ( service de règlement différé )

SRD comment parier sur la baisse d'une action

Pour certains, le Service de règlement différé, c’est un peu comme la potion magique dans le dessin animé Astérix. Elle décuple vos pouvoirs et vous donne des capacités que vous n’auriez pas en temps normal au point de vous donner la faculté de démultiplier le résultat de vos positions. Le problème c’est que la potion magique possède des effets secondaires. En effet, elle peut facilement vous mettre au tapis si vous ne la maîtrisez pas et peut développer chez vous une forme de dépendance.

Dans cet article, je vais tenter de vous expliquer les caractéristiques du SRD afin que vous saisissiez en quoi il peut vous aider à profiter de certaines opportunités en bourse. Mais je vais aussi vous mettre en garde contre les dérives qu’il peut engendrer.

La définition

Le SRD, c’est une fonctionnalité proposée par certains courtiers afin de prendre une position à l’achat ou à la vente sur des actions et des trackers tout en ayant la possibilité de bénéficier d’un effet levier.

Comparé à l’achat d’actions au comptant, le service de règlement différé permet d’obtenir deux avantages :

  • Le premier, c’est que vous pouvez l’utiliser pour investir aussi bien à la hausse qu’à la baisse sur les actions. Alors qu’au comptant vous étiez cantonné à investir uniquement sur des titres ayant un potentiel de valorisation à la hausse.
  • L’autre avantage, c’est l’effet levier car vous pouvez investir jusqu’à 5 fois le montant du capital que vous possédez en portefeuille. Un moyen de décupler vos performances sur les marchés.

Les deux avantages du SRD

Un exemple de l’effet levier sur le SRD

Imaginons que vous possédiez un capital de 1 000€ sur votre compte-titre et que vous investissez ce montant sur une action X qui fait +10% après avoir placé votre argent dessus.

En achetant les actions au comptant, vos 1 000€ se transformeront en 1 100€ soit +10% par rapport à votre investissement initial.

Au SRD, vous avez la possibilité d’investir jusqu’à 5 000€, soit 5 fois plus que le capital que vous détenez sur votre compte-titre. Le courtier vous utilise ce collatéral pour vous octroyer l’équivalent d’un prêt sur les titres que vous allez acquérir au SRD. Les 5 000€ que vous investissez sur l’action X se transformeront en 5 500€ car le titre à pris +10%. Votre capital passe donc de 1 000€ à 1 500€.

Exemple pratique d'un investissement avec levier

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Les particularités de la couverture

Comme je l’ai indiqué juste avant, le courtier qui vous autorise à accéder au système du SRD vous octroie en réalité un prêt. Pour ce faire, il a besoin d’un certain montant en garantie.

Pour faire simple :

  • Espèces = levier 5
  • Titres = levier 2.5

Si Franck dispose de 1 000€ en espèces sur son compte-titre et 5 000 déjà investis sur une ou plusieurs actions, il pourra investir jusqu’à 17 500€ via le Service de règlement différé comme le montre l’illustration ci-dessous.

Le système de couverture au SRD

Découvrir aussi :

Quelles actions sont éligibles ?

Pour rentrer dans le cercle restreint des titres éligibles au SRD, une action doit respecter une des deux conditions suivantes :

  • Avoir une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d’euros
  • Un volume d’échange de titres supérieur à 1 million d’euros en moyenne

Il existe une variante au SRD qui se nomme le SRD “long only“. Ce système permet de bénéficier de l’effet levier mais ne permet aux investisseurs que d’investir sur la hausse d’un titre. Dans ce cas, les conditions à respecter sont moins strictes :

  • Volume d’échanges de titres quotidien supérieur à 100 000€ en moyenne

Les critères pour qu'une action soit éligible au SRD

Découvrir aussi :

Un exemple d’une position à la vente au SRD

Afin de simplifier au maximum les explications et les rendre le plus ludique possible, nous allons prendre l’exemple de l’évolution du cours de l’action Société Générale en 2020.

Sur le graphique, on constate que sur une période de quelques jours, le titre a baissé de 5 euros, passant de 20€ à 15€. Que se passe-t-il si Franck, qui dispose de 1 000€ en espèce sur son compte-titre, avait pris une position à la baisse avec un levier 5 ?

Il aurait vendu, dans un premier temps, 250 actions à un prix de 20€, et ce, pour un montant total de 5 000€. Puis quelques jours plus tard, en voyant le cours chuter à 15€, il aurait racheté sa position à ce prix pour un montant de 3 750€ ( 250 actions x 15€ ).

La plus-value ainsi générée serait donc de 1 250€.

Exemple pratique d'un trade au SRD

Le calendrier du SRD

Avant d’utiliser le service de règlement différé, il faut connaître le calendrier des opérations, sans quoi, la moindre erreur peut avoir de grosses conséquences sur un portefeuille.

Le mois boursier au SRD n’est pas le même que celui que l’on connaît lorsqu’on regarde notre calendrier. Pour plus de lisibilité, je vous ai mis en rouge la période relative à un mois calendaire ( celui qu’on utilise au quotidien ) et en vert celle qui correspond à un mois au SRD. Comme vous pouvez le constater, il y a un décalage de quelques jours.

Le calendrier du SRD

Ce qu’il est important de comprendre avec le SRD, c’est que lorsque vous prenez une position à l’achat ou à la vente, c’est votre intermédiaire financier qui avance ( vente à découvert ) ou qui finance l’acquisition de titres sur le marché. Votre courtier va donc vous accorder l’équivalent d’un prêt et ce dernier sera assorti d’intérêts que vous devrez régler chaque jour.

Une fois en position au SRD, trois choix s’offrent à vous :

  • Solder votre position avant la liquidation ( en J-4 ). Dans ce cas, vous avez réglé uniquement les intérêts journaliers liés à votre position et le fait de déboucler celle-ci va vous permettre d’encaisser votre plus-value ou votre perte. Ce résultat impactera votre capital en J-1. Donc si vous prenez une position au SRD le 5 du mois et que vous soldez votre position le 15, votre plus-value ou votre perte s’ajoutera ou se déduira de votre capital à la fin du mois.
  • Garder votre position. Dans ce cas, votre courtier va reporter votre position sur le mois suivant et il vous facturera une commission de prorogation ( voir la brochure tarifaire de votre courtier ).
  • Demander la livraison ou le règlement des titres. Dans ce cas, en J-1, vous serez livré des titres au comptant ou vous livrerez les titres que vous avez vendu.

En savoir plus sur le COURTIER que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

Les autres articles

Masterclass XTB

TESTEZ GRATUITEMENT le COMPTE DÉMO : – CLIQUEZ ICI