Le SRD ( service de règlement différé )

Pour certains, le SRD c’est un peu comme la potion magique dans le dessin animé Astérix. Elle décuple tes pouvoirs et te donne des capacités que tu n’aurais pas en temps normal. Le problème c’est qu’à force de se servir de la potion magique, on finit par trouver le quotidien monotone.

Dans cet article, je vais tenter de t’expliquer les caractéristiques du SRD afin que tu saisisses en quoi il peut t’aider à profiter de certaines opportunités en bourse. Mais je vais aussi te mettre en garde contre les dérives qu’il peut engendrer si tu ne sais pas te maîtriser. 

La définition

Quelques temps après avoir commencé à investir sur les actions, je suis devenu un lecteur assidu des forums boursiers et au détour d’une conversation sur une action que j’avais en portefeuille, un des intervenants de la file de discussion expliquait qu’il arriver à prendre des positions dont le montant dépassait celui de son capital. Pas totalement convaincu par l’honnêteté du gars, il a quand même eu la gentillesse de m’expliquer, à moi qui le prenait de haut avec mes quelques semaines d’expérience en bourse, que pour réaliser cette prouesse, il utilisait un système mystérieux : le SRD.

J’avais l’impression d’être complètement à côté de la plaque et de louper quelque chose d’important donc je me suis lancé dans une recherche sur google… et j’ai trouvé la définition :

Le SRD est une fonctionnalité proposée par certains courtiers afin de prendre une position à l’achat ou à la vente sur des actions et des trackers tout en ayant la possibilité de bénéficier d’un effet levier.

Quelles différences avec le système dit “classique” ?

Grâce à cette définition, j’ai compris deux choses :

  • La première c’est que jusqu’à présent, lorsque j’investissais sur les actions, j’étais cantonné à spéculer à la hausse, si bien que quand je pensais qu’un titre était survalorisé où qu’une actualité pouvait faire le faire chuter, j’étais sur la touche, obligé malgré moi d’observer le spectacle sans aucune possibilité d’agir. Le SRD pouvait donc m’aider à être actif sur les marchés dans les deux sens ( à la hausse mais aussi à la baisse ).
  • L’autre élément intéressant, c’est l’effet levier. A chaque fois que je prends une position sur un titre, je me fixe mentalement un pourcentage de probabilité que ce dernier aille dans le sens que j’ai anticipé. Parfois, je suis convaincu de mon trade ( disons 80% ) et parfois ma conviction est moins marqué ( 60% par exemple ). Le SRD, ça peut me servir à augmenter la taille de ma position quand ma conviction est forte et garder une position classique quand elle l’est moins.

Quel levier ?

L’effet multiplicateur d’une position au SRD est limité à 5. Cela signifie que si je veux investir 5x plus que le capital dont je dispose sur mon compte de trading.

En temps normal ( au comptant ), si je dispose d’un capital de 1 000€, je peux investir ces 1 000€ au maximum sur une action. Et si son cours augmente de 10%, ma plus-value est de 100€ soit une performance de 10% par rapport à la valeur initial de mon compte de trading.

Si je dispose d’un capital de 1 000€, je vais pouvoir investir jusqu’à 5 000€ sur un titre éligible au SRD. Et si ce titre gagne 10%, ma plus-value sera cette fois-ci de 500€ soit une performance de +50% par rapport à mon capital de départ.

Les particularités de la couverture

Juste avant je t’ai parlé de l’effet levier. Mais ce que j’ai découvert, c’est que même si j’étais déjà investi sur des actions avec mon capital au comptant, le courtier me laissait quand même investir au SRD avec du capital que je ne possédais pas.

Pour faire simple :

  • Espèces = levier 5
  • Titres = levier 2.5

Si je dispose de 1 000€ en espèce sur mon compte, je peux investir jusqu’à 5 000€ au SRD.

Si je dispose de 1 000€ déjà investi en titres au comptant, je peux investir jusqu’à 2 500€ au SRD.

Quelles actions sont éligibles ?

Pour rentrer dans le cercle restreint des titres éligibles au SRD, une action doit respecter une des deux conditions suivantes :

  • Avoir une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d’euros
  • Un volume d’échange de titres supérieur à 1 million d’euros en moyenne

Il existe une variante au SRD qui se nomme le SRD “long only”. Ce système permet de bénéficier de l’effet levier mais ne permet aux investisseurs que d’investir sur la hausse d’un titre. Dans ce cas, les conditions à respecter sont moins strictes :

  • Volume d’échanges de titres quotidien supérieur à 100 000€ en moyenne

Un exemple d’une position à la vente au SRD

Si j’avais eu un exemple à l’époque, je pense que ça aurait été beaucoup plus simple pour moi de comprendre les possibilités qu’offre le SRD. 

Dans cet exemple, on va utiliser l’action Société Générale. Sur le graphique, on constate que sur une période de quelques jours, le titre a baissé de deux euros, passant de 54€ à 52€. Et si j’avais anticipé cette baisse et que j’avais pris une position au SRD…

Baisse de l'action société générale

La plus-value réalisée par cet investissement est de 184€. Si j’avais investi au comptant, celle-ci aurait été de 37€ environ seulement.

Vente à découvert au SRD sur une action

Le calendrier du SRD

Avant d’utiliser le service de règlement différé, il faut connaître le calendrier des opérations, sans quoi, la moindre erreur peut avoir de grosses conséquences sur un portefeuille.

Le mois boursier au SRD n’est pas le même que celui que l’on connaît lorsqu’on regarde notre calendrier. Pour plus de lisibilité, je t’ai mis en rouge la période relative à un mois calendaire ( celui qu’on utilise au quotidien ) et en vert celle qui correspond à un mois au SRD. Comme tu peux le voir, il y a un décalage de quelques jours.

Calendrier SRD

Ce qu’il est important de comprendre avec le SRD, c’est que lorsque tu prends une position à l’achat ou à la vente, c’est ton broker qui avance les titres ( vente à découvert ) ou qui finance l’acquisition de titres sur le marché. Ton courtier va donc t’accorder l’équivalent d’un prêt et ce dernier sera assorti d’intérêts que tu devras régler chaque jour.

Ensuite tu vas avoir trois choix possibles :

  • Solder ta position avant la liquidation ( en J-4 ). Dans ce cas, tu as réglé uniquement les intérêts journaliers liés à ta position et le fait de déboucler celle-ci va te permettre d’encaisser ta plus-value ou ta perte. Ce résultat impactera ton capital en J-1. Donc si tu prends une position au SRD le 5 du mois et que tu soldes ta position le 15, ta plus-value ou ta perte s’ajoutera ou se déduira de ton capital à la fin du mois.
  • Garder ta position. Dans ce cas, ton courtier va reporter ta position sur le mois suivant et il ta facturera une commission de prorogation.
  • Demander la livraison ou le règlement des titres. Dans ce cas, en J-1, tu seras livré des titres au comptant ou tu livreras les titres que tu as vendu.
Le Sous-main du Trader du Dimanche

Télécharge mon sous-main pour avoir toutes les informations nécessaires sur les CFD

D'autres articles qui pourraient t'intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *