Même si cela fait neuf ans que j’ai découvert le monde de la bourse et que j’ai commencé à y investir, je me souviens qu’à cette époque, j’étais complètement perdu. Pour être Franc, je ne savais pas du tout par quoi commencer. Dans cet article, je te présente les principales étapes à suivre pour commencer à placer une partie de ton épargne sur les marchés.

Définir son profil d’investissement

La première étape dont je souhaite te parler, c’est un aspect qui est souvent éludé par un grand nombre d’investisseurs particuliers et pourtant, elle va te permettre d’optimiser les frais que vont engendrer tes opérations sur les marchés et te permettre de limiter les risques en ayant une bonne compréhension des produits qui sont à ta disposition.

 

Quelle capital je suis prêt à perdre ?

Cette question est intimement liée à la notion de risque. Un père de famille ayant un loyer à payer, des factures à régler ou encore l’école de ses enfants à financer, n’aura pas forcément la même aversion au risque qu’un étudiant qui n’a que très peu de charges par exemple.

De la même manière que lorsque tu fais ton budget courses pour le mois et que tu choisis ce que tu vas acheter à manger en fonction de tes contraintes financières, ici tu vas effectuer également un arbitrage.

Les sociétés du CAC40 par exemple, c’est à dire les 40 sociétés ayant la plus grande capitalisation sur la place parisienne offrent une plus grande protection que des entreprises cotées sur un compartiment plus petit tel que Euronext ACCESS. Non seulement, ces sociétés bénéficient, par leur taille, d’une plus grande solidité financière, mais aussi d’une stabilité plus marquée de leur cours de bourse. De manière générale, plus tu vas chercher de la sécurité dans tes investissements, moins le potentiel en terme de plus-values sera important ( mais ce n’est pas une généralité ).

 

Quels types de produits je veux trader ?

Selon la configuration de trading que tu souhaites adopter sur les marchés, tu vas devoir faire des choix concernant les produits que tu vas sélectionner et qui vont te permettre d’atteindre tes objectifs chaque semaines, mois ou années.

Chaque produit ayant ses propres caractéristiques, certains vont te permettre d’utiliser l’effet levier et ainsi spéculer pendant des courts laps de temps et sur de petites variations.
D’autres vont t’offrir accès à des sous-jacents que tu n’a pas la possibilité d’utiliser sur le marché action. C’est le cas des matières premières ( Or, Argent, pétrole…), les indices ( CAC40, Dax30, Nasdaq…), les devises ( parité euros/dollars, euros/CHF…) et bien d’autres encores.
Enfin, certains produits seront plus adaptés à une stratégie court terme ( warrants, turbos ) et d’autres plutôt sur le moyen voir long terme ( actions ).

Choisir ton broker pour accéder au marché

Comparer les tarifs

Comme tu as pu le voir au fil de mes vidéos sur la chaîne Youtube, je parle souvent des frais des brokers. J’estime que c’est un sujet important car il suffit de faire le calcul pour constater que ces derniers représentent des montants colossaux et particulièrement pour un trader actif.

Chaque broker dispose d’une grille tarifaire plus ou moins facile à lire et il ne faut pas hésiter à prendre ton temps pour bien décrypter chaque ligne et faire des comparaisons entres elles. Ce travail d’analyse doit aussi se faire en gardant en tête le type de trading qui te correspond.

Je me souviens avoir passé pas mal de temps à étudier les tarifs de certains brokers qui mettaient en avant des tarifs variables couplés avec une commission fixe minimum.
Grosso modo cela ressemblait à ça :

Broker 1 : 0,10 % du montant de l’ordre avec une commission minimum de 6€
Broker 2 : 0,05 % du montant de l’ordre avec une commission minimum de 10€

Pour un ordre de 5 000€ :

Broker 1 = 5 000 x 0,10 % = 5€ mais le minimum de commission est de 6€. L’investisseur devra payer 6€
Broker 2 = 5 000 x 0,05 % = 2,5€ mais le minimum de commission est de 10€. L’investisseur devra payer 10€

Dans cet exemple, on peut constater que le broker 1 est intéressant si on effectue des ordres avec des montant relativement faibles alors que le second sera plus intéressant avec des ordres dont le montant est plus élevé.
Pourtant, à première vue on aurait pu imaginer que le broker 2 était plus intéressant dans la mesure où il ne prend que 0,05 % du montant de l’ordre passé contrairement au broker 2 qui en demande 0,10 %.

 

Un broker fiable sinon rien

Tu vas probablement me dire que c’est une évidence mais avant de déposer une partie de ton épargne chez un courtier, tu dois t’assurer que ce dernier est fiable. En effet, cet argent que tu as décidé de placer en bourse est peut-être le fruit de plusieurs mois voir plusieurs années de travail. Pour certains c’est le fruit de toute une vie. Tu n’as donc pas envie de voir celui-ci se volatiliser et c’est normal.

Ton premier réflexe doit donc être de vérifier chaque courtier dont les tarifs semblent intéressant à tes yeux et t’assurer. Pour cela, tu peux commencer par regarder si il figure sur la liste noire de l’AMF ( Autorité des marchés financiers ) et ensuite étendre tes recherches à la structure financière de ce dernier puis éventuellement lire les avis laissés par les internautes sur la toile tout en gardant un œil critique dans la mesure où ces derniers ne reflètent pas forcément bien la réalité ( commentaires négatifs souvent effacés par les sites pour éviter un procès en diffamation par exemple ).

Partir à la recherche d’informations

Lorsque tu décides d’investir par tes propres moyens sur les marchés financiers, beaucoup d’éléments peuvent influencer tes choix d’investissements. Il peut s’agir d’analyses publiées par des grands groupes, les avis données sur des chaînes télévisées ou encore des conseils prodigués par certains amis qui pensent avoir flairé le bon coup ou qui au contraire t’incite à éviter d’entrer en position sur un sous-jacent. C’est la raison pour laquelle tu dois, autant que possible, essayer de te faire ton propre avis sur les actifs que tu trades.

 

Sur le site des entreprises cotées en bourse

Si on prend l’exemple d’un investisseur qui cherche à valoriser son capital sur le marché des actions, ce dernier a la possibilité d’accéder à toutes les informations financières des sociétés cotées en visitant leur site internet. De manière général, chacun d’entre eux dispose d’un espace investisseur et propose en lecture et parfois en téléchargement, les communiqués, les états financiers annuels et semestriels ou encore des données sur la répartition du capital, le bilan des votes effectués lors des différentes assemblées générales des actionnaires…etc

Je sais bien que c’est un travail de longue haleine, mais en bourse comme dans tout travail, il n’y a pas de miracle. Tu dois donc mettre en place une veille sur le secteur d’activité de l’entreprise pour rester informé de tout ce qui pourrait modifier la valeur de celle-ci sur le marché et qui pourrait modifier par conséquent ta décision à l’avenir ( garder ta position ou vendre par exemple ). Pour ma part, je préfère investir sur une société que je connais plutôt que de suivre aveuglément les conseils d’une tierce personne que je ne connais pas et en qui je n’ai pas forcément confiance.

 

Les forums : un rôle secondaire

Lorsque j’ai commencé à investir en bourse, j’ai pu contempler la masse d’informations qui pouvaient s’échanger, chaque jour, sur des forums de discussions en ligne. J’ai très vite constater que ce temps consacré à partager et recevoir des messages entres investisseurs pouvait aussi devenir improductif dans la mesure où beaucoup d’intervenants se contentent de passer le temps en publiant des posts humoristiques voir hors-sujet.

Il faut donc utiliser les forums comme un complément d’enquête et savoir distinguer les plus utiles avec le temps.

Conclusion

Lorsque tu souhaites investir en bourse, tu dois dans un premier temps, définir ta stratégie d’investissement et les produits que tu va utiliser pour arriver à ton objectif. Ensuite il faut trouver un broker fiable dont les tarifs sont adaptés à ton profil. Et pour finir, ta décision d’investir doit résulter d’une étude approfondie des sociétés ou d’autres actifs pour lesquelles tu aimerais prendre une position à la hausse comme à la baisse.