Accueil Bourse Apprendre la bourse Quoi trader avec un petit capital en bourse ?

Quoi trader avec un petit capital en bourse ?

Article mis à jour le : 14 février 2022

Bien que certains clichés perdurent dans le domaine de l’investissement en bourse concernant la difficulté d’accéder aux marchés financiers avec un faible capital, les places boursières attirent, chaque année, plusieurs centaines de milliers d’apprentis traders.

Même si les liquidités que possède un investisseur jouent un rôle dans la manière dont il va pouvoir aborder le marché, les courtiers en ligne proposent désormais un vaste choix d’instruments (CFD, option, ETF…), qui vont bien au-delà des seules actions au comptant, pour négocier des actifs avec une somme limitée.

Dans cet article, vous allez voir pourquoi il est nécessaire de disposer d’un capital minimum pour investir en bourse et le risque qui en découle celui-ci n’est pas suffisant. Par la suite, nous discerneront les brokers qui autorisent les traders peu capitalisés à ouvrir un compte de trading et les solutions qu’ils offrent pour vous permettre de trader avec un petit capital.

Quoi trader avec un petit capita ?l

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir. Les produits dérivés (CFD, turbos, Futures…) sont réservés à des traders expérimentés conscients des risques de l’effet levier. Les articles présents sur le site sont susceptibles de contenir des liens sponsorisés.

Combien d'argent faut-il pour commencer à trader ?

Savoir quel est le montant minimum pour pouvoir trader est une question qui revient régulièrement sur les forums de discussion de certains sites spécialisés. Même si chacun possède son propre avis et peut varier selon la sensibilité au risque et le degré de diversification voulu au sein de son portefeuille, l’argent nécessaire pour réaliser vos opérations dépend essentiellement du type d’instrument et de la plateforme que vous comptez utiliser.

Si nous mettons de côté le système de règlement différé (SRD) en raison de son coût élevé, les actions au comptant n’autorisent pas les traders à obtenir une exposition plus importante que le montant du dépôt disponible sur leur compte de trading.

Pour outrepasser cette restriction, certains produits dérivés dont le prix fluctue en fonction de l’évolution du cours d’un actif sous-jacent (indice, matières première, Forex, métaux précieux, taux d’intérêts) permettent d’obtenir un effet levier plus ou moins important sur les marchés financiers. Ceci afin d’avoir accès à des actifs que vous ne pourriez pas négocier avec des fonds restreints.

Ces instruments sont nombreux et possèdent leurs propres particularités : CFD, option, ETF…

À titre d’exemple, un trader qui désire acheter une action de l’entreprise Amazon, doit disposer d’un peu plus de 3 000$ d’après le cours du titre en ce début février 2022. En passant par un produit dérivé comme ceux évoqués précédemment, un particulier peut spéculer sur ce même titre avec un capital largement inférieur de l’ordre de quelques centaines d’euros à peine.

Toutefois, en raison de l’effet levier et de la volatilité de l’actif, il est généralement possible (c’est notre avis également) de débuter avec un capital d’au moins 1 000€ pour être à l’aise et être capable de faire face aux aléas des marchés.

Une sélection de courtiers réglementés
4.6/5
4.5/5
4.2/5
4.2/5

*73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 


Les risques de trader avec un montant trop faible

Comme nous venons de l’évoquer, certains instruments permettent aux traders de bénéficier d’un effet levier plus ou moins conséquent selon la nature du sous-jacent négocié. Cela signifie que pour obtenir une exposition équivalente, vous ne devez posséder qu’une fraction de sa valeur sur la plateforme de trading.

Plus le levier est conséquent, plus une variation minime du sous-jacent a un impact important sur votre investissement. Il n’est donc pas rare de voir certains néophytes griller leur compte de trading en l’espace de quelques heures par manque d’expérience ou par méconnaissance des principes de bases du « money management ».

Reprenons l’exemple de l’action Amazon, cotée sur le marché américain (Nasdaq) et dont la valeur est de 3 000$. Vous passez par un contrat CFD qui vous permet, avec un capital équivalent à 600$, de pouvoir acquérir 1 action du Leader mondial de la distribution en ligne, soit une position en levier 5.

Le risque, dans le cas présent, c’est que si le cours de l’action Amazon chute de 20% en bourse, passant de 3 000$ à 2 400$, votre investissement est complètement anéanti. Votre perte est de 600$, ce qui représente la totalité de vos fonds.

Trader avec un faible capital en bourse et utiliser l’effet levier ne vous laisse pas vraiment le droit à l’erreur. Enfin, cela vous oblige à rester réactif car la moindre fluctuation de vos titres en portefeuille peut vous placer dans une position délicate.

Découvrir aussi :

Les meilleurs brokers pour trader avec un petit capital

Les traders qui désirent investir en bourse avec un capital limité peuvent se diriger vers un broker en ligne dont les tarifs sont plus compétitifs que les banques traditionnelles.

Par ailleurs, si vous cherchez à accéder à un vaste choix d’instruments et ne pas être limité à des actions dont le prix n’excède pas quelques centaines d’euros, certains courtiers multi-actifs en Europe donnent l’opportunité de trader des produits à effet levier sur leur plateforme.

Parmi les meilleurs courtiers en ligne, voici une sélection de 3 intermédiaires de confiance qui disposent d’une offre unique :

  • XTB, outre sa large gamme de plus de 2 000 CFDs (dont plus de 57 paires de devises sur le Forex) propose le trading d’actions et ETF au comptant sans commission jusqu’à 100 000€ de volume par mois (0.2% au-delà)
  • FxFlat, lui aussi spécialisé sur les CFDs avec des tarifs parmi les plus bas du marché, est le seul courtier disposant de bureaux en France à proposer une offre dédiée au trading d’options via la célèbre plateforme Trader Workstation. Un moyen d’intervenir avec très peu de fonds via des combinaison d’options. À noter que les fractions d’actions sont également disponibles.
  • WH SelfInvest, qui combine une offre CFD (minimum de dépôt = 500€) et une autre centrée sur les Futures, a l’avantage de proposer des outils performants et une immense base de contenu pédagogique pour progresser dans vos investissements.

Ces trois courtiers sont régulés et disposent de bureaux physiques en France (et dans d’autres pays en Europe notamment). Afin de trouver l’intermédiaire le plus adapté, pensez à ouvrir plusieurs comptes démo et vous entraîner à initier un ou plusieurs trades sur les différentes plateformes afin de comprendre le mécanisme de l’effet levier.

Notre sélection de courtiers CFDs pour trader avec un petit capital
Notre sélection de courtiers CFD pour trader avec un petit capital

Pourquoi trader les CFDs avec un petit capital ?

Les CFDs sont des produits de gré à gré. Ils offrent l’opportunité aux traders de négocier de nombreux actifs sur les marchés financiers avec des règles plus souples tels que les indices, les actions, les cryptoactifs, le Forex, les matières premières ou encore les métaux précieux.

Même si une des particularités du CFD est de pouvoir parier sur la hausse ou la baisse du cours d’un sous-jacent, ce que viennent chercher la plupart des investisseurs, c’est l’effet levier.

Celui-ci est encadré par les organismes de régulation (l’AMF en France). Sur un compte à risque limité (par défaut pour les particuliers au sein de l’UE), le courtier propose un levier qui démarre à 1:2 pour les CFDs cryptomonnaies et peut atteindre 1:30 pour le Forex (plus précisément les devises majeures).

À titre d’exemple, la plateforme de trading du broker XTB vous permet d’initier une position :

  • sur le Forex avec la paire EUR/USD à partir de 33€ de fonds disponibles sur votre compte (0.09€/pip).
  • sur le CFD Nasdaq (US100) à partir de 125€ de capital (0.18€/points).
  • sur le CFD Or à partir de 82€ (0.88€/point)
  • sur le CFD Bitcoin à partir de 186€ (0.01€/pip).
  • sur le CFD de l’action Hermès à partir de 240€ (1€/point).

Il est donc tout à faire possible d’acheter ou vendre un actif avec un petit capital inférieur à 1 000€ en passant par les CFDs via un micro-contrats (0.01 lot).

À noter qu’en achetant un CFD, vous n’êtes pas propriétaire du titre sous-jacent. Il s’agit d’un contrat pour la différence (la marge) entre vous et votre broker qui a uniquement pour objectif de spéculer sur sa variation. Si le prix évolue dans le sens que vous avez anticipé, vous réalisez un gain. En revanche, si celui-ci se dirige dans le sens opposé, il s’agit d’une perte.

Enfin, vous devez savoir que le trading de CFDs s’adresse à des investisseurs aguerris qui comprennent son fonctionnement et les coûts associés facturés par le courtier (frais de spreads, frais de financement, frais d’inactivités).

Pourquoi trader les options avec un capital limité ?

Contrairement à certaines croyances, le trading d’options peut s’avérer très utile pour prendre position sur le marché et couvrir son portefeuille lorsqu’on possède un petit capital.

Pour cela, il existe certaines combinaisons d’options qui, une fois configurées avec précision, ont le pouvoir de faire diminuer drastiquement la marge requise pour initier un trade.

Dans un article précédent, nous avions pris l’exemple de la stratégie « Iron Condor » qui permet de spéculer sur la stabilité (plus ou moins marquée) du cours d’un actif sous-jacent. Nous avions pris l’exemple de l’indice DAX 40 dont le cours était approximativement de 16 000 points.

Et nous avions réussi, avec la combinaison de quatre options sur la plateforme Trader Workstation, à obtenir un scénario où la perte potentielle maximale était de 470€ et le gain potentiel maximum de 30€. Des gains minimes mais avec une probabilité de réussite élevée. Un scénario qui nous avait donc permis de limiter la somme investie à 470€ seulement, soit le montant de perte potentielle maximale.

Bien entendu, d’autres scénarios permettent de limiter votre investissement, à l’image des stratégies basées sur les spreads verticaux ou l’achat d’une option Call (ou Put) seule.

Plus complexe que les CFDs, ce type de produit demande un certain effort pour maîtriser les différentes stratégies possibles et les conséquences de chacune d’entre elles.  N’hésitez pas à suivre une formation auprès d’un professionnel avant de vous lancer.

Enfin, contrairement à un compte CFD à risque limité dont les pertes sont réduites au montant investi, trader les options listées peut vous amener à perdre plus que le capital disponible sur votre compte.

Pourquoi trader les ETFs avec un faible capital ?

En bourse, il existe des fonds indiciels, nommés ETFs (Exchange Traded Fund), capables de reproduire les variations de cours d’un panier d’action, regroupés sous la forme d’un indice.

D’une valeur de quelques (dizaines) euros l’unité, ils représentent, pour beaucoup de traders, un moyen simple et abordable d’investir en bourse. En effet, négociable en continu sur le marché, à l’image des actions, n’importe quel investisseur peut acheter ou vendre un ETF à partir de son compte-titre ou son PEA (si celui-ci est éligible).

D’autre part, en achetant un seul ETF, celui-ci vous permet d’obtenir une exposition globale sur une zone géographique (une région ou un pays par exemple), un secteur d’activité (banque, santé voir immobilier…) ou une thématique spécifique (ESG, transition climatique…) à moindre frais.

Vous pouvez trouver une liste d’ETFs en passant par le site de chaque fournisseur, à l’image du site Lyxor qui propose un module de recherche dédié.

Sachez aussi que certains brokers, comme XTB, proposent même de négocier des ETF au comptant sans commission jusqu’à 100 000€ de volume par mois (0.2% au-delà) afin de diversifier votre portefeuille facilement et en limitant au maximum les frais.

Enfin, d’autres produits comme les ETPs à effet levier, procurent aux traders, qui cherchent à accroître leur exposition sur le marché, la faculté d’investir sur des actions avec un levier qui peut aller jusqu’à 1:3.

Notre avis sur le trading avec un petit capital

Le trading sur marge comporte des risques importants dont les pertes peuvent s’avérer conséquentes. Dans le cas des options, cette perte peut même dépasser la valeur de votre investissement et vous endetter. Il faut donc impérativement rester vigilant.

D’autre part, tous les instruments à effet levier ne permettent pas de trader avec un petit capital. C’est le cas des Futures dont la marge initiale requise et overnight (dans le cas où vous souhaitez garder votre position ouverte d’un jour sur l’autre) reste particulièrement importante sur la majorité des actifs.

Enfin, n’hésitez pas à ouvrir un ou plusieurs comptes de démonstration chez différents brokers en ligne afin de découvrir leur offre de courtage et apprendre à manier leur plateforme avant de vous lancer en réel.

Conclusion

Depuis la pandémie du Covid-19 qui a débouchée sur une crise financière mondiale au cours du printemps 2020, plusieurs millions de particuliers en France ont eu le temps de réfléchir à leur finance et suivre une formation sur la gestion dynamique de leur patrimoine. Pourtant, encore aujourd’hui, de nombreux épargnants s’interrogent sur le capital nécessaire pour commencer à investir sur les marchés.

Désormais, vous savez que devenir trader et gagner de l’argent sur le marché avec un petit capital est une tâche complexe.

il existe différents instruments dont les règles permettent de spéculer sur le marché avec peu d’argent et sur un vaste choix de supports (Forex, indices, MP, Cryptos…) grâce à l’effet levier. Chaque produit possède ses propres caractéristiques et s’adapte à une stratégie particulière.

Pour débuter dans de bonnes conditions, un capital de 1 000€ représente une somme raisonnable pour avoir accès à la plupart des actifs.

Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés. Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.


*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. 73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 




Testez gratuitement le compte démo

X