Accueil Bourse CFD Trading CFD : des avis négatifs pas toujours justes ?

Trading CFD : des avis négatifs pas toujours justes ?

Article mis à jour le : 6 août 2022

Alors que le trading de CFD est réservé aux traders expérimentés en raison du levier qui caractérise ce type de produit dérivé, la majorité des investisseurs qui débutent sur cet instrument cherchent à ouvrir un compte chez les meilleurs brokers CFD en France, en quête d’un intermédiaire fiable.

Pourtant, une partie de ces nouveaux traders novices finissent par publier des avis négatifs sur les courtiers en ligne suite à leurs mésaventures en bourse.

Dans cet article, vous allez découvrir qu’une partie de ces avis négatifs au sujet des CFD ne sont pas pertinents et qu’il s’agit, bien souvent, d’une méconnaissance du client par rapport au fonctionnement des CFD.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir. Les produits dérivés (CFD, turbos, Futures…) sont réservés à des traders expérimentés conscients des risques de l’effet levier. Les articles présents sur le site sont susceptibles de contenir des liens sponsorisés.

Décryptage de certains avis négatifs sur les brokers CFD en ligne

Les exemples que nous allons vous partager sont tirés d’un célèbre site d’avis en ligne sur lequel la plupart des courtiers en ligne proposant du trading de CFD aux particuliers sont présents.

Afin de ne pas utiliser de captures d’écran du site, nous retranscrivons les avis au format Powerpoint.

Avis négatifs : des clients qui ne maîtrisent pas les règles de liquidation des positions sur CFD

Avis d'un client à propos de la clôture automatique d'un trade sur CFD
Avis d'un client à propos de la clôture automatique d'un trade sur CFD

Dans cet avis qui date de l’année 2021, le client est étonné de constater que le trade qu’il avait ouvert sur le Dogecoin (une cryptomonnaie), a été clôturé sans qu’il n’en donne l’instruction à la plateforme.

Et ce, alors même qu’il disposait de suffisamment d’argent pour supporter la perte latente.

Ce que ce client ne savait pas, et c’est que nous avons déjà expliqué à de nombreuses reprises, c’est que sur CFD, le régulateur européen (ESMA) et l’AMF par la suite, ont ordonné aux courtiers CFD de clôturer automatiquement les positions pour lesquels la marge disponible sur le compte des investisseurs franchissait à la baisse le seuil des 50%.

Dans un avis publié au journal officiel de l’Union européenne en date du 01/06/2018, le régulateur explique dans le paragraphe 100 que cette mesure vise à pousser les courtiers CFD à porter leur attention sur les particuliers mieux informés sur ce type de produits plutôt que de multiplier les ouvertures de comptes d’investisseurs faiblement capitalisés.

Dans ce cas présent, le client ne s’est pas suffisamment renseigné sur le fonctionnement des CFD. Et sans vouloir nous avancer, il pensait peut-être investir sur des cryptomonnaies en direct (et non via CFD). Ce qui pourrait expliquer son incompréhension face à la clôture automatique de son trade.

Avis négatifs : des clients qui ne connaissent pas la loi concernant les retraits de fonds

Avis d'un client à propos d'un retrait de fonds impossible
Avis d'un client à propos d'un retrait de fonds impossible

Dans ce nouvel avis laissé par un client mécontent. Celui-ci reproche à son courtier CFD de ne pas le laisser procéder à un retrait d’argent par virement.

Dans un premier temps, on pourrait imaginer avoir à faire à un broker frauduleux.

Pourtant, il s’agit là aussi d’une règle à connaître lorsque vous ouvrez un compte de trading. Le courtier chez lequel vous déposez des fonds doit vous rendre cet argent en utilisant le même support.

Cela signifie que si vous déposez de l’argent en utilisant votre carte bancaire X, le broker refusera de vous restituer les fonds si vous demandez à ce qu’ils soient transmis vers la carte bancaire Y.

Dans le cas où les fonds ont été transmis par carte bancaire et qu’elle est, depuis, expirée. Vous devrez fournir des documents de votre banque qui le prouve.

Ces mesures ne sont pas là pour embêter les clients. Ce sont simplement des règles de sécurité mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Avis négatifs : des clients qui font abstraction des frais de swap sur CFD

Avis d'un client à propos des frais de swap sur CFD
Avis d'un client à propos des frais de swap sur CFD

Lorsque nous avons découvert ce commentaire noté 1 étoile, nous avons été surpris par le manque de connaissances de certains investisseurs qui se lancent sur les cryptomonnaies.

Et nous pensons que la faute n’est pas seulement du au marketing agressif de certains brokers qui vantent la facilité à placer son épargne en bourse.

En effet, ce client a compris avec un peu de retard, que le trading sur CFD entraîne des frais dit « overnight ». Autrement dit, s’il ne déboucle pas sa position, il subit des frais d’un jour sur l’autre. Un système sensiblement identique à celui du SRD sur les actions.

Chez XTB, le courtier avec qui nous négocions des CFD au quotidien, les renseignements sur ces frais sont disponibles sur une page dédiée. Mais ils sont également affichés directement dans le ticket d’ordres sur la plateforme.

Le montant des frais journaliers dépend du montant investi. Mais aussi de la période pendant laquelle le client garde sa position.

Pour aboutir à 45€ de frais de swap sur cette position (et seulement 2€ sur une position qui a eu la même durée), le montant investi devait être beaucoup plus important. Raison pour laquelle nous nous permettons de penser qu’il ne s’est pas renseigné suffisamment sur les frais de courtage relatifs aux CFD.

Un broker qui accepte tout le monde n’est pas forcément un bon broker

Avis d'un client à propos du refus d'ouverture d'un compte de trading
Avis d'un client à propos des frais de swap sur CFD

Beaucoup de traders particuliers pensent qu’un broker CFD qui refuse une ouverture de compte est nul.

C’est ce qu’on constate dans cet avis d’un client furieux de ne pas pouvoir trader avec un courtier en ligne (dont nous avons masqué le nom).

Ce dernier conseillant à des personnes dans la même situation de se tourner vers des professionnels plus laxistes. À défaut de bon sens, il a au moins la classe de mettre 3 étoiles.

Plus sérieusement, autoriser une personne à ouvrir un compte de trading alors que ses revenus sont faibles ou pas suffisamment stables. C’est protéger le client contre le risque de mettre en péril sa situation financière. Mais c’est aussi une manière pour le courtier de se couvrir.

En effet, la directive 2014/65/UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d’instruments financiers indique que l’intermédiaire financier doit se procurer les informations concernant les connaissances et l’expérience du client potentiel ainsi que sa situation financière et sa capacité à encaisser des pertes.

Si l’intermédiaire estime que le profil du client n’est pas adapté, il peut lui refuser l’ouverture du compte.

Si le courtier ne réalise pas ce travail préalable, l’investisseur pourrait se retourner contre lui. Notamment s’il venait à perdre une partie ou la totalité de son capital. Simplement en indiquant que le courtier n’a pas vérifié correctement l’état de son patrimoine et de ses revenus. Et qu’il l’a délibérément laissé aggraver sa situation.

Une sélection de courtiers réglementés
4.6/5
4.5/5
4.2/5
4.2/5

*73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 


Conclusion

Découvrir des avis négatifs sur un broker en ligne peut faire fuir les investisseurs. Et ils sont, dans de nombreux cas, justifiés.

Toutefois, comme vous venez de le constater, analyser les avis laissés par les clients au sujet des courtiers CFD en ligne peut s’avérer plus complexe qu’il n’y paraît.

De nombreux traders débutants placent leur argent en bourse. Le tout sans prendre le temps de comprendre les mécanismes qui régissent le fonctionnement des produits.

Votre travail est donc de trier les informations. Et de vous faire votre propre avis sur la fiabilité d’un broker avant d’y déposer votre argent.

Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés. Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.


*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. 73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 




Testez gratuitement le compte démo

X