Turbo24 vs CFD : lequel choisir pour investir avec levier ?

Update : 5 juillet 2022

Depuis presque une dizaine d’années, le nombre de traders qui utilisent les CFD pour trader avec effet levier sur une large palette d’actifs, a augmenté de manière conséquente.

En parallèle, le lancement du Turbo24 par le broker IG au cours de l’année 2019, a rebattu les cartes sur le marché du trading de produits dérivés.

Dans cet article, vous allez découvrir les différences qu’il existe entre les Turbo24 et les CFD et lequel choisir en fonction de votre stratégie en bourse.

Turbo24 vs CFD, quel produit choisir pour investir

Investir comporte des risques. Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Certains liens sont suceptibles Pour plus de précisions sur nos avis, comparatifs et classements, consultez notre méthodologie.

Turbo24 vs CFD : comparatif de leurs caractéristiques

Avec une expérience de plus de 6 mois à trader les Turbo24 sur la plateforme IG via un compte réel, notre expérience sur ce turbo nouvelle génération est désormais suffisante pour vous partager ce qui le distingue des CFD.

IG logo blanc
IG

CFD
IG logo blanc
IG

Turbo24
Dépôt initial
minimum
1 000€1 000€
Marché centraliséNon
( de gré à gré )
Oui
Actifs disponiblesActions
Indices
Matières premières
Devises
Cryptomonnaies
Actions
Indices
Matières premières
Devises
Cryptomonnaies
Sens de spéculationÀ la hausse
et à la baisse
À la hausse
et à la baisse
Levier maximum30 pour les devises majeures
20 pour les indices majeures
5 pour les actions
2 pour les crypto-monnaies
plus de 100
Stop de protectionStop classique
Stop garanti
stop garanti (barrière)
Pas de désactivation
en dehors des heures
de cotations officielles
du sous-jacent
Risque limitéOui
(limité au capital disponible sur le compte de trading)
Oui
(limité au capital investi sur le turbo24)
Compte de démonstrationOui
(illimité)
Oui
(illimité)
Trading mobileOuiOui

A la lecture de ce tableau comparatif, quatre éléments sautent aux yeux.

CFD versus Turbo24 : lequel est le plus fiable ?

IG était connu, jusqu’à présent, pour être le leader mondial en matière de CFD.

En commercialisant le turbo24, le courtier londonien ajoute une corde à son arc en mettant un pied dans le marché des produits dérivés centralisés.

D’autant plus qu’un compte démo est disponible depuis le 27 avril 2020 pour les investisseurs néophytes qui désirent tester le produit via des capitaux fictifs.

Alors que les CFD sont des produits échangés de gré à gré (OTC), le turbo24 est un produit listé sur la plateforme de négociation SPECTRUM et autorisé par la Bafin, le régulateur allemand.

Chaque turbo possède un code ISIN ainsi qu’un document d’informations clés pour l’investisseur (KID) disponible sur le site de l’émetteur et qui répond aux questions suivantes :

Exemple d'un document clé d'information d'un turbo24
Exemple d'un document clé d'information d'un turbo24

L’avantage d’utiliser un produit listé sur un marché centralisé, c’est qu’il offre un degré de transparence plus important à l’investisseur (profondeur du marché dans le carnet d’ordres) et assure à ce dernier que le broker ne sera pas la contrepartie.

CFD ou Turbo24 : qui possède le plus d’actifs à trader ?

Les actifs disponibles sur les CFD chez IG ont la particularité d’être nombreux.

Avec plus de 12 000 actions, 80 paires de devises, 30 indices, 26 matières premières ou encore 8 crypto-monnaies, les CFD sont la solution la plus adaptée pour un investisseur aguerri qui veut avoir du choix.

Il faut reconnaître que la quantité d’instruments négociables via des turbo24 est plus restreinte avec 10 indices, 8 paires de devises et 3 matières premières et deux cryptomonnaies (Bitcoin et Ether).

Un nombre qui peut sembler limité pour un trader expérimenté ayant l’habitude de multiplier les opportunités en écumant des marchés différents sur les CFD.

Turbo24 versus CFD : lequel privilégier pour l’effet levier ?

Si vous avez connu les CFD avant l’année 2018 et l’introduction d’une limitation de l’effet levier par le régulateur européen (l’ESMA), vous savez qu’auparavant, l’effet levier sur ce type de produit pouvait atteindre des niveaux extravagants pouvant atteindre un multiple de 200 ou plus.

Depuis le 1er août 2018, il a été abaissé afin de protéger les investisseurs contre les risques de l’effet levier.

En effet, une étude publiée par l’AMF en 2014 sur une période trois ans avait montré que l’utilisation d’un fort effet levier contribuait à accroître les pertes chez les investisseurs.

Depuis, l’effet levier maximum est le suivant :

ActifsLevier maximum ( CFD )
Devises majeures30
Devises non majeures
Indices majeurs
Or
20
Indices non majeurs
Matières premières ( sauf l'Or )
10
Les actions5
Les crypto-monnaies2

Par exemple, sur un indice majeur tel que le CAC40, le broker a l’obligation d’immobiliser 1/20ème du montant de votre investissement.

Ce qui donne un levier de 20 à votre position.

Si l’indice est de 5 000 points et que le trader désire acheter un lot à 1€ le point, il doit disposer d’un capital disponible sur son compte de trading de 250€ au minimum pour prendre position, soit 1/5ème du montant investi.

Sur les turbo24, le levier s’adapte en fonction de la barrière désactivante, aussi appelé, knock out.

Plus celle-ci est proche du cours de l’actif, plus la valeur du turbo décroît.

Le risque de le voir désactivé est de plus en plus élevé, ce qui entraîne une augmentation de l’effet levier aussi. Ce dernier pouvant atteindre un niveau très élevé si vous êtes prêt à prendre le risque qui en découle (plus de 100).

L'effet levier sur turbo24 peut être plus élevé que sur CFD
L'effet levier sur turbo24 peut être plus élevé que sur CFD

CFD contre Turbo24 : qui assure la plus grande protection ?

Le courtier IG est connu pour assurer une forte protection de vos positions sur CFD grâce à la possibilité de mettre en place un stop garanti. Un moyen d’être assuré de voir son trade clôturé au prix fixé à l’avance, quelle que soit la volatilité sur le marché.

Sur un Turbo24, la barrière désactivante (knock-out) assure la même protection que le stop garanti dans la mesure où vous ne pouvez pas perdre plus que le montant investi. Il suffit donc de sélectionner la barrière à un niveau équivalent à la perte maximale potentielle que vous êtes prêt à accepter lors de l’ouverture de votre trade.

Là où le Turbo24 se démarque des CFDs et des turbos traditionnels, c’est qu’il ne peut pas être désactivé si le cours du sous-jacent touche le niveau de la barrière désactivante en dehors des heures de cotations officielles. Une protection supplémentaire très appréciée des traders.

Turbo24 ou CFD : notre avis

Même si l’investissement sur Turbo24 peut sembler bien différent sur certains aspects, par rapport aux CFDs, les trois éléments décrits plus haut sont, à notre avis, indispensables à prendre en compte avant de choisir d’investir dans l’un ou l’autre.

En somme, les CFD seront privilégiés pour leur facilité d’utilisation et la possibilité de trader un nombre important d’actifs.

Toutefois, un investisseur pourrait préférer les turbo24 s’il souhaite placer son argent sur un marché centralisé avec la faculté d’obtenir un levier plus important.

Enfin rappelons que les CFD comme les turbo24 sont des produits dérivés complexes qui peuvent amener à perdre un partie ou la totalité de votre capital en raison de l’effet levier. Ils ne sont donc pas adaptés aux personnes qui débutent en bourse.


Guillaume Van iseghem - fondateur du site Le Trader du Dimanche
Guillaume Van iseghem

Spécialiste Finance & Bourse

Après une carrière de 8 ans au Ministère de l’économie et des Finances,, Guillaume décide de créer Le Trader du Dimanche en 2018 afin d’aider les investisseurs à décrypter les offres des brokers en ligne.

Alors qu’il place son argent en bourse depuis 2009, il décide de renforcer ses compétences et obtient la certification AMF en 2021 puis valide la formation de conseiller en investissements financiers en 2023.


*Investir comporte des risques. Assurez-vous de comprendre comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

X

*Investir comporte des risques.
Les performances passées ne préjugent pas
des performances futures.

X