Accueil Dossiers Certification AMF : tout savoir sur l’examen en 2022

Certification AMF : tout savoir sur l’examen en 2022

Article mis à jour le : 17 février 2022

Les salariés d’entreprises d’investissement (banques, courtiers en bourse, sociétés de gestion de portefeuille…) qui informent et conseillent le public sur des instruments financiers, ont l’obligation, depuis le 1er juillet 2010, de valider une certification afin d’attester qu’ils possèdent un niveau de connaissances suffisant concernant l’environnement financier (réglementation, pratiques, vocabulaire…).

Toutefois, depuis début 2020, cet examen a été mis à jour afin de le rendre plus complet sur de nouveaux éléments comme la finance durable et augmenter sa difficulté.

Dans cet article, vous allez découvrir en quoi consiste la certification AMF et à quel public elle s’adresse. Vous en saurez également davantage sur les modalités de l’examen en 2022 et les difficultés que peuvent rencontrer les candidats pour l’obtenir.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir. Les produits dérivés (CFD, turbos, Futures…) sont réservés à des traders expérimentés conscients des risques de l’effet levier. Les articles présents sur le site sont susceptibles de contenir des liens sponsorisés.

Qu’est-ce que la certification AMF ?

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est une autorité administrative indépendante créée en 2003 par voie législative et dont le siège est situé dans le 2ème arrondissement à Paris. Sa mission consiste à maintenir les meilleurs standards de régulation des produits et des acteurs financiers français.

Cet objectif de régulation est protéiforme et se décline sous plusieurs dimensions : information, édiction de règles, délivrance d’autorisations, enquêtes, contrôles et prévention sur les marchés.

C’est pour investir davantage ce dernier volet que l’AMF a mis en place, en 2010, une certification d’aptitudes et de connaissances minimales en matière de finance délivrée par des établissements agréés, sous condition de la réussite d’un examen spécifique.

L’objectif est de vérifier que les (futurs) professionnels sont aptes à répondre aux questions de leurs clients à propos de la négociation d’instruments financiers.

Une sélection de courtiers réglementés
4.6/5
4.5/5
4.2/5
4.2/5

*73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 


À qui s’adresse la certification AMF ?

La certification AMF est obligatoire depuis 2010 pour les nouveaux salariés des Prestataires de Services d’Investissement (PSI), à l’instar des collaborateurs fournissant une prestation de conseil ou d’information sur les transactions financières, des professionnels occupant des fonctions clés sur les marchés financiers ou les relations aux investisseurs. Si ce n’est pas déjà le cas à son arrivée, le salarié dispose de 6 mois pour obtenir la certification.

Et de manière plus générale, toute personne dont l’activité touche à la relation client en matière de conseil en placements financiers.

Pour autant, tout le monde est autorisé à préparer et présenter l’examen (étudiants en BTS, candidats libres ou salariés en reconversion).

À noter que depuis le 1er janvier 2020, la réussite à l’examen validé par un organisme certifié par l’AMF est indispensable pour les nouveaux conseillers en investissement financiers.

Découvrir aussi :

Le déroulement de l’examen AMF avant 2020

Jusqu’en juin 2020 l’examen, d’une durée de 2h00, consistait à compléter un questionnaire à réponse unique de 100 questions piochées de manière aléatoire, dans une base commune de 600 questions et divisées en deux blocs, portant sur des connaissances techniques (catégorie C ) ou sur l’environnement réglementaire et déontologique (catégorie A ).

Pour réussir l’examen, le candidat devait obtenir un taux de réussite d’au moins 75% dans les questions de catégorie C et 85% dans la catégorie A. Les résultats obtenus ne pouvaient se compenser de sorte qu’atteindre 100% de réussite dans le bloc « A » et 75% dans le bloc « C » conduisait à un échec du candidat.

Comment se déroule l’examen AMF depuis 2020

Afin de lutter contre les comportements de « bachotage », l’épreuve a été remaniée au cours de l’année 2020. Chaque candidat doit désormais répondre correctement à 80% des deux blocs. Le questionnaire est désormais composé de 120 questions (33 questions de catégorie A et 87 questions de catégorie C).

Par ailleurs, la base commune est composée de 2 083 questions depuis le 1er février 2022 (vs 2045 auparavant). En effet, l’AMF a décidé de supprimer 199 questions et d’en ajouter 161 nouvelles.

Aussi bien avant, qu’après 2010, les sessions d’examen en français se déroulent en présentiel dans l‘un des 14 centres agréés par l’AMF parmi lesquels figurent l’Ecole Supérieure de la Banque, la Société Française des Analystes Financiers, First Finance ou encore Grenoble Ecole de Management.

Si vous résidez autour de Paris, les dates d’examens sont nombreuses (plusieurs par mois).

Pour plus de détails, vous pouvez retrouver les dispositions réglementaires relatives à cette épreuve dans un arrêté en date du 30 janvier 2009 publié au Journal Officiel.

L'évolution de la certification AMF en 2020
L'évolution de la certification AMF en 2020

Quelle formation pour préparer la certification AMF en 2022 ?

Afin de préparer l’examen, plusieurs établissements agréés par l’AMF proposent des formations dédiées. D’un coût de quelques centaines d’euros, la préparation s’étale sur plusieurs semaines ou plusieurs mois selon le prix et le niveau du candidat. Elle est accessible aussi bien en ligne (e-learning) qu’en présentiel.

Il est également possible de financer celle-ci à travers votre compte personnel de formation (CPF). Pour cela, il suffit de vous rendre dans votre espace personnel afin d’accéder au module de recherche et trouver la formule qui vous convient.

Pendant le parcours d’entraînement, vous avez accès aux cours au format PDF ainsi qu’à de nombreux questionnaires en ligne chronométrés qui vous permettent de réviser, dans des conditions semblables à l’examen, les 12 grands thèmes (relations clients, finance durable, critères ESG, déontologie, abus de marché, gestion collective, gestion pour compte de tiers…).

Un examen blanc, d’une durée de 2h, est disponible dans votre espace formation afin que vous puissiez vérifier votre niveau et votre gestion du temps pendant l’épreuve. Ceci afin de voir s’il est temps de choisir une date d’examen ou s’il faut continuer à vous perfectionner.

Pour information, la réussite à l’examen suppose une préparation de quelques semaines, avec un rythme de travail d’une dizaine d’heure hebdomadaires, pour les candidats n’ayant pas d’expérience sur les marchés.

Enfin, pour ceux qui estiment ne pas avoir besoin de la préparation, l’inscription sans accompagnement est accessible chez la plupart des organismes de formation agréés pour moins de 200€.

Si vous désirez aller plus loin et acquérir d’autres certifications, vous avez la possibilité de passer :

  • La Chartered Financial Analyst (CFA), dont le programme, entièrement en anglais, est composé de trois niveaux et procure une expertise concrète dans l’analyse des investissements. Les frais d’examen oscillent autour de 1000 $ pour chacun des trois niveaux.
  • Le Bloomberg Market Concept (BMC) qui est fortement orientée sur la maîtrise du logiciel Bloomberg et les enjeux de la finance de marché est également en anglais. Il suffit pour cela de suivre une formation vidéo d’une durée de 8 heures pour l’obtenir. Son coût est d’environ 150$.

Une certification difficile à obtenir ?

D’autres profils pourraient trouver un intérêt à cette certification comme les épargnants, qu’ils disposent d’ores et déjà d’un patrimoine conséquent ou qu’ils souhaitent le développer.

Les savoirs acquis leurs permettront de nourrir des échanges de meilleure qualité avec leurs conseillers financiers, de mieux comprendre les mécanismes qui régissent la finance de marché, de choisir des produits adaptés à leurs objectifs et à leur appétence au risque et plus largement, de mieux s’informer.

Pour autant, de nombreux candidats estiment que depuis la mise à jour de la base commune, qui est passé de 600 à plus de 2 000 questions, le niveau requis pour obtenir la certification AMF a drastiquement augmenté.

Dans ces conditions, une personne avec très peu de connaissances sur la finance (étudiant en BTS ou par exemple) ou qui n’a jamais investi en bourse auparavant devra passer plus de temps sur la préparation.

Pour les candidats libres dans cette situation, préférez une formation en présentiel plutôt qu’en e-learning, afin d’obtenir un meilleur accompagnement avant de passer l’examen.

Statistiques de la certification AMF entre 2010 et 2015
Statistiques de la certification AMF entre 2010 et 2015

Conclusion

90% des 37 400 professionnels ayant passés l’examen entre le juillet 2010 et décembre 2015 estiment que la certification AMF porte sur une culture générale précieuse dans le domaine financier.

Un gage de sa pertinence pour les professionnels et plus largement pour toute personne ayant de près ou de loin un intérêt pour la finance comme les épargnants, les journalistes économiques ou les consultants.

Une fois certifié, vous pouvez l’ajouter à votre CV sans avoir à vous préoccuper de sa validité dans le temps (pas de date d’expiration). Même si elle ne vous donne pas l’assurance de trouver un emploi dans le secteur, la certification AMF est un atout supplémentaire dans votre profil et auprès de potentiels employeurs.

Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés. Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.


*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. 73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. 




Testez gratuitement le compte démo

X