SRD : le guide pour trader via le service de règlement différé

Alors que de nombreux courtiers en ligne spécialisés proposent des produits dérivés à effet levier (CFD, options, Futures…) pour profiter d’opportunités et démultiplier les performances de leurs clients en bourse, le service de règlement différé reste un outil, encore aujourd’hui, utilisé par de nombreux particuliers pour spéculer sur les marchés financiers.

Toutefois, le fonctionnement du SRD est parfois mal compris par les investisseurs.

Dans ce guide, vous allez découvrir ce qu’est le service de règlement différé, les mécanismes qui l’entoure, les risques associés au trading à levier ainsi que notre avis sur l’opportunité d’utiliser le SRD dans votre stratégie de trading.

4.6/5
4.2/5
4/5

Qu’est-ce que le service de règlement différé (SRD) ?

Le service de règlement différé (SRD) est d’acheter et vendre des actions/ETF via un système de règlement/livraison différé.

Cette fonctionnalité payante proposée par certaines banques (traditionnelles ou en ligne) à leurs clients investisseurs permet également de bénéficier d’un effet levier ou non sous la forme d’une avance de liquidités.

À la différence d’un achat d’actions au comptant, le service de règlement différé, uniquement disponible sur un compte-titres, permet d’obtenir deux avantages :

Les deux avantages à trader via le service de règlement différé
Les deux avantages à trader via le service de règlement différé

Quelles actions/ETF sont éligibles au service de règlement différé ?

Les critères pour qu'une action soit éligible au SRD
Les critères à respecter pour qu'une action soit éligible au SRD

Pour rentrer dans le cercle restreint des titres éligibles au SRD, une action doit être cotée sur la place de marché Euronext Paris et respecter une des deux conditions suivantes :

Il existe une variante au SRD qui se nomme le SRD “long only“. Ce système permet de bénéficier de l’effet levier mais ne permet aux investisseurs d’investir que sur la hausse d’un titre.

Dans ce cas, les conditions à respecter sont moins strictes :

À noter que pour être éligibles au SRD, les ETF doivent être constitués d’actions qui respectent les critères de taille et de liquidité cités ci-dessus.

SRD : un outil pour trader en bourse avec effet levier ?

Le SRD est un outil qui permet de trader des dizaines d’actions/ETF avec effet levier.

Pour bien comprendre son fonctionnement, prenons un exemple théorique. Imaginons que vous possédiez un capital de 1 000 euros sur votre compte-titres et que vous investissiez ce montant sur une action X dont la performance est de +10%.

En achetant les actions au comptant, vos 1 000 euros se transforme en 1 100 euros soit +10% par rapport à votre investissement initial.

Au SRD, vous avez la possibilité d’investir jusqu’à 5 000 euros, soit 5 fois plus que le capital que vous détenez sur votre compte-titres.

En effet, le courtier utilise ce collatéral (les 1 000 euros de liquidités dans votre portefeuille boursier) pour vous octroyer l’équivalent d’un prêt sur les titres que vous souhaitez acquérir au SRD.

Les 5 000 euros que vous investissez sur l’action X se transforment en 5 500 euros car le titre à pris +10%. Votre capital passe donc de 1 000 euros à 1 500 euros.

Comparaison entre un investissement au comptant et avec levier sur le SRD
Comparaison entre un investissement au comptant et avec levier sur le SRD

SRD : quelle marge faut-il respecter pour utiliser du levier ?

Comme indiqué précédemment, en utilisant le service de règlement différé, le courtier vous octroie en réalité un prêt. Pour ce faire, il a besoin d’un certain montant en garantie dont la valeur va dépendre de la nature du collatéral :

Le fonctionnement de la marge pour être autorisé à prendre position au SRD
Le fonctionnement de la marge pour être autorisé à prendre position au SRD

Dans l’infographie suivante, Franck dispose de 1 000 euros en espèces sur son compte-titre et 5 000 déjà investis sur une ou plusieurs actions. Dans ces conditions, il peut investir jusqu’à 17 500 euros sur d’autres actions/ETF via le Service de règlement différé.

Toutefois, s’il utilise à plein l’effet levier, Franck doit maintenir une marge de couverture suffisante.

À défaut, le courtier est susceptible de clôturer une partie ou la totalité de ses positions. Il faut donc toujours garder des liquidités pour faire face une position en pertes latentes au SRD.

Exemple : une vente à découvert via le SRD

Afin de simplifier au maximum les explications, nous allons prendre l’exemple de l’évolution du cours de l’action Société Générale sur la période 2020.

Sur le graphique, on constate que sur une période de quelques jours, le titre a baissé de 5 euros, passant de 20 euros à 15 euros.

Que se passe-t-il si Franck, qui dispose de 1 000 euros en espèces sur son compte-titres, vend à découvert le titre avec un levier 1:5 ?

Il vend, dans un premier temps, 250 actions à un prix de 20 euros, et ce, pour un montant total de 5 000€.

Puis quelques jours plus tard, en voyant le cours chuter à 15€, il décide de racheter sa position à ce prix pour un montant de 3 750 euros (250 actions x 15 euros).

La plus-value ainsi générée est de 1 250€.

Exemple pratique d'un trade au SRD
Exemple pratique d'un trade au SRD sur le titre Société Générale

Le trading au SRD est-il risqué ?

Investir avec effet levier en bourse implique nécessairement un risque.

Si le cours du titre sur lequel vous spéculez se dirige dans le sens opposé à celui que vous avez anticipé, les pertes latentes générées par la position s’accumulent plus rapidement.

En utilisant le levier maximum au SRD (levier 5), il suffit d’une baisse de 20% du titre pour que votre capital soit réduit à néant.

Dans certains cas (forte volatilité), il est même possible de perdre plus que le capital dont vous disposez sur votre compte de trading. Dans ce cas, vous êtes redevable auprès de votre intermédiaire.

Le SRD est donc un outil réservés aux traders aguerris conscients des risques et qui possèdent une expérience des instruments à levier.

Quel est le coût pour trader au SRD en bourse ?

Bénéficier de règles plus souples pour obtenir une exposition plus importante sur un trade et pour avoir le droit de spéculer dans les deux sens (à l’achat ou à la vente) entraîne un coût pour les investisseurs qui utilisent le service de règlement différé.

Parmi ces frais :

À titre d’exemple, dans la brochure tarifaire mis en ligne le 01/10/2021 par EasyBourse, les frais journaliers sont de 0.022%/jour et la commission de prorogation de 0.34% pour les formules premium, expert et intense.

Cela signifie que si votre exposition est de 10 000 euros sur un titre et que vous décidez de garder votre position du 15/01/N au 14/02/N, soit une durée de 30 jours, vous serez facturé :

Le coût, pour garder cette position pendant la période indiquée, est donc de 100 euros.

Le calendrier à connaître pour investir au SRD

Avant d’utiliser le service de règlement différé, il faut connaître le calendrier des opérations. À défaut, la moindre erreur peut avoir de grosses conséquences sur votre portefeuille boursier.

Le mois boursier au SRD est différent d’un mois calendaire.

Dans l’infographie ci-dessous, vous pouvez voir en rouge la période relative à un mois calendaire et en vert la période qui correspond à un mois au SRD. Comme vous pouvez le constater, il y a un décalage de quelques jours.

Le calendrier au SRD se décompose de la manière suivante :

Le calendrier du SRD
Le calendrier du SRD sur un mois boursier

Ce qu’il est important de comprendre avec le SRD, c’est que lorsque vous prenez une position à l’achat ou à la vente, c’est votre intermédiaire financier qui avance les titres (vente à découvert) ou qui finance l’acquisition de titres sur le marché.

Votre courtier vous accorde l’équivalent d’un prêt et ce dernier est assorti d’intérêts que vous devez régler chaque jour, tant que la position au SRD n’est pas débouclée.

Une fois en position au SRD, trois choix s’offrent à vous :

Quels sont les meilleurs courtiers pour trader au SRD ?

Les meilleurs courtiers pour trader via le système de règlement différé (SRD) en France sont :

4.6/5
4.2/5
4/5

Notre avis sur le système de règlement différé (SRD)

Alors qu’une partie des traders se tournent vers des produits dérivés pour investir avec levier sur les marchés, à l’image des CFDs ou des Turbo24, de nombreux particuliers continuent à utiliser le SRD afin de saisir des opportunités en bourse.

Pour des raisons pratiques, le SRD est un service facile d’accès car il est proposé par la majorité des banques traditionnelles et en ligne. Pas besoin d’ouvrir un compte-titres chez un autre courtier.

L’autre avantage du SRD, c’est qu’il permet d’utiliser les titres en portefeuille en tant que collatéral (garantie) pour initier de nouvelles positions sur le marché.

Pour autant, le SRD est un service réservé aux investisseurs expérimentés qui ont l’habitude du levier et qui en connaissent les conséquences.

D’autre part, en plus d’être uniquement accessible via un compte-titres (CTO),  les frais de courtage particulièrement élevés peuvent diminuer drastiquement votre performance si vous gardez une position sur une longue durée.

Notre avis est donc mitigé à propos du service de règlement différé (SRD).

Avis positifs
Avis négatifs
Vidéo de présentation du SRD

*Le SRD est un outil complexe et présente un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment le SRD fonctionne et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.

Questions fréquentes

Quelle différence entre l’achat d’une action au SRD et via un CFD ?

Moins complexes (roulement automatique et sans frais des position d’un mois sur l’autre) et moins coûteux, les CFDs offrent une alternative intéressante au SRD pour les investisseurs désireux de shorter ou prendre position à l’achat avec effet levier sur des actions/ETF.

Ils permettent également d’accéder à une palette plus large d’actions/ETF selon l’offre d’instruments du courtier CFD sélectionné.

Peut-on trader des actions américaines au SRD ?

Non, les actions US ne sont pas éligibles au SRD.

Seules les actions cotées sur Euronext Paris et qui remplissement les critères de taille et de liquidités peuvent faire l’objet d’une transaction au SRD.

Quelle politique de distribution des dividendes pour une position au SRD ?

En prenant position au SRD sur un titre, vous n’êtes pas propriétaire des actions de l’entreprise cotée.

Votre intermédiaire se contente donc de réaliser une opération de compensation sur votre position lors du versement ou de la distribution de dividendes.

Testez vos connaissances sur le SRD en participant au Quiz


Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Le Trader du Dimanche est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés.

Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 10 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 10 années passées sur les marchés financiers.