Assurance vie pour les nuls : notre guide 2023

Alors que l’INSEE évalue l’épargne financière des français à 7,7% de leur revenu brut disponible, l’assurance vie est incontournable et représente 36% de leur patrimoine financier en 2021. Pour autant, vous êtes nombreux à ne pas comprendre son fonctionnement, une raison qui vous pousse à rester à l’écart du produit d’épargne préféré des français.

Découvrez nos explications sur le fonctionnement de l’assurance vie 🔥 et comment souscrire facilement votre premier contrat en ligne afin de faire fructifier votre capital, préparer votre retraite ou prévoir votre succession.

Guide Assurance vie

🔎 Le fonctionnement de l’assurance vie pour les nuls

Une assurance vie est un support d’investissement commercialisé par une banque ou un courtier en assurance.

Il vous permet d’épargner sur le long terme ⭐ (idéalement plus de 8 ans) avec pour objectif de vous constituer un capital, préparer votre retraite ou encore transmettre une partie de votre patrimoine en profitant d’une fiscalité avantageuse. Le tout, sans négliger le principe de diversification.

Pour cela, plusieurs solutions d’investissement 💡 sont envisageables au sein d’une assurance vie multisupports : fonds euros à capital garanti (ou quasi-garanti), actions, ETF, OPCVM, obligations immobilier (SCPI, SCI…).

À noter que votre argent reste disponible à tout moment ✅ sur une assurance vie. Toutefois, sachez qu’en cas de retrait (rachat) après 8 ans de détention, vous bénéficiez d’une exonération d’impôt sur le revenu sur les plus-values.

Contrairement à d’autres supports défiscalisés comme le PEA, l’assurance vie offre plus de liberté. Vous avez la possibilité de souscrire autant de contrats que vous le souhaitez 📌 et il n’existe aucun plafond de versement 📌.

[Infographie] Les chiffres clés de l'assurance vie en 2021
[Infographie] Les chiffres clés de l'assurance vie en 2021 - source Banque de France

Enfin, deux modes de gestion existent ⚡ : libre ou pilotée. Dans ce dernier cas, vous pouvez mandater des experts (généralement via des frais supplémentaires) afin de gérer votre assurance vie et prendre des décisions sur les arbitrages à réaliser.

👉 Qui peut souscrire une assurance vie ?

N’importe quelle personne majeure de plus de 18 ans 📌 (ou mineure émancipée de plus de 16 ans) avec sa capacité juridique, a la faculté de souscrire à une assurance vie. À noter qu’il n’est pas obligatoire d’avoir votre résidence fiscale en France.

Sachez également qu’il est possible de souscrire un contrat pour un enfant mineur (son représentant légal), dès lors qu’il est âgé de 12 ans au minimum et avec son consentement. Vous pouvez retrouver tous les détails dans les articles L132-1 à L132-27-2 du Code des assurances

EasyBourse logo blanc
EasyVie
4.8/5

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

👉 Fonds en euros vs unités de compte

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie, l’assureur vous propose de répartir vos dépôts entre :

Par ailleurs, si vous optez pour une gestion pilotée de votre contrat, vous avez le choix entre plusieurs profils selon votre stratégie et votre tolérance au risque. Bien entendu, vous avez l’opportunité de modifier celui-ci par la suite.

Chez EasyVie, une des meilleures assurance vie du marché, les experts de la gestion privée BPE vous permettent de choisir entre 5 mandats d’arbitrage 💡.

Le profil « prudent » qui se caractérise par une allocation à 75% en fonds euros et à 25% en unités de compte, alors que le profil « audacieux », le plus risqué des cinq, est composé de 30% de fonds en euros et de 70% d’unités de compte.

Avec l’inflation, les fonds en euros ont perdu de leur intérêt car leur rendement est inférieur à la hausse des prix. Pour cette raison, de nombreux épargnants se tournent de plus en plus vers les unités de compte 🔎 pour accroître la performance de leur assurance vie.

[Infographie] Comment fonctionne une assurance vie multisupport
[Infographie] Comment fonctionne une assurance vie multisupport

Si vous désirez placer votre argent sur le long terme, l’assurance vie est un support idéal pour diversifier vos investissements et mettre en place une stratégie DCA afin de profiter des intérêts composés. Mais attention aux risques de pertes ! ⚠️

Quels sont les frais d’une assurance vie ?

Épargner en passant par un contrat d’assurance vie implique des frais, une raison qui doit vous pousser à bien comparer les offres présentes sur le marché. Dans le détail, vous avez :

Bien que cette énumération de frais puisse faire peur, sachez que la majorité des contrats d’assurance vie en ligne sont dénués de frais d’ouverture, de versement, d’arbitrage et de rachat 📌. Au fond, le véritable critère à surveiller se situe au niveau des frais de gestion qui peuvent varier sensiblement d’un acteur à l’autre.

👉 La fiscalité de l’assurance vie pour les nuls

Le premier élément à connaître lorsque vous placez votre argent sur une assurance vie, c’est que vous n’êtes pas imposé tant que vous ne sortez pas d’argent du contrat 🔥 (rachat partiel ou total). Seuls les intérêts générés par le fonds en euros font l’objet d’un prélèvement par votre établissement à hauteur de 17,2% au titre des prélèvements sociaux.

En cas de rachat, la fiscalité des plus-values générées au sein d’une assurance vie (sur des unités de compte) dépend de l’ancienneté de votre contrat et de la date des versements effectués puisque depuis le 26 septembre 2017, c’est le prélèvement forfaitaire unique qui s’applique.

Comme vous pouvez le constater dans le tableau synthétique ci-dessous, la taxation des plus-values est plus douce lorsque votre contrat a plus de 8 ans 📌.

Imposition des gains pour les primes
versées depuis le 26/09/2017
Contrat
souscrit depuis
moins de 8 ans
👉 Flat tax
(12,8% PFU + 17,2% PS)
ou
👉 Barème progressif
(0%-45% IR + 17,2% PS)
Contrat
souscrit depuis
plus de 8 ans
🟢 Abattement de 4 600€/an pour un célibataire
(9 200€ pour un couple marié ou pacsé)
ensuite
👉 Sur la part des primes < à 150 000€
7,5% PFU + 17,2% PS
puis
👉 Sur la part des primes > à 150 000€
12,8% PFU + 17,2% PS
ou
👉 Barème progressif
(0%-45% IR + 17,2% PS)

En cas de décès, votre conjoint ou votre partenaire de PACS sont exonérés d’impôts et de droits de succession ✅.

si vous avez désigné des bénéficiaires autres que votre conjoint ou votre partenaire de PACS, sachez que l’assurance vie est traitée hors successions. Cela signifie que les sommes transmises à un ou plusieurs bénéficiaires ne sont pas soumises aux droits de successions.

Si les versements ont été réalisés avant 70 ans, chaque bénéficiaire a un abattement de 152 500 euros ⭐. Si la somme est supérieure, il est imposé à hauteur de 20% sur la fraction comprise entre 152501 euros et 852 500 euros, puis à 31,25% sur la fraction au-delà.

En revanche, si les versements ont été réalisés après 70 ans, le capital est intégré à la succession après un abattement global de 30 500 euros réparti entre tous les bénéficiaires ⭐. À noter que les gains ne sont pas taxés.

Imposition si versement des primes
après le 13/10/1998
Transmission
au conjoint survivant
ou partenaire de PACS
👉 Exonération
de droits de succession

Transmission
au conjoint
ou partenaire de PACS

Versements réalisés
avant 70ans
👉 Abattement de 152 500€/bénéficiaire
puis
🟢 20% sur la fraction comprise entre 152501€ et 852 500€
🟢 31,25% sur la fraction au-delà de 852 500€
Transmission
au conjoint
ou partenaire de PACS

Versements réalisés
après 70ans
👉 Abattement global de 30 500€
puis
🟢 Le capital est intégré à la succession

Enfin, en cas d’invalidité, de licenciement ou de mise à la retraite anticipée, vous avez la possibilité de récupérer votre argent sans être imposé sur les gains (article 125-O A du CGI)

👉 Comment souscrire une assurance vie en ligne ?

De nos jours, les assurances vie les plus compétitives sont proposées par des banques ou des Fintech sur internet. Dès lors, il est possible de souscrire un contrat 100% en ligne et en quelques minutes. Pour cela, vous devez suivre les 4 étapes suivantes :

EasyBourse logo blanc
EasyVie
4.8/5

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

🎯 Notre avis sur l’assurance vie

L’assurance vie est support d’investissement qui présente de nombreux avantages pour les épargnants long terme qui veulent à la fois diversifier leurs placements et profiter en parallèle d’une niche fiscale intéressante pour transmettre leur capital en toute sécurité.

Un outil indispensable à notre avis et très complémentaire avec le PEA 💎 (Plan Épargne en Actions) car il permet de garder votre argent disponible à chaque instant en cas de coup dur.

Dans ce guide, vous avez eu l’opportunité d’obtenir des explications claires sur le fonctionnement de l’assurance vie 🚀, même si vous êtes nul en finance. Désormais, vous connaissez les grandes lignes de ce contrat et vous pouvez envisager son utilisation pour préparer votre retraite ou votre succession.

🤔 Questions fréquentes

Quels sont les inconvénients de l’assurance vie ?

Comme tous les supports, l’assurance vie possède plusieurs inconvénients. Parmi eux, les frais qui peuvent, dans le cadre d’une gestion sous mandat, devenir prohibitifs. Mais aussi le nombre de supports d’investissement limité par rapport à un compte-titres ou un PEA.

Est-il possible de perdre de l’argent avec une assurance vie ?

Bien que le fonds en euros proposé par l’assureur bénéficie généralement d’une garantie totale en capital, un contrat d’assurance vie multisupports composé d’unités de compte présente un risque de perte en capital dans la mesure ou leurs valeurs dépendent des fluctuations du marché.


Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés.

Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.


Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financier fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.
73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Les articles présents sur le site sont susceptibles de contenir des liens sponsorisés.

X

Investir comporte des risques. 73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Les articles présents sur le site sont susceptibles de contenir des liens sponsorisés.

X