Investir sur les turbo24 avec IG

Au cours de mon périple boursier qui m’a amené à investir pour la première fois sur les marchés financiers il y a 10 ans, j’ai croisé le chemin des turbos. Comme son nom peut le laisser transparaître, il s’agit d’un produit dérivé qui a pour objectif de dynamiser les performances de ton portefeuille boursier.

Mais comme pour n’importe quel investissement, le risque est proportionnel au gain espéré. Et lorsqu’il y a un risque, derrière il peut y avoir des pertes également. C’est pour cette raison que les turbos sont réservés à des investisseurs expérimentés qui maitrisent leur fonctionnement.

C’est quoi un turbo ?

Un turbo, c’est un produit qui va calquer les variations d’un sous-jacent ( par exemple l’indice CAC40 ). A ce turbo sera associé une barrière désactivante qu’on appelle également « strike ». Si cette barrière est touchée, le turbo perd sa valeur et la capital investi est perdu. De ce fait, plus l’investisseur va acheter le turbo lorsque le cours du sous-jacent est proche de la barrière désactivante, plus l’effet levier sera grand et le risque de perdre le montant du capital investi également.

L’investisseur doit donc adapter son acquisition en fonction de l’effet levier souhaité tout en gardant à l’esprit le risque encouru.

Si tu souhaites en savoir plus sur le fonctionnement des turbos, je t’invite à lire cet article que j’ai écris.

Pourquoi j’ai arrêté de trader avec les tubos proposés par les banques ?

Entre 2010 et 2011, le produit que j’affectionnais particulièrement pour trader sur les marchés, c’était le turbo. Pour cela, j’utilisais différents émetteurs ( des banques ) tels qu’Unicrédit, Goldman Sachs, Bnp Paribas ou encore la Société Générale.

La raison pour laquelle je m’étais tourné vers ce type de produit, c’était parce que j’avais perdu une partie de mon capital pendant l’été 2011 ( la résurgence de la crise de la dette Grec ) et je cherchais une solution pour obtenir un levier plus important afin d’accroître mes performances en bourse et ainsi récupérer une partie voir la totalité de mon capital de départ. Toutefois, j’étais conscient du risque qui caractérisait les turbos et c’est après une période d’apprentissage en autodidacte que j’ai fini par me lancer.

J’appréciais beaucoup la possibilité de bénéficier d’un effet levier modulable ( en fonction du niveau de la barrière désactivante ) et surtout la possibilité de trader sur une plage horaire élargie ( 8h – 22h ) comparé à ce que j’avais connu sur les actions ( 9h – 17h35 ). Mais avec le temps, j’ai fini par être déçu des turbos proposés par les banques traditionnelles pour plusieurs raisons :

  • La première, c’est que lorsqu’il y avait un peu de volatilité sur les marchés, l’émetteur ( en l’occurence, la banque ) disparaissait immédiatement du carnet d’ordres de sorte que cela m’empêchait, soit de vendre les turbos que je possédait afin d’encaisser ma plus-value ou ma perte selon les circonstances, soit d’acheter et donc de profiter éventuellement d’une opportunité qui ne se représenterait probablement pas à l’avenir.
  • La deuxième raison, c’était le prix des commissions que me prélevait mon courtier lorsque je prenais une position sur un turbo. Juste pour te donner un ordre d’idée, j’étais chez la banque Boursorama et lorsque je réalisais une transaction d’un montant de 2 000€ sur un turbo, la commission était d’un peu plus de 9€. Et pourtant, c’était pas la banque la plus chère…
  • La troisième et dernière raison, elle concerne le calcul du levier. Je pense que beaucoup d’investisseurs sur turbos se reconnaîtront dans ce paragraphe. En effet, lorsqu’on souhaite prendre une position sur un produit dérivé tel qu’un turbo, le calcul du levier n’est pas aussi aisé que sur un CFD. Ici, il ne s’agit pas de lots avec une valeur par point ( 1€ le point par exemple ). Non, sur un turbo, le levier se calcul en fonction de la distance par rapport à la barrière désactivante et d’autres paramètres tels que la parité vis à vis de son sous-jacent, le taux de change ou bien la prime de gap… Bref, avant d’investir, il faut une petite dose de calcul pour ne pas faire n’importe quoi !

L’arrivée des turbo24 chez IG

C’est particulièrement pour ces principales raisons que j’ai progressivement migré mes fonds vers le broker IG leader sur le marché des CFD. En effet, depuis toutes ces années, les CFD ont permis de combler les lacunes que j’avais identifié chez les turbos classiques. Mais, depuis octobre 2019, IG est passé à la vitesse supérieure en proposant à présent des turbos qui ne possèdent plus les défauts que j’ai cité plus haut.

Dans ce tableau comparatif, je vais te montrer en quoi les turbo24 chez IG sont bien plus intéressants et en quoi leurs caractéristiques correspondent mieux à ma manière de trader.

Courtiers classiques :
Boursorama
Fortunéo
Binck
Bourse direct…
Accéder aux turbos chez BoursoramaAccéder aux turbo24 avec IG
Actifs disponiblesActions
Indices
Matières premières
Devises
Indices
Matières premières
Devises
Marché centraliséOuiOui
Turbos disponiblesClassiques
Illimités
Illimités Best
Illimités Smart
Classiques
Possibilité d’investir à la baisse ?Oui, à la hausse et à la baisseOui, à la hausse et à la baisse
Risque limité au capital investiOuiOui
Information concernant le niveau du levierNon ( il faut le calculer soi-même )Oui ( l’information est disponible en temps réel sur la plateforme )
Plage horaire8h – 22h du lundi au vendredi24h/24h du lundi au vendredi
CommissionOui à chaque transactionAucune commission lors de l’acquisition ou la vente d’un turbo
Frais de spreadOuiOui
Risque de changeOuiNon ( tous les turbos sont libellés en euros )
Courtiers classiques :
Boursorama
Fortunéo
Binck
Bourse direct…
Accéder aux turbos chez BoursoramaAccéder aux turbo24 avec IG

Comme tu viens de le voir, les turbo24 sont innovants dans la mesure où ils ont améliorer de nombreux points qui m’avaient poussés à abandonner les turbos auparavant.

Le turbo24 est coté sur un marché centralisé

En effet, IG propose ses turbos grâce à la plateforme de négociation innovante ( MTF ) SPECTRUM. En investissant via les tubo24, vous bénéficiez d’un marché transparent et centralisé.

Accessible 24h/24h du lundi au vendredi

Désormais, chez IG, il est possible de trader les turbos toute la journée sans interruption. Vous ne serez plus bloqué le soir après 22h et le matin avant 8h pour saisir des opportunités sur les marchés ou pour solder une position gagnante ( ou perdante ).

Aucune commission

Contrairement aux turbos traditionnels où l’achat ( et la vente ) engendrent non seulement une commission de la part de votre courtier mais également des frais de spread de la part de l’émetteur, avec les turbo24, aucune commission n’est facturée aux clients. Seuls les frais liés au spread sont facturés lors de l’acquisition ou la vente d’un turbo24.

L’information concernant la valeur du levier en temps réel.

Plus besoin d’effectuer des calculs complexes pour connaître le niveau du levier sur un turbo. Avec les turbo24, IG vous indique celui-ci sur la plateforme de trading sans avoir à sortir la calculette.
Vous avez désormais rapidement toutes les cartes en mains pour maitriser votre risque.

La force de la plateforme IG

Contrairement aux turbos classiques disponibles chez la plupart des banques traditionnelles ou en ligne, avec IG, vous pouvez effectuer vos transactions sur les turbos à travers une plateforme de trading moderne et ergonomique.

Aucun risque de change

Alors qu’avant, l’acquisition d’un turbo libellé dans une autre devise que celle de votre compte pouvait avoir des conséquences importantes sur la performance de votre turbo dans le temps. IG ne propose que des turbos libellé en euros.

Conclusion

La commercialisation des turbo24 chez IG est récente mais elle apparaît, selon moi, comme un coup de pieds dans la fourmillière que représentent les turbos des banques traditionnelles. Outre le fait que les investisseurs clients chez IG peuvent désormais accéder à un produit pouvant leur donner accès à un levier supérieur à celui disponible sur les CFD ( depuis les nouvelles règles de l’ESMA en 2018 ), je suis persuadé que ce produit a un bel avenir devant lui.

Si tu as des questions sur les turbo24, dis-le moi dans les commentaires.

D'autres articles qui pourraient t'intéresser

1 Comment

  1. Bonjour,
    Achat Call sur L’or entre 6mois et un ans.
    Quelle est la difference entre le CFD et
    Le Turbo 24 en coûts pour conserver l’or
    Pendant 6 mois .
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *