Accueil Bourse Options Pourquoi il est plus facile de gagner avec la vente d’options ?

Pourquoi il est plus facile de gagner avec la vente d’options ?

  • Options

Contrairement au trading directionnel, investir sur les options donne la faculté aux investisseurs d’établir des stratégies plus complexes. Dans un précédent article, je vous avais expliqué en quoi la vente d’options était intrinsèquement plus risquée qu’un achat d’options. Notamment en raison du rapport entre les deux. L’acheteur d’option ayant la fonction d’assuré alors que le vendeur d’options, celui d’assureur.

Ce constat étant fait, vous éprouvez sans doute toujours des difficultés à choisir quel type d’options utiliser selon la configuration du sous-jacent que vous désirez trader.

Dans cet article, nous allons donc nous intéresser à la différence entre l’achat et la vente d’options. Mais cette fois-ci, sous un angle différent : celui de la probabilité de le transformer en trade gagnant. Et vous allez constater que chacune des deux stratégies ne part pas avec les mêmes chances de réussite.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Options et alchimie : une histoire de contrepartie

Il y a une dizaine d’années, j’avais visionné un dessin animé japonais nommé « Fullmetal Alchemist ». L’histoire se déroulait à une époque proche de celle que l’on connait, à la différence que certains personnages étaient dotés de pouvoirs en lien avec l’alchimie.

La trame était centrée sur deux frères qui cherchaient à ressusciter leur mère décédée d’une maladie. Et leur méthode consistait à utiliser cette fameuse pratique de l’alchimie.

Après un essai infructueux pendant lequel l’ainé a perdu un bras et une jambe et son cadet la totalité de son corps (son esprit ayant été transféré dans une armure en Fer), leur objectif était désormais de trouver la pierre philosophale, capable de rendre la vie sans contrepartie. Et notamment que le plus jeune puisse récupérer son corps d’antan.

Le point central de l’œuvre consistait donc à mettre l’accent sur le fait que pour obtenir une chose, il fallait en sacrifier une autre équivalente.

Si je fais ce parallèle, c’est parce que les options fonctionnent également sur ce même principe.

  • Leader mondiale sur les CFD
  • Plus de 16 000 CFD actions
  • Turbo24, options…

Deux méthodes : avantages et inconvénients

Acheter une option revient à s’assurer contre un risque :

  • Lorsqu’il s’agit d’un Call, vous vous couvrez contre une baisse du cours du sous-jacent.
  • Quand il s’agit d’un Put, Vous cherchez à vous couvrir contre une hausse de l’actif.

Cela signifie que votre perte est limitée au montant de la prime que vous versez au moment d’ouvrir un contrat. Vous bénéficiez donc d’un sacré avantage car vous connaissez déjà le montant potentiel maximal de votre perte si le scénario ne se déroule pas comme prévu. Tout cela, alors que votre gain potentiel est lui illimité.

Mais comme vous vous en doutez, tout n’est jamais parfait. Comme je vous l’ai indiqué avec ma référence à l’anime « Fullmetal Alchemist », Il y a souvent un coût derrière chaque chose…

Dans le cas d’un achat d’options, ce coût c’est la prime. Certes, elle vous permet de limiter la perte si le scénario tourne mal. Mais elle vous fait partir avec un handicap sur l’évolution du cours du sous-jacent.

En face, avec la vente d’options, vous sacrifiez l’assurance de connaître et limiter votre perte car, effectivement, sur une vente d’option, celle-ci est potentiellement illimitée. C’est un inconvénient par rapport à l’achat d’options. Mais en contrepartie, vous bénéficiez d’un avantage : celui de percevoir la prime lors de l’ouverture du contrat ce qui a pour conséquence de vous octroyer une avance sur l’évolution du cours de l’actif sous-jacent sur lequel est adossé votre option.

Vente d’options : un taux de réussite plus élevé ?

Le meilleur moyen de comprendre pourquoi la vente d’options confère à l’investisseur un taux de réussite plus élevé, c’est de vous le montrer via un exemple.

Le 13 août 2021, l’indice CAC a atteint un niveau proche des 6 900 points en cours de séance (vers 16h20). Au même moment, sur la plateforme de trading IG, le courtier propose cette liste d’options pour l’échéance de septembre 2021 :

Liste des options sur l'indice CAC 40 échéance septembre 2021

Liste des options sur l’indice CAC 40 échéance septembre 2021

Voyant que le CAC 40 s’approche de ses anciens sommets historiques, un niveau impensable il y a encore quelques mois, vous pensez que l’indice est en pleine surchauffe et qu’une correction à moyen terme est indubitable.

Votre conviction, c’est que le cours du CAC 40 va repasser assez rapidement sous la barre des 6 900 points et même bien en-dessous d’ici quelques semaines.

Deux choix s’offrent à vous :

Achat d’une option Put – prix d’exercice 6 900 points

Vous êtes prudent et vous n’avez pas envie de prendre des risques inconsidérés. Vous décidez donc d’acheter un contrat Put dont le prix d’exercice est de 6 900 points à échéance du 17 septembre 2021 et dont la prime est de 110.10 points, donc 110.10€ car un contrat est égal à 1€/point sur IG.

Description de la situation avec l'achat de l'option PUT 6900

Description de la situation avec l’achat de l’option PUT 6900

Dans le cas présent, vous partez avec un avantage : celui de connaître votre perte potentielle maximale qui est de 110.10€ quel que soit la hausse substantielle qui peut survenir sur le CAC 40 d’ici la date d’expiration de l’option.

En revanche, la contrepartie, c’est que vous venez de vous délester de 110.10€ (la prime) pour acheter cette option Put. Donc pour commencer à gagner de l’argent dans cette opération, il faudra que l’indice parisien soit en-dessous de 6 789.90 points (6 900 – 110.10) le 17 septembre.  

Si le cours du CAC 40 progresse, reste stable ou baisse un peu, vous perdrez de l’argent.

Vente d’une option Call – prix d’exercice 6 900 points

Après avoir discuté avec un de vos amis investisseur de votre stratégie qui consiste à acheter un Put, lui décide de passer par la vente d’une option Call.

Il vend donc l’option Call dont le prix d’exercice est de 6 900 points avec la même échéance que vous (17 septembre 2021) et dont la prime est de 102 points (donc 102€ car on reste sur un contrat à 1€/point).

Description de la situation avec la vente de l'option CALL 6900

Description de la situation avec la vente de l’option CALL 6900

Contrairement à vous, votre ami démarre ce trade avec un désavantage. En effet, il ne connait pas sa perte potentielle à l’avance et il sait que si le CAC 40 monte fortement, elle peut être illimitée.

En revanche, la contrepartie, c’est que lui vient de toucher le montant de la prime lorsqu’il a validé la transaction. Donc pour commencer à être gagnant sur ce trade, il espère seulement que le CAC 40 reste en-dessous du seuil des 7 002 points (6 900 + 102) le 17 septembre 2021.

Il peut donc se permettre que le CAC 40 stagne autour des 6 900 points voir progresse un peu tant que celui-ci ne dépasse pas les 7 002 points à l’expiration du contrat.

Découvrir aussi :

La réflexion à adopter avant de choisir une option

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est que peu importe la stratégie que vous souhaitez adopter (achat ou vente d’options), il n’y a pas de bonne ou mauvaise décision. Ceci car personne ne connait le futur et n’est capable de prédire l’avenir.

Au fond, le choix portera principalement sur la balance risques/avantages.

En effet, Acheter une option Put est rassurant car la perte potentielle maximale est faible et connue à l’avance. En revanche, la probabilité de perdre de l’argent à l’issue est importante.

À contrario, vendre une option Call est risqué en raison de l’absence de filet de sécurité (absence de limite de pertes). Toutefois, il paraît évident que le taux de réussite est forcément plus élevé que l’achat d’un Put car vous partez avec une avance.


  • Leader mondiale sur les CFD
  • Plus de 16 000 CFD actions
  • Turbo24, options…

Le Trader du Dimanche

Le Trader du Dimanche est investisseur pour compte propre. Spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse, il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 9 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 10 années passées sur les marchés financiers.