Augmentation de capital : un risque de dilution pour l’actionnaire ?

Article mis à jour le : 12 février 2023 am

La vie d’une entreprise, de sa naissance jusqu’à sa mort, est rythmée par une multitude d’événements qui vont avoir un impact sur son cours de bourse si elle est cotée sur les marchés financiers.

Parmi ces étapes, l’augmentation de capital représente une étape fondamentale dans son développement mais aussi dans sa survie.

Découvrez les raisons qui peuvent pousser une entreprise à utiliser l’augmentation de capital 🔥 (AK) pour faire face à certaines situations, le processus et le risque de dilution lorsque vous décidez de ne pas y participer.

Investir comporte des risques. Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Cette page contient des liens affiliés. Pour plus de précisions sur nos avis, comparatifs et classements, consultez notre méthologie.

🔎 Qu’est-ce qu’une augmentation de capital ?

Une augmentation de capital est un outil à la disposition d’une entreprise qui lui procure la faculté de lever des fonds auprès de ses actionnaires ⭐ et de potentiels investisseurs extérieurs intéressés par l’idée d’acquérir une participation dans celle-ci.

Il est important de noter que seuls les actionnaires de l’entreprises peuvent y participer. En effet, les détenteurs de produits dérivés (CFD actions, Turbos…) en sont exclus. Celle-ci peut avoir lieu à tout moment et pas uniquement à la constitution de la société ou lors de son introduction en bourse.

Elle peut prendre plusieurs formes :

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. 78% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.


👉 Pourquoi réaliser une augmentation de capital ?

Une société peut faire appel au marché pour trois raisons principales :

Les raisons qui poussent une société à réaliser une augmentation de capital
Les raisons qui poussent une société à réaliser une augmentation de capital

👉 Qui autorise l’utilisation d’une augmentation de capital ?

Une augmentation de capital, pour être autorisée, doit être approuvée avec une majorité des 2/3 ( Le seuil peut varier selon les statuts de la société : SAS, SARL…) lors d’un vote au cours d’une AGE 💎 (assemblée générale extraordinaire) ou d’une AGM 💎 (assemblée générale Mixte).

Les modalités (montant de l’opération, parité pour l’acquisition de nouvelles actions, durée…) sont publiées dans un communiqué de presse établit par l’entreprise dans lequel l’AMF recommande de faire figurer les informations suivantes :

👉 Combien de temps dure une augmentation de capital ?

Généralement, une fois l’annonce publiée, l’opération est bouclée au bout de quelques semaines 💡.

Le temps de laisser aux actionnaires, le choix de participer ou leur laisser la faculté de revendre une partie ou la totalité de leur DPS sur le marché ( droit préférentiel de souscription ) dans le cas inverse.

⚠️ Augmentation de capital : un risque de dilution ?

Pour certaines raisons, un actionnaire ne va pas toujours participer à une augmentation de capital ✅. Il peut s’agir d’un manque de fonds disponibles ou encore la simple décision de l’investisseur qui ne voit pas l’opportunité d’y prendre part.

Dans ces conditions, le principal risque que doit supporter l’actionnaire, c’est de voir sa participation dans l’entreprise être réduite. Pour bien comprendre comment cela est possible, je vais vous présenter un exemple théorique.

📌 Exemple de dilution

La société PLEINDEFLOUZ subit une baisse drastique de son activité en raison de l’épidémie liée au virus COVID-19.

Elle avait déjà des difficultés financières auparavant mais se retrouve désormais face au mur et n’a pas d’autres choix que de faire appel à ses actionnaires pour éponger une partie de sa dette.

Le processus de levée de fonds
Le processus de levée de fonds

Actuellement, le capital de la société est divisé en 200 actions dont la valeur en bourse est de 5€. La capitalisation boursière de l’entreprise ( à ne pas confondre avec la valeur du capital social ) est donc de 1 000€. Elle a pour objectif de lever 500€ auprès des investisseurs ( particuliers et professionnels ).

Pour cela, elle propose a chaque actionnaire de bénéficier d’un DPS ( droit préférentiel de souscription ) qui donne le droit de souscrire à une nouvelle action au prix de 2.50€ pour chaque action déjà détenue.

Paul, qui a placé 100€ de son argent personnel dans l’entreprise en faisant l’acquisition de 20 actions le mois précédent ( il possède donc 10% du capital ) a donc trois possibilité :

Paul fait le choix de ne pas prendre part à l’opération. Quelques jours semaines passent et le résultat de l’augmentation de capital est publié. L’opération a été souscrite à 80% ce qui a permis à l’entreprise de lever 400€ ( 80% des 500€ espérés au départ ).

La dilution lorsque l'actionnaire ne participe pas à l'augmentation de capital
La dilution lorsque l'actionnaire ne participe pas à l'augmentation de capital

Après comptabilisation des 160 nouvelles actions, le nombre total de titres en circulation est de 360 actions à présent.

Paul, qui était propriétaire de 10% de l’entreprise avec ses 20 actions ne dispose désormais plus que de 5.55% ( 20 / 360 = 5.55% ). Sa participation a été diluée et son poids en matière de droit de vote en même temps.

📌 La baisse du prix de l’action lors de l’AK

L’autre conséquence de cette augmentation de capital, c’est la chute du cours de l’action. En effet, dans le cas de la société PLEINDEFLOUZ, sa valeur en bourse, avant l’annonce de l’augmentation de capital, était de 1 000€ ( 200 actions x 5€ ).

La baisse mécanique du cours de l'action
La baisse mécanique du cours de l'action

Après l’opération, la société dispose de 400€ supplémentaire dans ses caisses et le nombre d’actions est passé de 200 à 360 ⭐. Le cours de l’action devrait rejoindre les 3.89€ en théorie à l’issue de cette AK.

(( 200 actions x 5€ ) + ( 160 nouvelles actions x 2.50€ )) / 360 actions au total = 3.89€

🎯 Conclusion

Ne pas participer à une augmentation de capital peut avoir des conséquences importantes 💡.

Votre participation dans l’entreprise diminue en raison de la création de nouvelles actions mais le prix de l’action a également de fortes probabilités de baisser lui aussi en fonction de la décote liées à ces mêmes nouvelles actions.

Bien entendu, la décision de participer à une augmentation de capital ne doit pas se baser uniquement sur l’aspect mathématique. En effet, si vous n’avez pas confiance dans l’avenir économique de la société, il est parfois préférable de s’abstenir 🚀.

Plutôt que de placer votre capital sur un seul titre et risquer de ne pas pouvoir faire face à une AK, réfléchissez à mettre en place une stratégie axée sur l’investissement programmé en diversifiant vos positions au sein de votre portefeuille.


Le Trader du Dimanche

Après une carrière de 8 ans au Ministère de l’économie et des Finances, Guillaume Van iseghem décide en 2018 de fonder le site letraderdudimanche.com afin de permettre aux investisseurs et épargnants français de comparer et choisir le meilleur courtier en bourse pour placer leur argent.

Après avoir obtenu la certification AMF et validé une formation de conseiller en investissement financiers en 2023 (pas en exercice), il s’intéresse désormais au crowdfunding immobilier et partage son expérience sur le site.


1 réflexion au sujet de « Augmentation de capital : un risque de dilution pour l’actionnaire ? »

  1. bonjour
    après plusieurs recherches , enfin un article qui m’explique très bien et concretement une A.K , merci
    cependant une énigme subsiste pour moi
    le début de l’article explique bien le principe de DPS qui donne soit le droit de souscrire aux actions nouvelles, soit de les revendre.
    jusque là OK
    puis la fin de l’article je cite :
    “Non seulement, votre participation dans l’entreprise diminue en raison de la création de nouvelles actions mais le prix de l’action a également de fortes probabilités de baisser”

    et là mes interrogations reviennent ,
    si on reprend l’exemple de la société “pleindeflouz” on avait une action avant AK de 5 puis après AK 3.75 donc paul semble avoir perdu 1.25 par action d’accord, mais n’a t’il pas revendu ses DPS ? et la valeurs de ces DPS n’était t’elle pas proche justement de 1DPS = 1.25 EUros ?
    je comprends bien l’effet diminution du poids dans la société (pour un petit particulier est-ce bien grave ?) mais je n’arrive pas à comprendre où est la perte financière de ne pas participer à une AK si on revend ses DPS pour “compenser” la baisse du cour
    Merci bien pour qui aura la réponse, d’avance !

Les commentaires sont fermés.

*Investir comporte des risques.
Les performances passées ne préjugent pas
des performances futures.

X

Participez à la journée spéciale organisée par WH SelfInvest le 22 mars 2024 pendant le Salon de l'Analyse Technique à Paris.
Plus de 8 conférences pour progresser dans votre trading.

X

Journée spéciale organisée par WH SelfInvest le 22 mars 2024 pendant le Salon de l'Analyse Technique à Paris.

X