Les plus-values en bourse : définition, calcul et fiscalité

Update : 12 février 2023

Lorsqu’un investisseur place son argent sur des sociétés cotées en bourse, son objectif est de réaliser une plus-value. Toutefois, il n’est pas toujours simple de savoir comment elle est calculée et ce qu’il va vous rester une fois que l’Etat aura ponctionné l’impôt dessus.

Dans cet article, découvrez en quoi consiste une plus-value 🔥 et la manière dont elle est imposée en France à travers plusieurs exemples pratiques.

Investir comporte des risques. Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Certains liens sont suceptibles Pour plus de précisions sur nos avis, comparatifs et classements, consultez notre méthodologie.

Qu’est-ce qu’une plus-value en bourse ?

Les gains réalisés lors de transactions sur des produits financiers en bourse représentent des plus-values mobilières ✅, à la différence des dividendes qui sont assimilés à des revenus.

Cette plus-value représente la différence entre le prix d’acquisition d’un actif et le prix auquel il est revendu par la suite, déduction faite des frais qui ont été engagés (commissions, spread, SRD).

Si le prix de cession est plus élevé que le prix d’acquisition, il s’agit d’une plus-value. En revanche, si le prix de vente est inférieur au prix d’achat, le résultat correspond à une moins-value.

Qu’est ce qui peut faire augmenter le prix d’une action ?

L’évolution du cours d’un actif suit une règle simple, celle de la loi de l’offre et de la demande. Pour cette raison, un titre peut gagner ou perdre plus de 10% en une seule journée si la volatilité est très importante.

Plusieurs éléments peuvent entraîner la hausse du prix d’une action :

Les trois raisons qui peuvent faire augmenter le prix d'une action
Les trois raisons qui peuvent faire augmenter le prix d'une action

Comment calculer une plus-value ?

La formule pour obtenir le montant d’une plus-value est relativement simple. Le calcul est le suivant :

🚩 Plus-value = (( prix de vente – prix d’acquisition ) x nombre d’actions ) – frais

Pour illustrer cette définition, on va utiliser un cas pratique. Marc est un investisseur qui débute en bourse. Il a acheté 10 actions de la société X le 16/03/2020 à un prix de 59€.

Environ deux semaines plus tard, il prend la décision de vendre sa participation dans l’entreprise. Le cours de l’action est monté pendant cette période. Marc arrive à revendre ses 10 actions à 66€.

Comment calculer une plus-value avec l'exemple de Marc
Comment calculer une plus-value avec l'exemple de Marc

Pour connaître le résultat de Marc, il suffit d’utiliser la formule que nous avons vu précédemment :

 Plus-value = ( prix de vente – prix d’acquisition ) – frais

  = (( 66€ – 59€ ) x 10 actions ) – frais

  = ( 7€ x 10 actions ) – frais

  = 70€ – frais

  = 70€

Comme nous n’avons pas connaissance des frais de courtage dans l’exemple, la plus-value est donc de 70€.

Comment calculer une moins-value ?

La formule qui permet de calculer le montant de la moins-value est identique à la précédente, excepté qu’ici, vous allez inverser la position entre le prix de vente et le prix d’acquisition et ajouter les frais au lieu de les déduire :

🚩 Moins-value = (( prix d’acquisition – prix de vente ) x nombre d’actions ) + frais

Cette fois-ci, c’est Jean, un ami de Marc, qui a voulu s’essayer au trading pendant le confinement lié au Coronavirus. Il a acheté 100 actions de la société Y au prix de 12€ le 21/03/2020. L’action avait déjà perdu une partie de sa valeur. Marc, plein d’espoir pensait avoir fait un bon coup.

Manque de chance, la crise s’est aggravée et son investissement a perdu de la valeur. Pleins de doutes, il se résigne à vendre ses 100 actions à 7€ le 31/03/2020, soit une semaine environ après son achat.

Comment calculer une moins-value avec l'exemple de Jean

Calculons le montant de sa perte :

Moins-value = (( prix d’acquisition – prix de vente ) x nombre d’actions ) – frais

  = (( 12€ – 7€ ) x 100 actions ) – frais

  = ( 5€ x 100 actions ) – frais

  = 500€ – frais

  = 500€

Dans cet exemple, Marc a perdu 500€. C’est le montant de sa moins-value.

La fiscalité des plus-values

En France, le régime d’imposition de droit commun en matière de plus-values mobilières repose sur la base du PFU ( prélèvement forfaitaire unique ) avec une taxation au taux forfaitaire de 12.8% et des prélèvements sociaux à hauteur de 17.2%. Ce type d’imposition se dénomme la Flat tax et correspond à une ponction de 30% de tes gains.

Dans le cas où vous décidez d’opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu, l’imposition des plus-values sera ajustée en fonction de votre tranche marginale d’imposition.

Vous avez également la possibilité d’appliquer un abattement fiscal pour durée de détention sur vos plus-values liées aux cessions de valeurs mobilières acquises avant le 1er janvier 2018 ( loi de finances 2018 promulguée le 30/12/2017 ).

Tableau synthétique de la fiscalité des plus-values
Tableau synthétique de la fiscalité des plus-values

Enfin, à la différence du compte-titres, un investisseur peut bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu dans le cas où ses plus-values sont réalisées à travers un PEA. Pour cela, il faut que le retrait soit effectué après 5 ans de détention du PEA.

Les moins-values, quant à elle, sont reportables et imputables sur les plus-values des 10 années suivantes. Pour cela, il suffit de l’indiquer à l’administration fiscale à travers la déclaration d’impôts sur le revenu, via le formulaire 2074-CMV.

Conclusion

Tous les investisseurs ont pour objectif de réaliser des plus-values sur les marchés financiers. Pourtant, seule une poignée d’entres eux réussiront à l’atteindre.

Pour cette raison, de nombreux investisseurs particuliers utilise une stratégie DCA pour investir régulièrement en bourse afin de limiter le risque lié à un mauvais timing.

Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour avancer et commencer à bâtir votre propre stratégie d’investissement.


Guillaume Van iseghem fondateur du comparateur de brokers en ligne Le Trader du Dimanche
Guillaume Van iseghem

Spécialiste Finance & Bourse

Après une carrière de 8 ans au Ministère de l’économie et des Finances,, Guillaume décide de créer Le Trader du Dimanche en 2018 afin d’aider les investisseurs à décrypter les offres des brokers en ligne.

Alors qu’il place son argent en bourse depuis 2009, il décide de renforcer ses compétences et obtient la certification AMF en 2021 puis valide la formation de conseiller en investissements financiers en 2023.


*Investir comporte des risques. Assurez-vous de comprendre comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

X

*Investir comporte des risques.
Les performances passées ne préjugent pas
des performances futures.

X