Beta slippage : le piège des ETF à effet multiplicateur

Article mis à jour le : 5 décembre 2022

Alors qu’ils permettent de diversifier facilement un portefeuille et de réduire les frais de courtage, des millions d’investisseurs particuliers se ruent chaque année sur les ETF afin de placer leur argent en bourse sur le long terme et à moindre frais.

Pour autant, tous les ETF ne sont pas identiques. Plus difficiles à maîtriser, les ETF à effet multiplicateur comportent des risques ⚠️.

Dans cet article, nous allons tenter de vous expliquer en quoi consiste le beta slippage 🔥 et les risques à prendre en compte lorsque vous investissez sur un ETF multiplicateur.

ETF et Beta slippage

💡 Qu’est-ce que le Beta slippage ?

Le « bêta-slippage » se définit comme la conséquence de l’ajustement d’un produit financier par rapport à l’actif dont il réplique les variations au quotidien ✅.

On rencontre généralement le Beta slippage sur des ETF à effet multiplicateur (ou inverse) dont l’ajustement s’applique aux variations quotidiennes de l’actif sous-jacent (et pas aux fonds investis).

Souvent mal compris, le Beta slippage peut amener certains investisseurs débutants à enregistrer une contre-performance sur le long terme ⚠️ alors que l’actif sous-jacent dont l’ETF est corrélé stagne ou évolue en dent de scie.

👉 Beta slippage : cas pratique

Dans l’exemple suivant : nous prenons pour référence l’indice CAC 40 dont la valeur initiale est de 6 000 points. Après avoir évolué à la hausse et à la baisse pendant 5 jours, il revient à sont point de départ.

Pour comprendre le beta slippage, voici un tableau comparatif qui met en lumière l’évolution de plusieurs ETF à effet multiplicateur 🔎 dont l’objectif est de répliquer les variation de l’indice CAC 40.

VariationsCAC 40ETF
CAC 40 x3
ETF
CAC 40 x5
ETF
CAC 40
Inverse x1
ETF
CAC 40
Inverse x3
J👉 6 000👉 100👉 100👉 100👉 100
J+1-1%5 9409795101103
J+2+3,03%6 119,98105,82109,3997,9493,64
J+3-6,86%5 700,1584,0471,87104,66112,91
J+4+2,11%5 820,4289,3679,45102,45105,76
J+5+3,09%👉 6 000👉 97,64👉 91,73👉 99,28👉 95,96
0%0%🔴 -2,36%🔴 -8,27%🔴 -0,72%🔴 -4,04%

Ici, chaque ETF applique un effet multiplicateur à la variation quotidienne du cours de l’indice CAC 40. Dans cette simulation, alors que l’indice CAC 40 revient à sa valeur d’origine à la fin de la période d’observation (5 séances), les ETF ont eux, perdu de la valeur 🎯.

Dès lors, un investisseur qui aurait pris la décision d’investir sur n’importe lequel de ces ETF aurait perdu de l’argent.

🤔 Beta slippage : des conséquences toujours négatives ?

Dans la majorité des cas, le beta slippage est négatif pour l’investisseur ❌. C’est le cas lorsque le cours de l’actif sous-jacent évolue dans le mauvais sens ou quand il fait du sur-place pendant une longue période de temps.

En revanche, le beta slippage peut parfois être positif pour l’investisseur ✅ qui a une position ouverte sur un ETF à effet multiplicateur. C’est le cas lorsque l’actif sous-jacent évolue dans le bon sens pendant plusieurs séances de bourse.

VariationsCAC 40ETF
CAC 40 x3
ETF
CAC 40 x5
J👉 6 000👉 100👉 100
J+1+2%6 120106110
J+2+1%6 180,2109,18115,5
J+3+2%6 304,82115,73127,05
J+4+3%6 493,97126,15146,11
J+5+2%👉 6 623,85👉 133,72👉 160,72
+10,4%🟢 +10,4%🟢 +33,72%🟢 +60,72%

Dans le tableau ci-dessous, nous avons simulé une période de 5 séances positives sur l’indice CAC 40. Comme vous pouvez le constater, le beta slippage a été bénéfique pour l’ETF avec un multiplicateur x3 car il a réalisé une performance de +33,72% ⚡ contre +31,2% (10,4% x 3) s’il avait simplement multiplié par 3 la performance finale de l’indice CAC 40.

Et c’est encore plus flagrant pour l’ETF avec un multiplicateur x5 qui réalise une performance de +60,72% ⚡ contre +52% (10,4% x 5) s’il avait simplement multiplié par 5 la performance finale de l’indice CAC 40 sur la période.

💎 Beta slippage : ce qu’il faut retenir

Alors qu’on pourrait s’attendre, au bout de quelques jours/semaines/mois, à ce qu’un ETF à effet multiplicateur termine “Flat” si l’actif sous-jacent l’est aussi, ce n’est pas le cas.

Le Beta slippage représente donc un risque important pour l’investisseur 🔥, notamment s’il garde sa position ouverte pendant une longue période de temps.

Si vous n’êtes pas un trader actif et expérimenté, il est préférable de rester éloigné des ETF à effet multiplicateur.


Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés.

Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.


Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.
73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Les articles présents sur le site contiennent des liens affiliés.

X

Investir comporte des risques. 73% à 89% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Les articles présents sur le site contiennent des liens affiliés.

X