Le Day Trading et ses spécificités

Qu’arrive-t-il à un turbo en cas d’OPA sur le sous-jacent ?

Lorsqu’on commence à investir en bourse, on réfléchit forcément à notre stratégie pour gagner sur les marchés. Selon notre tempérament ( impatient ou non ), notre style de vie ( combien de temps je peux passer à trader par jour ? ) ou de nos connaissances des produits ( actions, produits dérivés… ), nous devons choisir à un moment si nous souhaitons placer notre argent à court ou à long terme.
Cet article va donc me permettre d’expliquer la notion de day trading et encourager les novices à réfléchir à ce qui est le plus adapté en fonction de leur profil.

Qu’est ce que le day trading ?

Dans mon parcours en bourse, c’est à dire depuis 9 ans à la date où j’écris cet article, j’ai pu constater qu’il existait de nombreuses manières d’aborder les marchés mais que celle qui retenait le plus l’attention des investisseurs, qu’ils soient aguerris ou non, était le day-trading.

La définition

Le day trading présente l’avantage de pouvoir, en théorie, faire fructifier très rapidement son capital mais en contrepartie, il existe de nombreux risques à adopter cette stratégie.

Un day trader est une personne qui va ouvrir et clôturer une position sur un actif lors d’une même séance de bourse en profitant d’une faible variation du prix pour engranger une plus-value. De la même manière, ce qualificatif peut s’appliquer à l’ensemble des instruments tels que les matières premières, les devises, les actions ou bien les cryptomonnaies.

Pour bien comprendre le principe, on peut prendre la cas de M.X qui a un capital de 500€ et qui va acheter 10 actions de la Société Générale à 10h au prix de 50 euros et les revendre à 16h, le même jour, au prix de 51 euros.
Sa plus-value sera donc de 10€ (( 51€ – 50€ ) x 10 actions).

Exemple d'une opération en day trading

Si M.X arrive à reproduire ce gain chaque jour pendant 100 jours de bourse en spéculant sur différents supports, son capital passera de 500€ à 1 500€ ( 1 000€ de plus-values ).

Pour arriver au même résultat, M.Z qui est dans une optique à long terme, devrait attendre que le cours atteigne 150€ soit une valorisation de l’entreprise multipliée par 3 sur le marché.

Se préparer au day trading

Miser sur la volatilité des marchés à très court terme et placer son argent à long terme ne demande pas le même type d’investissement. De nombreux investisseurs se tournent vers des produits dérivés tels que les CFD, le forex ou encore les Futures pour spéculer à court terme.

Le temps

Le day trading est une méthode qui demande du temps. Si vous avez un travail à temps plein, une famille à vous occuper voir même d’autres projets en parallèle, vos obligations ne vous permettent peut-être pas d’aborder les marchés dans cet optique.

Il ne suffit pas d’appuyer sur le bouton « acheter » au début de la journée et de vendre à la fin de la séance pour réussir. En effet, chaque période qui précéde l’ouverture d’une nouvelle séance de bourse requiert un certain temps pour préparer sa stratégie et ses niveaux clés sur tel ou tel support.

Se protéger contre le risque

Même s’il existe la possibilité pour un trader de mettre en place un ordre de vente automatique afin de clôturer une position sans avoir besoin de rester face à un écran constamment, j’ai fais le constat en parlant à beaucoup d’entre eux sur les forums boursier, qu’un grand nombre de particuliers préfèrent ne pas en mettre ou les positionnent à une distance lointaine, afin de déboucler manuellement un trade. Le risque dans ce genre d’approche, c’est de ne plus pouvoir sortir de sa position si un facteur externe survient ( coupure de courant, absence de connexion internet passagère.. ).

Le day-trader est donc souvent amené à faire face à ce type d’imprévu. Cela passe, par exemple, par l’achat d’une clé 4G, d’un ordinateur portable secondaire voir l’utilisation du wifi du voisin ( après acceptation de sa part évidemment ).

La réception d’internet par la fibre pour éviter toute latence liée à la réception du flux, l’achat de plusieurs écrans pour suivre le cours de plusieurs sous-jacents en même temps ou encore l’abonnement à certains services ( plateforme graphique avancée, flux étrangers…) oblige le day trader à dépenser un peu d’argent avant d’éventuellement en gagner.

Une méthode pas toujours gagnante

Il suffit de voir le nombre important de formations et de méthodes enseignées sur internet au sujet du day trading ( voir du scalping ), notamment à travers l’analyse technique qui consiste à observer l’évolution graphique du cours d’un actif à travers un ou plusieurs indicateurs, pour se rendre compte qu’une personne qui débute sur les marchés et qui souhaite se lancer dans l’investissement à court terme, est submergée d’informations.

L’impact psychologique sur le trader

Contrairement à une stratégie long terme où les fluctuations de cours n’ont pas d’incidence au quotidien, ici, l’investisseur doit se remettre en doute constamment et savoir matérialiser ses pertes rapidement dans le cas où le cours ne va pas dans le sens souhaité, sous peine de se retrouver avec une moins-value difficile à encaisser.

Cela peut paraître simple sur un compte de démonstration mais dans la réalité, clôturer une position perdante est loin d’être évident. Alors quand il s’agit d’enchaîner parfois plusieurs moins-values sur une même journée, les conséquences sur le mental d’un trader peuvent être significatives.

Des chiffres, rien que des chiffres…

Une excellente étude réalisée par l’AMF ( autorité des marchés financiers ) et dont je vous avais déjà parlé dans un précédent article a montré, grâce à un échantillon de plus de 10 000 clients tradant le forex et les CFD sur un intervalle de 4 ans ( 2009 à 2012 ), qu’un particulier qui réalise 250 ordres ou plus par an ( soit au moins une opération par jour ) ressort avec une perte moyenne de 18 741€
Elle montre aussi que plus les investisseurs réalisent d’opérations sur une période donnée, plus le montant de leurs pertes augmentent.
D’ailleurs, la conclusion de cette étude montre que sur ce panel d’investisseurs en compte propre, près de 9 particuliers sur 10 ressortent perdant. Toutefois, il serait intéressant de savoir si ce n’est pas plutôt l’utilisation d’un trop fort effet levier et la difficulté à clôturer une position négative qui serait la cause de ces mauvaises statistiques.

Conclusion

Le day trading est donc une stratégie d’investissement qui permet de multiplier les trades sur une courte période de temps. Elle peut produire des gains bien supérieures par rapport à un placement à long terme, du moins en théorie.
Toutefois, il faut nuancer ces affirmations car la réalité montre que peu sont capables d’être réellement profitable avec cette technique et que pour le devenir, il faut que le ratio de trades gagnant soit relativement élevé.

 

You May Also Like

About the Author: Trader du DImanche

Laisser un commentaire