Accueil Bourse Options Vendre une option PUT : un moyen de spéculer à la hausse ?

Vendre une option PUT : un moyen de spéculer à la hausse ?

La vente d’une option PUT est la dernière des 4 stratégies de bases à connaître pour investir sur les options en bourse. Souvent utilisée par les traders confirmés, elle a pour objectif de spéculer sur la hausse du cours d’un actif tout en gardant une certaine marge d’erreur comme pour la vente d’une option Call.

Dans cet article, nous allons voir ce qu’implique la vente d’une option Put, son fonctionnement ainsi que les risques à investir dessus. Enfin, à l’aide d’un exemple chiffré, on verra quel résultat il est possible d’atteindre et dans quelles conditions.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Pourquoi vendre une option Put ?

Une option Put engage l’investisseur à vendre un actif sous-jacent à un prix et une date fixée à l’avance. En contrepartie, ce dernier reçoit une prime.

En vendant un Put, vous cherchez donc à anticiper une hausse, une stagnation voir une faible baisse de l’actif sous-jacent. Ceci car votre prix de revient équivaut au prix d’exercice de l’option moins la valeur de la prime que vous percevez lors de l’exécution de votre ordre.

C’est clairement un avantage comparé à d’autres produits comme les CFD par exemple. En effet, avec un CFD, si vous êtes en position long sur un actif, vous gagnez si son cours progresse. En revanche, vous perdez immédiatement de l’argent si son cours chute. En vendant un Put, vous avez la faculté d’être gagnant même si le cours se stabilise ou baisse un peu.

D’autre part, la particularité de la vente d’une option Put, c’est qu’elle vous permet de connaître à l’avance le gain potentiel maximum que vous allez percevoir sur le trade. À contrario, la perte potentielle maximale est infinie (en théorie) si le cours du sous-jacent chute fortement.

Le principe de la vente d'une option PUT

Le principe de la vente d’une option PUT

Vendre une option Put est donc risqué si l’opération est faite à nu (sans couverture). Mais il faut garder à l’esprit que cette stratégie permet, à l’image de la vente d’un Call, d’obtenir une probabilité de réussite plus importante que via l’achat d’un Call.

  • Leader mondiale sur les CFD
  • Plus de 16 000 CFD actions
  • Turbo24, options…

Comment vendre une option Put ?

Vendre une option, qu’il s’agisse d’un Call ou d’un Put, n’est pas très compliqué une fois qu’on a compris comment lire le tableau qui liste les options disponibles sur un actif.

Pour ma part, je passe par la plateforme de trading du broker IG pour investir sur des options vanilles (OTC). L’occasion de vous rappeler que si vous souhaitez tester les options avec de l’argent virtuel avant de vous lancer en réel, IG propose un compte de démonstration.

Pour la démonstration, je vais me rendre dans la liste des options vanilles et je vais sélectionner l’indice Nasdaq (US Tech 100) avec une échéance à octobre 2021. Le tableau comportant l’ensemble des options s’affiche à l’écran.

La liste des options vanilles pour le Nasdaq à échéance octobre 2021

La liste des options vanilles pour le Nasdaq à échéance octobre 2021

Au moment où je rédige l’article, le Nasdaq évolue autour des 15 000 points.

Pour l’exemple, imaginons que vous anticipez une hausse du cours de l’indice. Vous pourriez très bien acheter une option Call mais si vous vous souvenez de son fonctionnement, vous savez que cela impliquerait une quasi-certitude haussière de l’indice pour être gagnant.

Ici, vous avez quand même des doutes sur la réalisation de votre scénario, donc vous préférez jouer la sécurité en vous laissant une marge d’erreur au cas où le Nasdaq venait à stagner voire baisser un peu.

Vous décidez de sélectionner la vente d’un Put dont le prix d’exercice est de 15 200 points et dont la prime s’élève à 595.60 points. Une fois votre ordre exécuté à hauteur d’un contrat à 1€/point, vous empochez la prime de 595.60€.

Schéma qui représente la vente d'une option PUT sur le Nasdaq à 15 200 points

Schéma qui représente la vente d’une option PUT sur le Nasdaq à 15 200 points

Désormais, votre prix de revient (PRU) sur ce trade est à 14 604.40 points sur le Nasdaq (15 200 – 595.60). Et vous savez à l’avance quelle sera votre plus-value potentielle maximale sur cette position. Il s’agit du montant de la prime que vous avez perçu, soit 595.60€. Ceci à condition que le Nasdaq termine au-dessus de 15 200 points lors de l’expiration de l’option le 15 octobre 2021.

Voici quelques scénarios envisageables et le résultat qui en découle :

  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 17 000 points, votre gain est de 595.60€.
  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 15 000 points, votre gain est de 395.60€ ((15 000 – 15 200) + 595.60).
  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 13 000 points, votre perte est de 1 604.40€ ((13 000 – 15 200) + 595.60).

Quelle différence avec l’achat d’une option Call ?

Comme indiqué plus tôt, un investisseur aurait très bien pu décider d’acheter une option Call plutôt que vendre un Put pour spéculer sur la hausse de l’indice Nasdaq.

Afin de vous montrer la différence en matière de résultat, on va poursuivre la démonstration en achetant un contrat d’une option Call dont le prix d’exercice est identique (15 200 points) et dont la prime est de 426.10 points (voir la liste de options plus haut).

Lors de la transaction, vous réglez le montant de la prime, soit 426.10€. Il s’agit de la perte maximale que vous êtes susceptible de subir si le cours du Nasdaq termine en-dessous de 15 200 points à la date d’échéance (15/10/2021).

Pour information, votre prix de revient unitaire est de 15 626.10 points (15 200 + 426.10). Par conséquent, vous êtes gagnant sur le trade uniquement si le Nasdaq clôture au-dessus de 15 626.10 points à l’expiration de l’option.

Schéma qui représente l'achat d'une option CALL sur le Nasdaq à 15 200 points

Schéma qui représente l’achat d’une option CALL sur le Nasdaq à 15 200 points

Reprenons les trois scénarios utilisés dans l’exemple précédent pour comparer :

  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 17 000 points, votre gain est de 1 373.90€.
  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 15 000 points, votre perte est de 426.10€ (le montant de la prime).
  • Dans le cas où le Nasdaq atteint 13 000 points, votre perte est de 426.10€ (le montant de la prime).

Comme vous pouvez le constater, acheter un Call et vendre un Put n’ont pas les mêmes conséquences. Il est donc nécessaire de bien définir votre stratégie et vos attentes sur l’actif sous-jacent afin de décider quelle option est la plus adaptée.

Découvrir aussi :

Ce qu’il faut retenir

Le trading d’option peut paraître nébuleux lorsqu’on débute sur ce type d’instrument. Savoir quand acheter ou vendre un Call/Put n’est pas toujours clair.

Pourtant, avec un peu de pratique, vous comprendrez que vendre un Put vous permet de parier sur un scénario haussier de l’actif sous-jacent. Mais que ce scénario sera également valable si son cours stagne ou chute un peu selon le prix d’exercice que vous choisissez.

En revanche, l’inconvénient de vendre un Put, c’est que la perte est illimitée (en théorie) si le cours du sous-jacent vient à chuter fortement. Il faut donc utiliser la vente de Put avec modération et en limitant la taille de vos positions (effet levier).


  • Leader mondiale sur les CFD
  • Plus de 16 000 CFD actions
  • Turbo24, options…

Le Trader du Dimanche

Le Trader du Dimanche est investisseur pour compte propre. Spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse, il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 9 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 10 années passées sur les marchés financiers.