La liste des brokers autorisés en France en 2020

Les brokers autorisés par l'AMF en 2020

Chaque année, les investisseurs qui souhaitent se lancer sur les produits de bourse ( produits dérivés principalement ) cherchent des informations sur le meilleur broker CFD et sur la manière de vérifier qu’ils sont autorisés et régulés en France.

En effet, ouvrir un compte de trading et faire un virement de plusieurs centaines ou milliers d’euros à un courtier en ligne demande un minimum de confiance. L’investissement sur les marchés boursiers et spéculer pour obtenir des profits lorsqu’on est débutant dans ce domaine demande une dose de préparation et de recherches.

Les motifs qui incitent l’AMF à publier des mises en garde

Dans cet optique et afin d’éviter les arnaques et fraudes en tout genre réalisées par des entités peu scrupuleuse, l’Autorité des marchés financiers ( AMF ), le gendarme de la bourse en France qui a parmi ses missions celle de protéger les épargnants, publie régulièrement ( environ toutes les deux semaines ) une liste des sociétés pour lesquelles elle met en garde le public. Les motifs sont nombreux :

  • Usurpation d’un autre broker. Par exemple, le 29/11/2018, l’AMF a publié une mise en garde contre le site admiral-markets.com qui était en réalité un site frauduleux qui voulait se faire passer pour le broker https://admiralmarkets.com
  • Usurpation d’un site gouvernemental. Le 10/04/2019 et le 22/04/2015, les site scpi-gouv.fr et www.optionbinaireamf.com ont été catalogués dans la liste noire car ils essayaient de se faire passer pour des sites reliés à l’Etat.
  • Interdiction de commercialiser des produits financiers auprès de la clientèle française.

Coronavirus : Un nouveau motif d’arnaque en 2020 ?

L’apparition, en 2020, du COVID-19, a fait exploser la paisibilité qu’avait connu les marchés financiers en 2019 et qui s’était clôturé avec un gain de +26%. Avec un CAC40 qui s’est complètement effondré à partir de février, passant de plus de 6 100 points sur ses plus hauts à presque 3 500 points quelques semaines plus tard, la peur chez de nombreux investisseurs s’est donc fait ressentir.

En parallèle, de nombreux sites internet frauduleux ont vu le jour, profitant de cette période de soldes sur les marchés et de l’appétit soudain des particuliers pour la bourse et pour les placements sur des valeurs refuges.

Leur objectif : soustraire les données personnelles des apprentis traders pour ensuite les démarcher par internet afin de leur proposer d’investir dans des produits financiers exotiques à fort rendement et sans risque et le tout à court terme. Parmi les actifs on retrouve :

  • L’Or
  • Les métaux précieux
  • Les grands crus
  • Le Whiskys

Dans un article du 26 mars 2020, l’AMF rappel qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé en contrepartie. Elle conseil, au passage, aux potentiels investisseurs ( débutants ) de faire attention à :

  • Ne pas fournir leur coordonnées de cartes bancaires sans avoir vérifié le pedigree du site internet
  • Ne pas faire confiance à un courtier qui demande par téléphone ou par mail de réinjecter des fonds après avoir perdu une partie du capital initial. En effet, la particularité des courtiers frauduleux est qu’ils incitent leurs victimes à déposer de plus en plus de fonds en expliquant qu’ils pourront gagner de l’argent et récupérer leurs pertes de cette manière. 
  • Rester méfiants face à des organismes qui vous contactent en se faisant passer pour des cabinet d’avocats ou des structures de l’Etat afin de vous aider à récupérer des sommes perdues sur une plateforme de trading. Ces derniers vous demandent de payer des frais pour engager les démarches et ne sont là que pour profiter de la situation et de votre désarroi.

La liste noire de l’AMF en 2020

Comme indiqué au début de l’article, l’Autorité des marchés financiers met à jour régulièrement son site afin d’informer le plus rapidement possible les particuliers pour les protéger contre les arnaques liées à l’investissement sur des produits financiers.

Voici un aperçu de la liste des sociétés qui ont été inscrites sur la liste noire de l’AMF depuis le 1er janvier 2020 et dans lesquelles vous devez absolument éviter de placer votre argent au risque de perdre une partie ou la totalité de votre capital.

Cette liste n’est pas exhaustive car elle ne fait pas apparaître les sites qui ont été inscrits avant l’année 2020. De plus, l’AMF avoue elle-même qu’elle n’arrive pas à surveiller en temps réel la totalité des courtiers frauduleux tant ils sont nombreux à apparaître chaque mois et les démarches de la commission des sanctions prends du temps.

Toutefois, vous pouvez retrouver tout l’historique via le lien en bas du tableau :

ActifsSite internet ( liste noire de l’AMF )
Forexhttps://www.uniontradecenter.com
https://fr.uptos.com
www.daxbase.com/fr
www.daxioma.com/fr
www.lvmexchange.com/fr/
www.bitworldfx.com
www.uniglobemarkets.com/?lang=fr / Uniglobe Markets Ltd
www.lotsfx.com / Lots Financial Group Limited
www.boxinvesting.com / www.boxinvesting.com
www.triton-online.com / www.triton-online.com
www.northern-lion.com / www.northern-lion.com
www.infinitrade.com / www.infinitrade.com
www.tcotrade.com/fr / TCO Trades Ltd
Crypto-actifssecurelyriches.com/bitcoin-revolution
secureriches.com/bitcointraderc
securebitgains.com/bitcoinera
securelyriches.com/bitcoinevolution
www.btcoinpro.com / www.btcoinpro.com
www.bforinvest.com / www.bforinvest.com
www.man-investments.com / www.man-investments.com
www.wallet-secur.com / www.wallet-secur.com
www.libra-maximizer.com/fr / Libra Maximizer
Whiskywww.tousmesbonsplans.com/campagne-whisky/index.php
www.whisky-patrimoine.com
www.whisky-veritas.com
www.good-whiskey.com / www.good-whiskey.com
www.cave-epargnewhisky.com / www.cave-epargnewhisky.com
www.epargnewhisky.com / www.epargnewhisky.com
www.investir-dans-le-whisky.com / www.investir-dans-le-whisky.com
www.epargne-whisky-avis-forum.com / www.epargne-whisky-avis-forum.com
www.epargne-whisky-formulaire.com / www.epargne-whisky-formulaire.com
www.epargne-whisky.com / www.epargne-whisky.com
www.blm-whisky.com / www.blm-whisky.com
Orwww.mf-capital.fr
www.financialpartners-ltd.com
www.ehcapital.fr
www.mansolutionsgroup.com
www.bfservicesonline.com
www.optimuminvests.com
www.nfinancial-partners.com
www.fx-vantage.com
www.edison-management.com
www.agf-placement.com
www.golddinar.fr / www.golddinar.fr
www.consero-capital.com / www.consero-capital.com
www.predictedmarkets.fr / www.predictedmarkets.fr
www.traditionf.com / www.traditionf.com
www.aeg-solutions.com / www.aeg-solutions.com
www.alter-investments.com / www.alter-investments.com
www.financedeutschcapitale.com / www.financedeutschcapitale.com
www.london-s-exchange.com / www.london-s-exchange.com
Vinswww.i-financial-advisor.com
horizon-patrimoine.com
www.vin-sur-vin.net
le-vin.info
www.maison-vin.com / www.maison-vin.com
www.capital-am.com / www.capital-am.com
www.cfm-wine.com / www.cfm-wine.com
Liste noire de l’AMFLa liste complète

A noter qu’aucun site internet en rapport avec les options binaires n’a été relevé par l’AMF dans sa liste noire. Après recherche, la dernière inscription date du 11 juillet 2019.

Une avancée significative dans le mesure où ce type de produit ( avec le trading sur le forex/devises ) était la méthode la plus utilisée par les arnaqueur pour démarcher les investisseurs particuliers afin de leur faire miroiter des gains considérables et qu’il fait l’objet d’une interdiction de commercialisation depuis le 1er août 2018 par le régulateur européen au sein de l’UE. 

Comment vérifier que le broker est autorisé par l’AMF ?

Pour s’assurer que le courtier dans lequel vous souhaitez investir est un acteur de confiance, il n’existe, en réalité, pas de liste blanche. Pour autant, plusieurs outils vous permettent de constituer vous-même cette liste :

Vous pouvez suivre les étapes que j’indique dans cet article. J’y prends l’exemple du broker XTB, que j’utilise au quotidien, pour vous montrer qu’avec quelques recherches en ligne, il est tout à fait possible de trouver des éléments qui prouve que le broker est autorisé à commercialiser des produits financiers en France.

Parmi ces principaux contrôles :

  • Le site REGAFI qui recense les agents financiers agrées et détail les autorisations qu’il possède sur le territoire.

Le site REGAFI

  • Consulter le site https://www.abe-infoservice.fr et contacter leur service via le formulaire de contact ou par téléphone afin de poser vous renseigner sur un broker en particulier si vous avez un doute.

Le site ABE info service

Conclusion

Comme vous venez de le voir dans cet article, de nombreuses arnaques prolifèrent sur la toile concernant l’investissement sur des produits financiers. Pour éviter de tomber sur une arnaque, pensez à analyser tout l’éco-système du broker ( siren de l’entreprise, historique de la société, avis des internautes, forums de discussions, compte de démonstration… ). Cette première étape dans vos recherches vous permettront de faire un premier tri.

Enfin, pour vérifier que votre intermédiaire financier est régulé et autorisé à exercer en France, Les données compilées par l’AMF et l’ACPR en lien avec la Banque de France ( Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ) vous permettront de confirmer votre choix et ainsi investir une partie de vos économies en toute confiance.

En savoir plus sur les deux BROKERS que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles

Masterclass XTB

Tester la PLATEFORME de TRADING :  ACCÉDER AU COMPTE DÉMO