« Trading à sens unique » De Bruno Dupray et Vincent Launay

Update : 12 avril 2024

Après quelques échanges, courant juillet 2021, avec Vincent Launay, co-fondateur de CentralCharts, un site qui propose des outils innovants en bourse et qui permet de partager vos analyses techniques. Celui-ci m’a invité à lire le livre « Trading à sens unique », qu’il a co-écrit avec Bruno Dupray en avril 2013. Ceci afin de me faire mon propre avis et l’intérêt de le partager avec vous dans cet espace.

 Avant tout, je tiens à indiquer que je ne suis pas un grand fan de l’analyse graphique. Je ne suis donc pas vraiment la cible de ce genre de livre. Pour autant, j’ai lu cet ouvrage par curiosité. Mais aussi pour voir si j’allais changer, ne serait-ce qu’un peu, ma vision de cet aspect de l’investissement en bourse.

Couverture du livre « Trading à sens unique » de Bruno Dupray et Vincent Launay

Couverture du livre « Trading à sens unique »

Investir comporte des risques. Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Certains liens sont suceptibles Pour plus de précisions sur nos avis, comparatifs et classements, consultez notre méthodologie.

Apprenez à définir votre profil de trader

Les deux premiers chapitres du livre (page 23 à 116), nous apprennent à réfléchir à la manière dont nous allons aborder les marchés et comment cadrer notre approche. Ceci afin d’identifier si nous avons un profil pour trader dans la tendance ou à contre tendance.

Cela passe par le fait de définir notre temps disponible pour cette activité, l’horizon de temps que nous voulons privilégier (scalping, day trading, swing trading…) ou encore la manière dont nous comptons gérer psychologiquement nos pertes.

Au fond, l’idée mise en avant par les auteurs, dans cette première partie, ce n’est pas de reproduire la stratégie et les règles édictées par d’autres traders. Mais plutôt de fixer nos propres règles et de nous y tenir. Car elle est la clé d’un bon « money management » selon eux.

La stratégie de trading à sens unique

Après avoir réalisé une brève synthèse des avantages et inconvénients d’une stratégie de tendance et de contre tendance dans la première partie de l’ouvrage, les auteurs insistent sur l’importance de tenir un journal de trading afin d’identifier plus facilement vers quelle approche nous avons une affinité.

Et c’est après cette longue et intéressante introduction d’une centaine de pages qu’ils décident d’aborder l’application de cette fameuse stratégie de trading à sens unique (long, short ou neutre). Sans vouloir « spoiler » le contenu du livre, vous allez découvrir comment mettre en place votre plan de trading en utilisant trois outils :

  • Les figures chartistes (obliques, canaux, double top, points pivots…).
  • Les indicateurs techniques (moyennes mobiles, RSI, MACD, divergences…).
  • D’autres outils (retracements de Fibonacci, pyramide de Gann, méthode de Dow).

Chaque exemple est illustré par des graphiques. L’accent est également mis sur les faux signaux dont il faut se méfier. Et les explications qui complètent chaque analyse permettent de mieux comprendre la philosophie derrière cette stratégie.

Mon avis sur le livre

L’avantage du livre « Trading à sens unique » est qu’il particulièrement digeste à lire. J’y ai retrouvé la même fluidité et pédagogie que dans « La bourse pour les nuls » lorsque je faisais mes premiers pas sur les marchés financiers en 2009.

Pas de méthode miracle à vendre ni de titre racoleur. Bruno Dupray et Vincent Launay retranscrivent clairement leur méthode et il paraît évident qu’ils savent de quoi ils parlent. J’ai appris de nombreuses choses dans la deuxième partie de l’ouvrage.

À noter que je n’ai pas été tout à fait en phase sur un point. Les auteurs indiquent que la période située avant 35 ans correspond à un âge où l’investisseur a peur de prendre des risques. Une étape où il souhaite avant tout préserver le peu de capital qu’il possède. Suite à cela, il continue en expliquant que la période comprise entre 35 et 55 ans est plus favorable à la prise de risque car l’investisseur cherche à faire croître son capital.

De mon point de vue, c’est plutôt l’inverse. À ses débuts dans la vie active, l’investisseur a peu de capital et de responsabilités (pas de famille, pas d’emprunt immobilier…). Il sait que pour faire fructifier son capital et atteindre un pallier plus haut, il peut (et doit) se permettre de prendre des risques. En revanche, entre 35 et 55 ans, l’investisseur va plutôt chercher à consolider son patrimoine en diminuant le risque.

Conclusion

Ce livre est une belle révélation et je remercie Vincent Launay de me l’avoir fait découvrir.

Si vous souhaitez le lire, sachez qu’il est disponible gratuitement et en intégralité sur le site CentralCharts (version numérique).


Guillaume Van iseghem - fondateur du site Le Trader du Dimanche
Guillaume Van iseghem

Spécialiste Finance & Bourse

Après une carrière de 8 ans au Ministère de l’économie et des Finances,, Guillaume décide de créer Le Trader du Dimanche en 2018 afin d’aider les investisseurs à décrypter les offres des brokers en ligne.

Alors qu’il place son argent en bourse depuis 2009, il décide de renforcer ses compétences et obtient la certification AMF en 2021 puis valide la formation de conseiller en investissements financiers en 2023.


*Investir comporte des risques. Assurez-vous de comprendre comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

X

*Investir comporte des risques.
Les performances passées ne préjugent pas
des performances futures.

X