Comprendre le carnet d’ordres en bourse – cas pratiques

Update : 28 juin 2023

En bourse, il existe plusieurs types d’ordres pour acquérir ou vendre des titres. Pour cela, il est fondamental d’apprendre à lire un carnet d’ordres afin de réaliser vos opérations dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, cette maîtrise du carnet peut vous aider à calculer rapidement le cours théorique d’un titre en préouverture sur une action cotée en continu ou au fixing.

Dans cet article, découvrez comment décrypter le fonctionnement du carnet d’ordres 🔥 à travers plusieurs exemples illustrés. Avec un peu d’entraînement, vous serez même capable d’observer certaines manipulations réalisées par des opérateurs dans le carnet afin d’encadrer le cours de bourse.

Investir comporte des risques. Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Certains liens sont suceptibles Pour plus de précisions sur nos avis, comparatifs et classements, consultez notre méthodologie.

🔎 Qu’est-ce qu’un carnet d’ordres en bourse ?

Le carnet d’ordres est un outil qui permet à l’opérateur en charge de gérer la place boursière (Euronext, Equiduct, CBOE…)  de compiler et confronter l’ensemble des ordres d’achat et de vente 💡 transmis par les investisseurs.

Il se présente sous la forme d’un tableau à deux colonnes et affiche les 10 meilleures offres d’achat et de vente, accompagné du nombre de titres pour chaque prix. Dès lors, les investisseurs peuvent visualiser la liquidité du titre et réfléchir à la manière d’acquérir ou solder une position au meilleur prix.

À noter que l’exécution des ordres respecte une hiérarchie 📌 avec certaines priorités. Par exemple, l’ordre au marché (ATP) prime sur l’ordre à cours limité puisque l’investisseur est prêt à acheter ou vendre des titres à n’importe quel prix.

Illustration du carnet d'ordres en bourse
[Infographie] Illustration du carnet d'ordres en bourse

✅ Comprendre le fonctionnement du carnet d’ordres

Afin de bien comprendre comment le prix d’un titre coté en bourse évolue en fonction des ordres transmis dans le carnet d’ordres, il est nécessaire d’étudier plusieurs scénarios.

👉 Exemple n°1 : Absence de confrontation dans le carnet d’ordres

Dans ce 1er cas pratique, le carnet d’ordres visible en préouverture du marché, dans l’illustration ci-dessous, montre que la meilleure offre d’achat se situe à 14€ tandis que la meilleure offre à la vente est de 16€.

De toute évidence, avec un spread de 2 euros, acheteurs et vendeurs ne sont pas d’accord sur le prix. Dès lors, aucune transaction ne peut avoir lieu 🚩.

Carnet d'ordres - exemple n°1
Carnet d'ordres - exemple n°1

👉 Exemple n°2 : l’ordre à cours limité dans le carnet d’ordres

Dans ce 2ème exemple, le carnet d’ordres montre qu’en préouverture du marché, la meilleure offre de vente est fixé à 16€. En face, alors que la majorité des acheteurs offre un prix d’achat maximum de 13€ pour acquérir des titres, un opérateur vient de poser un ordre d’achat pour 50 actions à 17€.

Carnet d'ordres - exemple n°2 - A
Carnet d'ordres - exemple n°2 - A

Dans ces conditions et si le carnet d’ordres ne change pas d’ici l’ouverture de la séance, une transaction va bien avoir lieu.

En effet, la personne qui a posé un ordre d’achat à cours limité à 17€ va aller taper dans l’ordre de vente de 100 titres fixé à 16€ et sera servi en totalité (50 titres). Par ailleurs, suite à cette transaction, le prix d’équilibre à l’ouverture est de 16€ 🚩.

Carnet d'ordres - exemple n°2 - B
Carnet d'ordres - exemple n°2 - B

👉 Exemple n°3 : La règle du premier arrivé premier servi

Dans ce 3ème exemple, nous avons deux personnes qui décident d’acheter des titres en posant un ordre à cours limité à 16€ pendant la préouverture du marché. Un investisseur A qui a initié son ordre d’achat pour 200 titres en premier à 8h15 et l’investisseur B en second pour 300 titres à 8h30.

Au total, les deux investisseurs souhaitent obtenir 500 actions à un prix maximum de 16€ alors qu’en face, seules 300 actions sont en vente à 16€.

Carnet d'ordres - exemple n°3 - A
Carnet d'ordres - exemple n°3 - A

Dans le cas présent, c’est le premier arrivé qui est le premier servi 🚩. Dès lors, l’investisseur A obtient les 200 titres qu’il convoitait puisqu’il y a la contrepartie nécessaire en face.

En revanche, l’ordre de l’investisseur B qui en désirait 300 titres a été exécuté partiellement à hauteur de 100 titres. Le reliquat de son ordre est toujours visible du côté acheteur (200 titres). Il a ensuite le choix de laisser cet ordre dans le carnet en espérant l’arrivée prochaine d’un vendeur à ce prix ou de le retirer.

Carnet d'ordres - exemple n°3 - B
Carnet d'ordres - exemple n°3 - B

👉 Exemple n°4 : la priorité à l’ordre ATP dans le carnet d’ordres

Dans ce 4ème exemple, un acheteur un peu pressé ou qui cherche absolument à obtenir des actions décide de placer un ordre ATP (à tous prix) dans le carnet d’ordres pour un total de 600 titres pendant la préouverture du marché.

En face, vous pouvez constater qu’il n’y a que des ordres de vente à cours limité dont la meilleure offre démarre à 16€. 

Carnet d'ordres - exemple n°4 - A
Carnet d'ordres - exemple n°4 - A

Ici, l’ordre ATP est prioritaire 🚩 et va aller chercher sa contrepartie dans le camp des vendeurs. Pour être servi en totalité, l’ordre ATP de 600 titres doit aller jusqu’à 18€ pour obtenir la quantité souhaitée.

L’acheteur va donc obtenir ses 600 titres à 18€ à l’ouverture. Comme vous l’avez compris, 18€ est le prix d’équilibre à l’ouverture après confrontation des acheteurs et des vendeurs.

Carnet d'ordres - exemple n°4 - B
Carnet d'ordres - exemple n°4 - B

👉 Exemple n°5 : ordre ATP + ordre à cours limité

Dans ce dernier exemple, le carnet d’ordres en préouverture montre que la meilleure offre à la vente est de 16€.

Côté acheteurs, une personne souhaite acquérir 100 actions à 20€ au maximum, soit un prix bien supérieure à la meilleure offre de vente. Toutefois, un autre investisseur décide de poser un ordre ATP de 400 titres afin de lui griller la priorité et être servi en premier, quitte à devoir y mettre le prix.

Carnet d'ordres - exemple n°5 - A
Carnet d'ordres - exemple n°5 - A

Pour connaître le prix d’équilibre à l’ouverture, il faut confronter les deux camps. Dans un premier temps, l’ordre ATP qui est prioritaire doit aller jusqu’à 17€ pour être servi en totalité.

Ensuite, comme l’ordre d’achat à cours limité est fixé à 20€ pour 100 titres, il peut lui aussi aller grapiller les ordres vendeurs et obtenir une contrepartie à 17€ toujours.

Le cours de l’action à l’ouverture est donc fixé à 17€ 🚩. Par ailleurs, les deux acheteurs ont vu leurs ordres de bourse exécutés et ont été servi en totalité.

Enfin, bonne nouvelle pour le vendeur qui avait configuré son ordre de vente à 16€ puisque ce dernier a été exécuté à 17€. Il a donc reçu 1€/action de plus que ce qu’il escomptait.

Carnet d'ordres - exemple n°5 - B
Carnet d'ordres - exemple n°5 - B

⚡ Quel courtier choisir pour accéder au carnet d’ordres ?

Si vous souhaitez trader des actions au comptant ou des produits dérivés (paires de devises Forex, options, Futures, Turbos…) et avoir accès au carnet d’ordres, DEGIRO et Trade Republic sont deux intermédiaires financiers qui proposent un compte-titres compétitif dénué de droits de garde et de frais d’inactivité.

À noter qu’ils proposent aussi un vaste choix d’ordres de bourse ⭐ (au marché, à cours limité, à plage de déclenchement, à seuil de déclenchement…).

En revanche, même nous avons à maintes reprises eu l’occasion de vanter l’offre de courtage du broker XTB, sachez que le courtier d’origine polonaise n’affiche pas de carnet d’ordres complet sur sa plateforme Xstation (uniquement la meilleure offre à la vente et à l’achat).

Logo DEGIRO
DEGIRO

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

XTB logo
XTB

*Investir comporte des risques. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. 77% des comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

🎯 Ce qu’il faut retenir du carnet d’ordres

Comprendre et savoir déchiffrer un carnet d’ordres est une étape indispensable avant d’ouvrir un compte chez un courtier et commencer à vous constituer un portefeuille boursier.

Une lecture efficace du carnet d’ordres vous offre l’opportunité d’optimiser votre point d’entrée ✅ (ou de sortie) sur une action ou un produit dérivé et de juger quel est l’ordre le plus adapté pour y arriver.

Enfin, avec un peu d’entraînement, sachez que la lecture du carnet d’ordres deviendra un jeu d’enfant et vous serez capable de mobiliser rapidement vos compétences si vous êtes amener à spéculer sur la volatilité dans le cadre d’une stratégie de day trading.

Pour vous entraîner à manier le carnet d’ordres, sachez que vous avez la possibilité d’ouvrir un compte démo chez de nombreux brokers en ligne.


Guillaume Van iseghem fondateur du comparateur de brokers en ligne Le Trader du Dimanche
Guillaume Van iseghem

Spécialiste Finance & Bourse

Après une carrière de 8 ans au Ministère de l’économie et des Finances,, Guillaume décide de créer Le Trader du Dimanche en 2018 afin d’aider les investisseurs à décrypter les offres des brokers en ligne.

Alors qu’il place son argent en bourse depuis 2009, il décide de renforcer ses compétences et obtient la certification AMF en 2021 puis valide la formation de conseiller en investissements financiers en 2023.


*Investir comporte des risques. Assurez-vous de comprendre comment les instruments financiers fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

X

*Investir comporte des risques.
Les performances passées ne préjugent pas
des performances futures.

X