Robinhood : Le danger de cette nouvelle vague de traders

L'impact de ROBINHOOD sur le trading

Comme je vous l’expliquais dans une précédente vidéo, les effets du Coronavirus ont été dévastateurs pour l’économie française avec un PIB en recul de plus de 13% sur le deuxième trimestre 2020 en raison du confinement.

Et pourtant, grâce aux mesures exceptionnelles prises par l’Etat pendant ces derniers mois, tels que le financement, en grande partie, du chômage partiel pour les entreprises éligibles ou encore la mise en place d’un fonds de solidarité pour les indépendants et les micros travailleurs, les ménages français ont traversé ce confinement avec plus de sérénité que la plupart de leurs voisins européens.

Ce confinement nous a permis de constater une nouvelle fois, que la France bénéficiait d’un Etat protecteur même si certaines voix s’élèvent régulièrement pour mettre en avant la mauvaise gestion de ses fonds. Et beaucoup ont été frappé d’apprendre que l’épargne des français avait connu une forte augmentation pendant cette période…

La ruée vers la bourse pendant le confinement

Pour briser l’ennui ou tout simplement chercher à profiter des soldes en bourse et faire fructifier leur argent, plus de 150 000 particuliers en France se sont rués sur les marchés financiers pendant le mois de mars, mois pendant lequel le confinement a été instauré au plus fort de la crise sanitaire.

L’autorité des Marchés financiers a bien entendu étudié ce phénomène et s’est rendu compte que ces nouveaux investisseurs étaient plus jeunes que d’habitude avec une moyenne d’âge de 38 ans contre 50 ans auparavant.

Bien entendu, ce phénomène a également été constaté aux Etats-Unis avec une explosion du nombre d’ouvertures de compte de trading qui a été rendu populaire par la montée en puissance de la plateforme de courtage ROBINHOOD.

Mais qu’est-ce que c’est ROBINHOOD ?

ROBINHOOD c’est un courtier américain fondée en 2013 par Vladimir Tenev et Baijiu Bhatt et qui a été rendu célèbre par la possibilité donnée aux investisseurs résidents aux Etats-Unis d’acheter des actions sur les marchés financiers sans commission.

La page d'accueil du site Robinhood

En effet, normalement, lorsque vous achetez ou vendez une action en bourse, l’intermédiaire qui se charge d’exécuter votre ordre vous facture le service. Eh bien, ici ROBINHOOD a complètement supprimé ces frais.

Pour en rajouter une couche, la viralité de la société a été poussé à son paroxysme quand elle a proposé à ses clients à partir de 2017 d’obtenir gratuitement des actions en faisant la promotion du courtier à leur entourage.

Et si je vous parle de ROBINHOOD dans cette vidéo, c’est parce qu’elle a connu un bond spectaculaire de nouveaux clients ( + 3 millions entre mai et juin 2020 ) et que la moyenne d’âge de ses plus de 13 millions de clients au total s’élève à 31 ans seulement.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Pourquoi une moyenne d’âge si basse aux Etats-Unis ?

Pour le comprendre, il faut se replacer dans le contexte. Contrairement aux français qui ont la chance de pouvoir accéder à un système éducatif gratuit ( ou presque ), les étudiants américains financent leurs études en ayant recours, pour une grande majorité d’entre eux, à l’emprunt.

Cette dette, détenue par près de 45 millions d’individus a été estimé début 2020 à presque 1 700 milliards de dollars ( sur une dette globale des ménages d’environ 14 000 milliards ).

Et alors qu’elle peut atteindre parfois plus de 200 000 dollars, elle représente aux yeux de beaucoup de jeunes étudiants une véritable épée de Damoclès au-dessus de leur tête… La presse partageant régulièrement la détresse de nombreux salariés qui continuent à rembourser leur prêt étudiant alors qu’ils s’approchent d’une hypothétique retraite…

À la recherche d’une solution pour rembourser son prêt étudiant…

Même si cette charge est une épine dans le pied de beaucoup de jeunes américains, la dette étudiante était jusqu’ici moins préoccupante dans la mesure où les étudiants qui s’endettaient pour suivre leurs études arrivaient par la suite à accéder à des postes mieux rémunérés, ce qui leur permettaient de rembourser leurs échéances dans de bonnes conditions.

Toutefois, l’apparition du Covid-19 et la hausse fulgurante du nombre de chômeurs a rebattu les cartes dans le pays. L’accès à un emploi devient de plus en plus difficile ce qui entraîne une spirale négative pour les jeunes diplômés en quête d’un emploi bien rémunéré…

Dans ces conditions, il n’est pas rare, et nous pouvons tout à fait l’imaginer, que certains étudiants ou jeunes travailleurs souhaitent se défaire de ce passif par tous les moyens possibles afin de se libérer d’un poids.

Découvrir aussi :

La folie boursière s’empare des jeunes

Ce qui m’a frappé en étudiant le sujet, c’est le nombre de vidéos dans lesquelles de jeunes étudiants expliquent comment investir avec ROBINHOOD leur a permis de gagner plusieurs centaines voire milliers d’euros en très peu de temps en spéculant sur les marchés financiers sans avoir la moindre connaissance de son fonctionnement. Certains allant même jusqu’à en faire un challenge et se fixer des objectifs de gains à l’image d’un vulgaire jeu…

De jeunes investisseurs qui montrent leurs gains sur l'application de trading Robinhood

Mais ce que je sais aussi, c’est que l’être humain a plus de facilité à montrer ses réussites plutôt que ses échecs. Il ne faudrait donc pas tomber dans le piège de croire que ces individus soient tous gagnants comme ils le prétendent si fort…

Une effet mouton à l’origine du rebond sur les marchés

Le problème, avec cette illusion de réussite entretenu par ces influenceurs, c’est qu’elle a entraîné des millions d’apprentis investisseurs à acquérir des actions sans avoir la moindre notion du risque encouru… Et c’est ce qui explique en grande partie la hausse des indices depuis ces derniers mois.

Alors que le Nasdaq avait connu un point haut fin février autour des 9 700 points ( hausse quasi ininterrompu depuis 2009 où il était d’environ 1 000 points à l’époque ), il atteint désormais 12 000 points en ce mois d’août 2020.

Tout cela alors que le PIB des Etats-Unis au 2ème trimestre a corrigé de – 9.5% après une baisse de 1.3% le trimestre précédent. Mais aussi un taux de chômage qui est passé de 3.5% en 2019 à 10.2% en 2020. Et un nombre de mort qui ne cesse de grandir ( 180 000 le 30/08/2020 ).

Découvrir aussi :

L’exemple de Kodac

Le cas de l’action Kodac illustre parfaitement le danger dans lequel s’engouffre tous ces traders particuliers qui partent à l’aventure sur les marchés financiers sans connaissances et souvent avec des étoiles pleins les yeux.

Pour la petite histoire, Kodac est une entreprise américaine crée en 1881 et qui était, jusque-là, spécialisé dans la pellicule argentique. Avec l’avènement du numérique, Kodac a connu des difficultés pour adapter son business model et s’est peu à peu englué dans les problèmes financiers. Début 2012, la société demande à bénéficier de la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites. Et après presque deux ans de restructuration et près des ¾ des effectifs en moins ( 47 000 suppressions d’emploi sur un total de 64 000 quelques années auparavant ), la protection est levée et l’entreprise est de nouveau cotée en bourse.

Cours de l'action Kodac

Le cours du titre Kodac s’érode au fil des ans, passant de 36$ en 2014 à moins de 4$ début 2019. Le titre végétant autour d’une zone comprise entre 2$ et 3$ depuis cette période.

La machine « Robinhood » s’emballe

Ce qu’il faut savoir à propos de Robinhood, c’est que jusqu’à ce mois d’août 2020, le courtier partageait les données de ses clients et un site « Robintrack » permettait de connaître  les actions les plus achetées par leurs clients. Autrement dit, les plus populaires…

Le problème, c’est qu’une majorité d’investisseurs de la plateforme, n’ayant pas de connaissances en bourse, se contentaient d’acheter ces fameuses actions sans se soucier de leur santé financière.

Si bien que lorsque l’Etat accorde un prêt de 765 millions d’euros à l’entreprise fin juillet afin qu’elle puisse se développer, le cours de l’action commence à grimper. Le titre devient populaire et attire de nouveaux investisseurs avec l’effet « mouton ».

Robintrack et hausse du nombre de clients sur kodac

Alors qu’à peine 9 000 clients possédaient des actions de la firme pendant les mois précédents, ce nombre atteint près de 130 000 le 30/07/2020 lorsque le prix de l’action atteignait les 60$.

Alors quand ce prêt est suspendu à la demande de la SEC ( le gendarme boursier américain ) le lundi 3 août 2020, en raison d’une enquête pour délit d’initié, le soufflet retombe très vite.

Depuis, le prix est descendu en dessous des 10$ alors que 95 000 clients environ sont toujours positionnés dessus.

Conclusion

Un célèbre adage dit que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ». Donc que se passera-t-il si dans les semaines ou les mois qui suivent, le cours des indices américains corrigent ?

Allons nous observer des ventes massives de la part de ces investisseurs débutants sur la plateforme Robinhood résultant d’un mouvement de panique ?

Et ce phénomène qui risque d’aggraver la situation d’une partie des ménages américains déjà en proie à des difficultés ( chômage, endettement… ) va-t-il produire une seconde période de dépression sur les marchés financiers ?

En savoir plus sur le COURTIER que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

1 thought on “Robinhood : Le danger de cette nouvelle vague de traders”

  1. Christophe Rieder dit :

    Investir en bourse offre des opportunités de gain importants, surtout en période de forte volatilité avec des actifs fortement sous-évalués. L’intérêt se renforce encore avec les interventions des banques centrales pour stimuler l’économie. Toutefois, comme l’explique très bien l’article, cela comporte des risques. En fait, le risque et le rendement sont liés. Pour réduire les risques et donc augmenter les opportunités de gain, il est important de se former avant d’investir sur les marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles

Masterclass XTB

Le TRADING SANS COMMISSION : – PROFITER DE L’OFFRE