CFD : comprendre les frais des brokers

Si tu lis cette page, c’est probablement que tu t’intéresses un minimum aux CFD et que tu cherches à connaître ou à mieux comprendre les frais auxquels tu vas être confronté en utilisant ce type de produit en bourse. Même si tu t’en doutes, trader les CFD ne revient pas au même prix selon le broker que tu choisis. Toutefois, et c’est là que je veux te rassurer, la logique reste la même et c’est ce que je vais tenter de t’expliquer dans cet article.

La commission

Le broker va appliquer une commission pour chaque opération que tu souhaites initier via la plate-forme. En général, celle-ci est appliquée sur les CFD actions ( et pas sur les CFD indices, devises et matières premières ) et se traduit par un pourcentage de ton investissement auquel il applique un tarif minimum et/ou maximum. Afin que ce soit un peu plus concret pour toi, je vais te présenter les trois hypothèses que tu peux rencontrer dans la grille tarifaire des brokers.

Cas n°1 :

Le broker A indique sur sa brochure tarifaire qu’il applique une commission de 0,10 % sur les trades effectués sur des CFD actions.

Imaginons que tu aies décidé d’investir pour 8 000€ sur le CFD action de l’entreprise Alstom, la commission que tu devras verser à ton broker afin d’effectuer cette opération sera de 8 euros ( 8 000€ x 0.10% ).

 

Cas n° 2 :

Le broker B, quant à lui, peut proposer une brochure tarifaire différente et mettre en place un plafond au montant de la commission. Il va indiquer, par exemple, une commission de 0,10 % par opération réalisée sur des CFD actions mais avec un montant maximum de 5 euros.

Dans ce cas, ton investissement de 8 000€ devrait générer une commission de 8 euros ( 8 000€ x 0.10% ) sauf que le broker limite le montant à 5 euros. Tu devras donc payer 5 euros seulement pour effectuer le même trade que dans l’exemple précédent.

 

Cas n° 3 :

Le broker C a pris la décision de fixer un seuil minimum à la commission qu’il facture à ses clients qui effectuent des trades sur les CFD actions. Sa commission est de 0,10 % par opération avec un montant minimum de 10 euros.

Dans ce cas, ton investissement de 8 000€ devrait générer une commission de 8 euros ( 8 000€ x 0.10% ) sauf que le broker applique une commission minimum de 10 euros. Tu devras donc payer 10 euros pour effectuer le même trade que dans les deux exemples précédents.

 

Alors que la commission est fixée sur la même base par les trois brokers ( 0.10% du montant investi ), les conditions tarifaires sont donc plus intéressantes chez le broker B dans le cas où tu souhaite investir 8 000€ sur une opération. Le prix n’est donc pas le même en fonction des trois éléments cités plus haut ( pourcentage du capital investi, seuil minimum et plafond maximum de la commission ) mais également du montant de chaque opération que tu souhaites réaliser chez le broker.

Le spread

On a vu dans les modules précédents que lorsqu’une action est cotée en bourse, son prix est fixé en fonction du point d’équilibre entre les acheteurs, qui souhaitent acquérir une ou plusieurs actions, et les vendeurs, pour accepter de se délester de ces mêmes actions.

Pour faire simple, l’écart de cotation ( le spread ) c’est la distance dans le carnet d’ordre entre l’offre et la demande sur un produit. Autrement dit, plus les acheteurs et les vendeurs s’entendent sur un prix plus le spread est faible alors qu’il grandit à mesure que les deux parties s’éloignent.

Schéma qui explique ce qu'est le spread en bourse

Dans le cas des CFD, le broker va calquer l’évolution du cours du sous-jacent ( le fameux prix d’équilibre ) et va appliquer lui-même un spread à l’ensemble des produits qu’il propose à ses clients ( actions, indices, matières premières…etc ) afin de se rémunérer. Cet écart de cotation sera plus ou moins grand selon les brokers.

Si le broker indique dans sa brochure tarifaire qu’il applique un spread de 2 points sur le CFD CAC40 et que ce dernier est à 4 500 points à la bourse de Paris. Le broker va proposer d’acheter son équivalent en CFD à un prix de 4 501 points ou le vendre à 4 499 points.

 

Les frais liés au spread

Prenons les deux cas pour que ce soit un peu plus parlant :

Le CAC40 est à 4 500 points. Le broker propose de l’acheter à 4 501 points et de le vendre à 4 499 points. Le spread est donc de 2 points.

→ Si tu souhaites acheter un lot à 4 501 points et que tu décides de le revendre immédiatement, tu vas devoir le revendre à 4 499 points. Tu vas donc perdre deux points car tu ne pourra revendre ta position qu’en dessous du prix que où tu l’a acheté initialement. Pourtant, le cours du CAC40 n’a pas changé. Les deux points que tu as perdu vont donc dans la poche de ton broker.

→ De la même manière si tu souhaites spéculer sur la baisse du CAC40, tu vas pouvoir vendre un lot à 4 499 points. Toutefois, si tu souhaites revendre ta position tout de suite après, il va falloir le faire à un prix de 4 501 points. Tu vas donc perdre, là aussi, 2 points dans cette opération.

 

Je t’entend déjà me dire que si le cours du CAC40 monte, tu vas gagner de l’argent et donc ne pas en perdre.

→ Ma réponse est positive mais tu oublies une chose. Dans le cas où le CAC40 est à 4 500 points à la bourse de Paris. Ton broker applique un spread de 2 points. Il te propose d’acheter à 4 501 points et vendre à 4 499 points. Le cours du CAC40 gagne 5 points et est à présent de 4 505 points sur la place parisienne. Toi, tu vas pouvoir revendre à 4 504 points. Tu as donc gagné l’équivalent de 3 points ( achat à 4 501 points et revente à 4 504 points ). Seulement trois points de gagné alors que le CAC40 est monté de 5 points…

 

L’intérêt pour toi, c’est donc de trouver les brokers qui te permettent de trader avec les spreads les plus faibles. Cela, afin d’optimiser tes gains mais également réduire tes pertes ( si tu es dans le mauvais sens ) pendant ta séance de trading.

Rappelle-toi que lorsque tu trades sur CFD à risque limité, c’est toi qui prends les risques, pas le broker. Celui-ci, que tu sois gagnant ou perdant, empochera le montant du spread quoi qu’il arrive.

 

You May Also Like

About the Author: Trader du DImanche

Laisser un commentaire