Accueil Bourse CFD Quels sont les frais appliqués par les courtiers CFD ?

Quels sont les frais appliqués par les courtiers CFD ?

  • CFD

Article mis à jour le : 22 juillet 2021

Les tarifs appliqués au trading en ligne peuvent varier d’un courtier à l’autre. Ceci en raison de plusieurs facteurs : le type de produit utilisé, la politique tarifaire propre au broker ou la volatilité sur les marchés.

En tant que débutant en bourse, vous n’avez probablement pas assez d’expérience pour identifier les frais que vous allez devoir régler à votre courtier et qui vont grever votre performance.

Dans cet article, je vais vous détailler, de la manière la plus exhaustive possible, les commissions, spreads et  frais de swap qui s’appliquent sur les CFD.

Les différents types de frais sur les CFD

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

La commission sur les CFD actions

La majorité des investisseurs, même lorsqu’ils débutent sur les marchés, assimilent assez rapidement la présence d’une commission lorsqu’ils décident d’initier des positions sur les marchés. En effet, quoi de plus normal que de rémunérer le courtier en contrepartie du service rendu. Ici, l’exécution d’un ordre de bourse.

Alors qu’elle n’est généralement pas appliquée sur les indices, les matières premières ou encore les devises. Les CFD actions sont eux, sujet à cette commission. Et celle-ci peut prendre plusieurs formes :

  • Une commission fixe
  • Une commission variable
  • Une commission hybride (part fixe + part variable)

En parcourant la brochure tarifaire des différents brokers en ligne, vous risquez de rencontrer ces trois types de commissions.

Voici plusieurs exemples pour bien comprendre :

Cas n°1 : une commission fixe

Le broker A indique sur sa brochure tarifaire qu’il applique une commission de 10€ sur les trades effectués sur des CFD actions lorsque le montant de l’ordre est inférieur à 10 000€.

Imaginons que vous décidiez d’investir pour 8 000€ sur le CFD action de l’entreprise Alstom, la commission que vous devrez verser au broker afin d’effectuer cette opération sera de 10 euros (tarif fixe).

Cas n° 2 : une commission variable

Le broker B, quant à lui, peut proposer une brochure tarifaire différente et mettre en place un tarif variable. Il va indiquer, par exemple, une commission de 0,10 % par opération réalisée sur des CFD actions, quelque soit le montant de l’ordre.

Dans ce cas, votre investissement de 8 000€ devrait générer une commission de 8 euros (8 000€ x 0.10%).

Cas n° 3 : une commission hybride

Le broker C a pris la décision de fixer un tarif hybride. Sa commission est de 5€ + 0,10 % du montant de l’ordre.

Dans ce cas, votre ordre d’un montant de 8 000€ devrait générer une commission de 13 euros (5€ + (8 000€ x 0.10%)).Vous serez donc dans l’obligation de vous acquitter d’un montant de 13 euros pour effectuer ce trade.

Lors de la sélection de votre courtier, pensez donc à choisir celui qui correspond le mieux à votre profil d’investisseur. Vous pourrez ainsi limiter le tarif des commissions au maximum.

  • Plateforme Xstation
  • Offre sans commission
  • Plus de 53 000 clients actifs

Les frais de spreads sur les CFD

Lorsqu’une action est cotée en bourse, son prix est fixé en fonction du point d’équilibre entre les acheteurs, qui souhaitent acquérir une ou plusieurs actions, et les vendeurs, pour accepter de se délester de ces mêmes actions.

Pour faire simple, l’écart de cotation ( le spread ) c’est la distance dans le carnet d’ordre entre l’offre et la demande sur un produit. Autrement dit, plus les acheteurs et les vendeurs s’entendent sur un prix plus le spread est faible alors qu’il grandit à mesure que les deux parties s’éloignent.

Schéma qui explique ce qu'est le spread en bourse

Schéma qui explique ce qu’est le spread en bourse

Dans le cas des CFD, le broker va calquer l’évolution du cours du sous-jacent (le fameux prix d’équilibre) et va appliquer lui-même un spread supplémentaire à l’ensemble des produits qu’il propose à ses clients (actions, indices, matières premières…etc) afin de se rémunérer. Cet écart de cotation sera plus ou moins grand selon les brokers et selon la volatilité sur l’actif sous-jacent.

Si le broker indique dans sa brochure tarifaire qu’il applique un spread de 2 points sur le CFD CAC40 et que ce dernier est à 4 500 points à la bourse de Paris. Le broker va proposer d’acheter son équivalent en CFD à un prix de 4 501 points ou le vendre à 4 499 points.

Le spread représente un coût pour le trader

Prenons l’exemple suivant :

Le CAC40 est à 4 500 points. Le broker propose de l’acheter à 4 501 points et de le vendre à 4 499 points. Le spread est donc de 2 points.

Cas théorique

Si vous souhaitez acheter un lot à 4 501 points et que vous décidez de le revendre immédiatement, vous allez devoir le revendre à 4 499 points. Vous allez donc perdre deux points car vous ne pourrez revendre votre position qu’en dessous du prix où vous l’avez acquis initialement. Pourtant, le cours du CAC40 n’a pas changé. Les deux points que tu avez perdu vont donc dans la poche du broker.

Idem si vous souhaitez effectuer l’opération dans le sens inverse, soit en spéculant sur la baisse du CAC40. Vous allez vendre un lot à 4 499 points. Toutefois, si vous souhaitez revendre votre position tout de suite après, il va falloir le faire à un prix de 4 501 points. Vous allez perdre, là aussi, 2 points dans cette opération.

Les frais de financement

Un troisième type de frais s’applique sur les CFD : les frais de Swap (ou de financement). Il s’agit d’un montant facturé par le courtier à toutes les positions en cours non clôturées d’un jour sur l’autre par le trader.

Le montant varie en fonction de l’exposition à l’actif sous-jacent.

Exemple de frais de swap sur le Dax30

Chez le courtier XTB, les frai de financement sont calculés de la manière suivante :

  • instrument : DE30
  • prix de l’instrument : 15568
  • multiplicateur : 25 euros
  • volume : 0,5 lot
  • devise du compte : USD
  • taux de financement au jour le jour pour position longue : -0,006752%
  • taux de financement au jour le jour pour position courte : -0,009962%
  • taux de conversion de la devise du compte : EURUSD = 1,22
  • financement au jour le jour pour position longue = 15568 * 25 * 0,5 * (-0,006752%) * 1,22 = 16,03 USD
  • financement au jour le jour pour position courte = 15568 * 25 * 0,5 * (-0,009962%) * 1,22 = 23,65 USD

Découvrir aussi :

Conclusion

À travers cet article, vous avez pu vous rendre compte que la performance de votre trading commence dès la sélection de votre courtier en ligne. Notamment en cherchant un broker qui  propose des commissions et des spreads les plus faibles possible. L’objectif étant d’optimiser vos gains mais également réduire vos pertes.

Il est donc important d’étudier les offres de chaque courtier. Et surtout de bien assimiler le fonctionnement des CFD avant de commencer à investir.

Pour rappel, que vous soyez gagnant ou perdant, le broker empochera le montant du spread et de la commission quoi qu’il arrive.