Affaire GAMESTOP : la revanche des petits porteurs ?

Gamestop comment reddit a voulu renverser Wallstreet

Ah, cette fameuse affaire Gamestop ! Ça ne vous dit rien ? Vous savez, cette histoire où des investisseurs particuliers ont mis à terre les Hedge fund et plus globalement Wallstreet en l’espace de quelques jours ?

Et si je vous parle de l’action qui est passé d’à peine 20$ à plus de 400$ fin janvier 2021 ?

Non, toujours pas ?

Eh bien, laissez-moi vous raconter cette folle aventure qui risque de laisser des traces dans le monde de la finance du 21ème siècle.

La vente à découvert : l’élément clé de cette affaire

Comme vous le savez tous, une action représente une partie d’une entreprise. Dit autrement, c’est comme si vous aviez un gâteau et que vous le découpiez en plusieurs part. En possédant une action, vous détenez donc une partie du gâteau. Et en toute logique, votre objectif, c’est que la croissance de la société génère de la valeur, ce qui va par conséquent augmenter la valeur de votre action car le gâteau sera plus gros.

Une entreprise en croissance génère de la valeur pour les actionnaires

Mais les choses ne vont pas toujours dans le bon sens et parfois, des sociétés cotées en bourse connaissent des difficultés dans leur business ce qui a pour effet de faire fuir les actionnaires et faire chuter le prix de l’action. Et c’est là que les fameux « shorteurs » font leur apparition !

En effet, ce qui est magique en bourse, c’est qu’il est possible de spéculer sur la baisse du cours d’une action

Comment spéculer sur la baisse d’une action ?

Eh bien, au lieu d’acheter une action et d’attendre que son prix augmente pour la revendre avec une plus-value… On va vendre une action qu’on va emprunter à un actionnaire de la société pour la racheter plus tard à un prix inférieur et ainsi empocher la différence.

Le fonctionnement de la vente à découvert avec un exemple

C’est ce qui s’est passé avec l’action GAMESTOP, la maison mère de l’enseigne MICROMANIA, qui officie dans la distribution de jeux vidéo et qui est cotée sur le New York Stock Exchange.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Le Hedge Fund Malvin Capital, à l’assaut de Gamestop

MELVIN, un Hedge Fund américain crée en 2014 et qui avait sous gestion plus de 12 milliards de dollars d’actifs début 2021 a décidé de shorter le titre GAMESTOP au cours de l’année 2020 car il estimait que l’avenir financier de la société était sur une pente descendante à cause de la dématérialisation croissance de la vente des jeux et donc de la désertification des enseignes physiques.

Les caractéristiques du Hedge Fund Malvin Capital

Son objectif, comme on l’a vu juste avant, c’était donc de gagner de l’argent en misant sur la descente aux enfers de la société.

Il a donc emprunté une multitude de titres et les as vendu sur le marché ce qui a naturellement fait baisser le cours de l’action. Elle ne valait plus que 4$ pendant l’été 2020. Certains actionnaires, voyant le cours chuter ont pu également penser que l’action ne valait plus grand-chose et ont peut-être amplifié le phénomène en vendant eux aussi leurs titres.

Graphique du cours de l'action Gamestop entre le 01.01.2019 et le 31.07.2020

La stratégie de MELVIN consistait donc à attendre la faillite de GAMESTOP en espérant bien entendu qu’elle arrive le plus tôt possible car il devait régler des intérêts sur les actions qu’il avait emprunté pour shorter. On apprendra par ailleurs plus tard que près de 140% du flottant de l’action GAMESTOP avait été utilisé pour shorter le titre. Comment c’est possible ? Difficile à dire…

Découvrir aussi :

La contre-attaque des membres de Reddit

Les informations concernant les positions vendeuses étant publiques, certains petits porteurs américains, à l’image d’un Youtuber nomée « Roaring Kitty » dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube en juillet 2020 alors que l’action était à 4$, ont analysé l’action GAMESTOP et se sont dit qu’avec suffisamment de moyens ( d’argent ), il était possible de faire monter le cours de l’action et ainsi forcer les Hedge Fund en position de vente à découvert à racheter leurs titres et participer mécaniquement à la montée du cours de l’action ( ce que l’on appelle un « short squeeze » ).

Après avoir réuni suffisamment de petits porteurs autour de ce projet via la plateforme Reddit ; on parle ici de plusieurs millions d’utilisateurs ; ils se sont lancés via leur broker respectifs ( Robinhood en majorité ), dans une attaque coordonnée.

C’est ainsi que le titre qui cotait encore autour de 19$ l’unité le 11 janvier 2021 a connu une hausse fulgurante à plus de 300$ pendant la séance de bourse du 28 janvier, soit un gain de plus de 1 400% en l’espace de 17 jours.

Le short squeeze qu'à connu Malvin Capital sur le NYSE

Découvrir aussi :

Des liens à éclaircir entres les différents acteurs

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est que ROBINHOOD, la plateforme de trading qu’ont utilisé en grande majorité les petits porteurs de Reddit pour acheter des actions GAMESTOP, possède un contrat avec un autre Hedge Fund, nommé CITADEL, afin de récupérer les ordres de leurs clients contre rémunération.

Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que CITADEL détient lui-même MELVIN. Vous savez, le Hedge Fund qui a parié sur la chute du cours de GAMESTOP. Il a d’ailleurs été obligé de renflouer MALVIN à hauteur de 2 milliards de dollars et 750 millions de la part d’un autre Hedge Fund, Point72, soit 2.75 milliards au total.

Pour défendre les intérêts de MELVIN ou non, l’enquête initiée par le gendarme boursier américain ( la SEC ) nous le dira plus tard. ROBINHOOD a décidé le 28 janvier 2021 d’interdire l’achat de nouvelles actions GAMESTOP au motif que la firme se devait de protéger ses clients contre la volatilité. Les clients n’ayant que la possibilité de vendre les titres qu’ils possédaient déjà en portefeuille.

La décision de Robinhood d'interdire l'achat d'actions Gamestop le 28.01.2021

Un motif étonnant dans la mesure où cette action n’avait jamais été utilisée auparavant par le courtier.

Ce qui est amusant, c’est que les membres de Reddit ont décidé de ne pas vendre les actions qu’ils possédaient afin d’empêcher la baisse du cours de l’action et par conséquent le Hedge Fund MALVIN de racheter sa position.

Robinhood : une image de robin des bois écornée ?

Sauf que là encore, quelque chose d’extraordinaire a eu lieu. ROBINHOOD. Vous savez, l’intermédiaire qui permet aux clients américains de passer leurs ordres de bourse et qui est censé être neutre dans cette histoire.

Eh bien, certains clients se sont rendu compte que ROBINHOOD vendait leurs titres sans leur autorisation sur le marché ! De quoi faire réfléchir sur ses véritables intentions…

La suite de l’histoire, vous la connaissez probablement. L’action GAMESTOP a fini par dégringoler et s’échange actuellement autour des 50$ l’unité. Et notre chez ami MALVIN a pu éviter la débâcle en soldant sa position même s’il y a laissé des plumes… Plus de 5 milliards de dollars.

Les conséquences du mouvement Wallstreetbet sur la planète finance

Dans cette dernière partie de l’article, j’aimerai qu’on s’interroge tous sur cette histoire, que l’on y ait participé ou non.

À l’origine du mouvement Wallstreetbet, les membres pointait du doigt le côté immoral des acteurs employant la vente à découvert sur les marchés en argumentant sur le fait qu’elle amenait intentionnellement ou non des sociétés à la faillite.

Mais au fond, Est-ce que le fait de shorter une action est-il complètement contraire à la morale ?

Est-ce que les membres de Reddit sont tous des Robin des bois, sorties de la forêt pour récupérer l’argent des riches et méchants Hedges Funds ?

Et pour finir, est-ce qu’il y a véritablement une morale à retenir de cette histoire ?

La vente à découvert : un outil utile à l’économie

Si vous vous souvenez de vos cours d’économie au Lycée, vous devez probablement vous rappelez de la théorie néoclassique qui consiste à voir le marché comme un lieu efficient.

Ces derniers expliquent que selon la célèbre théorie de la formation du prix, quel que soit les anomalies sur le marché à un moment donné, le prix d’un actif tendra toujours à se rapprocher à terme de sa valeur réelle car les intervenants disposent tous de l’ensemble des informations le concernant et sont donc à même de connaître cette valeur.

Si on transpose cette théorie à l’action GAMESTOP, le fait d’avoir des acteurs qui shortent le titre signifie qu’ils estiment que la valeur actuelle de l’action est surévaluée et qu’elle devrait baisser. Par ce principe, ils participent justement à cet équilibre qui consiste à rapprocher la valorisation boursière de la société de sa valeur réelle mais aussi à retirer du circuit les acteurs qui ne sont pas rentable et qui perturbent la concurrence.

Les shorteurs ne sont donc pas indispensables sur les marchés et il existe parfois certaines dérives mais globalement ils participent à accélérer le processus de sélection naturelle.

Qui possède le bon rôle dans cette histoire ?

En ce qui concerne les petits porteurs qui ont participé à l’opération GAMESTOP sur REDDIT, il est difficile de savoir s’ils ont agi pour se venger des acteurs de la finance où s’ils ont juste été animés par l’appât du gain comme ceux qu’ils critiquent.

Une enquête a été ouverte par la SEC début février afin de faire la lumière et savoir si les agissements de ce groupe de petits porteurs constituent une infraction en matière de manipulation de marché qu’on appelle aussi le «  pump and dumb ». L’objectif étant d’identifier si certains ont participé à cet effet boule de neige en partageant intentionnellement des informations erronées concernant la société. Tout cela dans le but d’entraîner d’autres traders particuliers à placer leur argent sur le titre et ainsi revendre leurs actions juste avant que le soufflé ne retombe.

Conclusion

Cet article n’a pas pour objectif de choisir un camp plutôt qu’un autre. Tous les acteurs de cette affaire possèdent leurs propres motivations et chaque investisseur est responsable de ses propres actions sur le marché.

Sachez toutefois qu’en France, le principe de la manipulation de marché est encadré par l’AMF via l’article 631-1 du règlement général de l’autorité des marchés financiers et qu’elle a déjà sanctionné, à plus petite échelle, ce type d’agissement.

En savoir plus sur le COURTIER que j’ai sélectionné pour trader sur les marchés financiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles

Masterclass XTB

TESTEZ GRATUITEMENT le COMPTE DÉMO : – CLIQUEZ ICI