Accueil Bourse Actions Comment savoir quels fonds spéculatifs shortent une action ?

Comment savoir quels fonds spéculatifs shortent une action ?

Article mis à jour le : 10 juin 2021

En investissant sur les actions à la bourse de Paris, vous pouvez être amené à vous interroger sur les fonds spéculatifs qui cherchent à gagner de l’argent en pariant sur la baisse du cours d’une action que vous avez en portefeuille.

En effet, même si les raisons qui poussent ces vautours de la finance à agir de la sorte sont peut-être justifiées (dette importante de la société, absence de perspectives, concurrence…etc), un taux particulièrement élevé de positions courtes sur un titre peut aussi avoir l’effet inverse. Nous l’avons observé avec l’affaire Gamestop lorsque certains fonds spéculatifs ont pris de plein fouet un « short squeeze ».

Dans cet article, je vais vous montrer qu’il est possible de suivre l’évolution de ces positions courtes. Et qu’un nombre important d’acteurs en faveur d’une baisse du cours d’une action n’est pas forcément révélateur d’une faillite de celle-ci dans les jours/mois/années à venir.

Les informations disponibles dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement ou une incitation à investir.

Où trouver les positions courtes ?

Concernant les actions cotées sur Euronext Paris et plus globalement en Europe, les personnes physiques ou morales qui détiennent des positions courtes nettes supérieures ou égales à 0.2% du capital d’une société ( en prenant en compte les produits de couvertures ) ont l’obligation de le déclarer dans un délai d’un jour auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Elles doivent fournir plusieurs informations dont les plus importantes sont :

  • Nom de l’entité ( la société qui détient la position courte )
  • Nom de l’émetteur ( l’entreprise dont l’action est ciblée par cette position courte )
  • Le code ISIN
  • Le pourcentage de la position
  • La date à laquelle la position a évolué.

Les informations sont ensuite disponibles publiquement dans la base des décisions et informations financières (BDIF) sur le site de l’AMF.

Vous pouvez effectuer vos recherches en sélectionnant une action en particulier ou tout simplement effectuer une veille d’informations en filtrant par date afin de suivre au quotidien les mouvements sur l’ensemble de la cote parisienne.

  • Plateforme Xstation
  • Offre sans commission
  • Plus de 53 000 clients actifs

L’exemple d’Eutelsat dont je suis actionnaire

Afin de vous donner un exemple, voici ce que j’ai trouvé en effectuant la recherche pour l’action Eutelsat Communications que j’ai en portefeuille sur mon PEA :

Les résultats suite à une recherche des positions courtes nettes sur l'action Eutelsat sur le site de l'AMF

Près de 30 résultats sur la période allant du 03/10/2017 au 05/02/2021 avec des noms que je rencontre souvent depuis que j’ai commencé en bourse en 2009. Parmi eux :

  • AKO capital
  • AKR capital Management
  • BlackRock investment Management
  • Citadel Europe
  • Exane Asset Management

Comme vous pouvez le constater, ce sont exclusivement des sociétés qui shortent Eutelsat Communications. Et ce qui est intéressant, c’est de voir l’évolution des positions de chaque acteur.

Toutes les position courtes nettes sur l'action Eutelsat depuis 2015

Par exemple, le fond Carlson Capital est actif sur le titre depuis de nombreux mois (décembre 2019). Il a augmenté sa position courte dans un premier temps en allant jusqu’à 1.09% du capital de la société le 18 mars 2020. Il a gardé une exposition à peu près stable pendant quelques temps avant de culminer à 1.30% le 21 août 2020.

Et depuis cette date, il a racheté progressivement une partie des titres qu’il vendait à découvert pour revenir à un pourcentage plus modéré le 4 février 2021, avec 0.46% du capital.

Évolution de la position courte nette de Carlson Capital sur l'action Eutelsat décembre 2019 et avril 2021

Par ailleurs, plus aucun mouvement d’aucun opérateur n’a été enregistré par la suite, soit plus de deux mois au moment où j’écris cet article.

Vente à découvert ( VAD ) : une information cruciale

Un fond qui short une action spécule sur la baisse de son prix à court ou long terme. Alors que le gain potentiel est connu (le cours de l’action tombe à 0€ en cas de liquidation), le risque, lui, est illimité car la hausse peut continuer indéfiniment en théorie.

Le fait de rendre publique les positions courtes représente donc un avantage non négligeable pour les investisseurs qui espèrent voir le cours s’apprécier. En effet, grâce à l’historique disponible sur le site de l’AMF, vous pouvez avoir une idée assez précise du prix auquel les fonds ont vendu l’action.

De cette manière, vous savez que si l’action grimpe sensiblement au-dessus de leur prix de revient, il est possible que dans la panique, le rachat des actions « shortées » peut engendrer un effet appelé « short squeeze ».  Ce processus s’explique en raison de la rareté des titres à la vente (absence de liquidité) qui peut participer à une hausse importante de la valorisation du cours de l’action. Et en même temps, une difficulté importante pour les fonds piégés de racheter leurs titres sur le marché.

Découvrir aussi :

Conclusion

Vous savez désormais que les fonds spéculatifs ou non qui pratiquent la vente à découvert sur des titres cotés sur Euronext Paris ont l’obligation de le déclarer si elle dépasse le seuil des 0.2% du capital de l’entreprise cible.

Cette information est mise à jour tous les jours sur le site de l’AMF via la base de données BDIF dans laquelle vous pouvez filtrer les résultats de plusieurs manières (société, date…).

Et pour finir, connaître les mouvements des opérateurs qui sont à la vente sur un dossier permet de prendre conscience d’un potentiel risque concernant l’entreprise (mauvaise santé financière par exemple) mais aussi le potentiel de hausse de cette dernière dans le cas où une bonne nouvelle amènerait les « shorteurs » à se raviser et à solder leur position en rachetant les titres en bourse.


  • Plateforme Xstation
  • Offre sans commission
  • Plus de 53 000 clients actifs

Le Trader du Dimanche

Le Trader du Dimanche est investisseur pour compte propre. Spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse, il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 9 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 10 années passées sur les marchés financiers.