Découvrir le monde des ETF/Trackers

Le tableau de bord des investisseurs publié par l’Autorité des marchés financiers montre que les investisseurs particuliers français sont plus de 100 000 à passer au moins un ordre d’achat ou de vente sur les ETF chaque trimestre depuis 2020, via leur compte-titres ou leur PEA.

Un chiffre qui montre l’appétit croissant des français pour les fonds indiciels et qui incite les épargnants à se renseigner sur leur fonctionnement.

Sur cette page, vous pouvez retrouver de nombreuses informations sur les ETF ainsi que certaines listes thématiques pour investir dans certaines zones géographiques ou secteurs d’activités.

Nos derniers articles sur les ETF

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Un ETF/Tracker est un fonds indiciel composé de plusieurs actions ou obligations dont l’objectif est de répliquer les variations du cours d’un secteur d’activité (pétrolier, bancaire, luxe…), d’une zone géographique (Europe, Amérique, Asie…) ou encore d’un indice (CAC40, SBF120, SP500).

Pour que ce soit plus simple à comprendre, imaginons que vous souhaitiez investir sur les 40 entreprises ayant la plus grande capitalisation à la bourse de Paris et qui sont regroupées au sein d’un indice : le CAC40.

Plutôt que d’acheter chacune des 40 actions individuellement, vous avez la possibilité d’acquérir un seul et unique produit, l’ETF, qui va répliquer leurs variations.

Quel intérêt d’investir sur un ETF ?

Une grande majorité d’investisseurs particuliers sont tentés d’acheter des actions individuelles avec pour objectif de trouver la/les pépite(s) dans le but de faire décoller la performance de leur portefeuille.

Pourtant, bien que de nombreuses formations de trading existent en France, nombreux sont ceux qui se lancent sans avoir les bases nécessaires pour analyser le business model d’une société, son bilan ou même ses perspectives. Leur choix peut donc s’apparenter à un pari plutôt qu’une décision mûrement réfléchie.

Diminuer le risque en diversifiant

En effet, choisir soi-même l’action dans laquelle investir représente un risque : celui de choisir un actif qui va sous-performer son indice de référence et de se retrouver bloqué sur un titre qui ne profitera pas de la hausse des actions du secteur à l’avenir.

Avec un ETF composé de l’ensemble des titre du secteur, la stagnation du cours de certains titres peut être compensée par la hausse d’autres titres dans le panier. L’idée ici n’est pas de remporter le jackpot mais de ne pas louper le train en cas de remontée globale du cours des actions.

Des frais réduits

Investir dans un ETF, c’est diversifier son portefeuille sans pour autant être obligé d’acheter chaque action qui compose le secteur convoité.

L’avantage, c’est que de cette manière, vous allez économiser les frais que vous auriez du payer à votre courtier pour chaque action achetée séparément. L’économie peut être très importante si vous prenez par exemple le Nasdaq ou le S&P500 qui sont composés respectivement de 100 et 500 actions, même si en contrepartie, des frais de gestion ( dont le coût est généralement faible ) impacteront votre performance avec le temps.

Certains ETF sont éligibles au PEA

Un autre avantage de l’ETF, c’est qu’un investisseur peut en faire l’acquisition au sein de son PEA et ainsi profiter d’une fiscalité attractive.

Bien entendu, ce dernier doit être investis au moins à 75% en actions et titres de sociétés ayant leur siège dans l’Union européenne ou un Etat de l’espace économique européen. Toutefois, certains ETF peuvent contourner la règle via une méthode de réplication synthétique.

Les ETF sont-ils populaires chez les investisseurs ?

Oui, les ETF ont la cote auprès des investisseurs particuliers mais aussi institutionnels.

L’encours sur les ETF atteignaient plus de 8 000 Md$ en février 2021 selon une étude du cabinet de recherche ETFGI. À titre de comparaison, ce montant était d’à peine 200 milliards sur le vieux continent il y a 10 ans…


Le Trader du Dimanche

Titulaire de la certification AMF, Guillaume Van iseghem est spécialisé dans la formation et la vulgarisation du monde de la bourse et des produits dérivés.

Il rassemble, sur sa chaîne YouTube, une communauté de plus de 11 000 membres auprès de laquelle il partage son expérience de plus de 13 années passées sur les marchés financiers.